Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Interview de ASIAN KUNG-FU GENERATION et LIVE REPORT du concert 2015

Interview de ASIAN KUNG-FU GENERATION et LIVE REPORT du concert 2015

Kaoruline 19:00 - 13 mai 2016

Le groupe était venu en France pour leur concert à Paris (10/11/2015), notre équipe est allée à leur rencontre. Voici l'interview que nous avons réalisé quelques heures avant leur concert ainsi que le live report du live parisien d'ASIAN KUNG-FU GENERATION.

 

0:00
0:00

 

Groupe : ASIAN KUNG-FU GENERATION
Langues : Japonais - Français
Date d'enregistrement : 11-2015
Copyright : ©Japan FM - IGAM Entertainment
Site du groupe : ASIAN KUNG-FU GENERATION

 

Le 10 novembre dernier à La Machine du Moulin Rouge, c’était le retour du groupe de rock ASIAN KUNG-FU GENERATION. Un groupe qu’on connaît tous pour les génériques de Naruto et Fullmetal Alchemist qu’ils ont interprété il y a de cela plus de 10 ans déjà. Mais leur répertoire ne s’arrête pas là, bien au contraire.



Ce sont des retrouvailles que les fans de la première heure ont pu vivre. En effet, Ajikan était déjà venu en 2013 et s’était produit dans la célèbre salle du Bataclan. C’est avec un public moins nombreux qu’à l’époque, mais non moins vivant que le groupe s’est attelé à faire vivre deux heures de show à la foule. Malgré la fatigue après ces deux concerts européens, les 4 membres du groupe n’ont rien laissé paraître sur la scène, même si comme à leur habitude, ils étaient plutôt statiques. Sans presque aucune pause, ils ont enchaîné les titres avec de temps en temps quelques petits MC pour transmettre à leur audience toute la gratitude qu’ils avaient à leur égard.



Le concert s’est ouvert et s’est terminé par le premier et le dernier titre provenant de leur nouvel album “Wonder Future”, album qui est également sorti pour l’occasion en Europe via leur label anglais JPU Records. Au premier abord, on pourrait se dire qu’il marque un nouveau départ pour ASIAN KUNG-FU GENERATION, mais il n’en est rien. Il se place parfaitement dans la continuité de leur discographie même si certains titres possèdent quelques riffs un peu plus lourds.



Durant les premières 90 minutes, on a ainsi pu voyager sur plusieurs périodes musicales comme avec “Re:Re:” et “Siren” qui datent de 2004 ou encore “Sore dewa mata ashita” et “Marching Band” qui datent de 2012. Puis le très bon “Ima o ikite” uniquement sorti en single en 2013.



Bien sûr, pour les oreilles d’un spectateur venu pour découvrir le groupe, les chansons se ressemblaient un peu trop, et elles ne sont pas forcément à même d’apprécier la prestation à sa juste valeur. Et même si certains trouvaient cela un peu moins dynamique que leur premier spectacle parisien, on pouvait voir entre autre les premières rangées sauter et battre des mains tout du long. On pouvait aussi en voir qui chantaient par cœur chacune des chansons interprétées ce soir là.



On a aussi eu le plaisir d’entendre certains de leurs tie up anime. “After Dark” est le 7ème opening de BLEACH et les fans l’ont bien reconnu en début de concert. D’autres ont poussé des petits “Ho” de surprise en écoutant les premières notes de “Aru machi no gunjô”, générique du film d’animation Amer Béton. Puis, tout à coup, le combo de folie : “Rewrite” et “Haruka kanata” ! La dernière demi-heure débutait sur une très bonne note. Les cris de joie de ceux qui n’attendaient que ces titres se faisaient entendre jusque dans les toilettes. L’ensemble des spectateurs étaient littéralement déchaînés, emportés par la nostalgie de ces chansons cultes qui nous ramènent bien des années en arrière. On hurle, on crie, on s’arrache la gorge en chantant à tue-tête dans une espèce de yaourt ressemblant vaguement à du japonais. Un bonheur proche de l’extase pour certains, surtout pour ceux qui ne sont venus que dans le but d’entendre ces deux génériques et ainsi faire un bon dans le passé.



Mais tout a une fin et c’est dans la sueur et en reprenant son souffle qu’on repart sur une chanson beaucoup plus calme : “Soranin”. Après un moment aussi intense, elle tombait à pic pour donner un petit coup d’émotion à tout le monde. Puis le groupe annonce la fin du show par “Wonder Future”, le titre éponyme de leur album qui annonce un futur prometteur aux gens. Aussitôt partis, la foule les rappelle et après quelques minutes d’attente, ils entrent à nouveau en scène avec 3 chansons dont “Kimi to iu hana” qui redonne un dernier coup de peps avant de se quitter définitivement sur le dernier titre de leur nouvel album.



C’est finalement l’heure des derniers au revoir et des derniers remerciements. Tous les groupes n’ont pas la générosité de se produire aussi longtemps. 24 chansons, c’est juste énorme et on espère qu’ils reviendront une prochaine fois pour revivre leurs mélodies tous ensemble.

 

Setlist

Easter

Little Lenon

After Dark

Sore dewa, mata ashita

Senseless

N.G.S

Re:Re:

Uso to Wonderland

Caterpillar

Siren

Mugen Glider

Blue Train

Night Diving

Aru machi no gunjô

Marching Band

Ima o ikite

Standard

Rewrite

Haruka kanata

Soranin

Wonder Future

-------

Encore

-------

Korogaru iwa kimi ni asa ga furu

Kimi to iu hana

Opera Glasses

Galeries photos :

Laissez un commentaire


© 2019 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company