Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Le Gouverneur de TOKYO au cœur d’un scandale financier

Le Gouverneur de TOKYO au cœur d’un scandale financier

Yuuki K 16:03 - 19 mai 2016

Si les Panama Papers semblent avoir épargné les politiques japonais, ce n’est pas pour autant que ces derniers sont irréprochables. Le dernier à être épinglé est Yoichi MASUZOE, Gouverneur de Tokyo.

Ces dernières semaines, le Gouverneur de Tokyo, Yoichi MASUZOE s’est retrouvé au cœur d’un scandale financier. En cause, l’utilisation de fonds publics pour les nombreux voyages qu’il a effectué à l’étranger depuis qu’il a été nommé Gouverneur en 2014. C’est le Parti Communiste japonais qui a dévoilé courant avril l’utilisation de 213 millions de yens, soit environ 1,7 million d’euros, rien que pour les 8 déplacements officiels effectués à l’étranger du Gouverneur, depuis sa prise de fonction. Depuis, le Gouverneur de Tokyo était resté sur la défensive, mais la presse s’est bien évidemment emparé de l’affaire. Petit à petit, des preuves sont accumulées et la presse a également dévoilé le détournement de fonds publics pour des affaires privées et Yoichi MASUZOE a dû avouer la semaine passée que son utilisation de l’argent public n’était effectivement pas très claire. En effet, il semble que le Gouverneur ne s’est pas mis de limite quant aux dépenses pour ses voyages officiels, n’hésitant pas à fréquenter des restaurants étoilés ou encore à être logé dans de grands hôtels, mais surtout à être accompagné par 19 officiels. Pour exemple, Yoichi MASUZOE était en voyage officiel en Europe fin 2015, dont à Paris, où certaines dépenses ont été détaillées. Le Gouverneur aurait ainsi posé ses valises au prestigieux hôtel Intercontinental Paris Le Grand Hôtel, dépassant alors largement le budget qui lui est alloué, soit 40 200 yens, soit environ 327 €, par séjour tandis qu’une seule nuit en chambre standard dans cet hôtel de luxe vaut a minima 350 €, et de même lors de son séjour à Londres peu avant, Yoichi MASUZOE était logé au Conrad St James, un des plus luxueux hôtels de la ville, or le Gouverneur a passé en note de frais la somme de 200 000 yens pour ces courts séjours.  Le gouverneur  était notamment en visite en France, à Paris en octobre 2015 pour signer un nouvel accord de coopération entre Paris et Tokyo, et ces voyages en Europe étaient aussi dans le cadre de la promotion de Tokyo 2020. Depuis, il a été décoré du titre de Commandeur de l’Ordre national de la Légion d’honneur par l’Ambassadeur de France au Japon, Thierry DANA, en présence d’Anne HIDALGO, Maire de Paris lorsqu’elle était en voyage au Japon fin février avec Valérie PECRESSE, Présidente de la région Ile-de-France. En mai, les médias ont mis le doigt sur d’autres dépenses troubles avec les fonds publics de la part du Gouverneur, qui concernent cette fois des déplacements internes ainsi que des achats d’œuvres d’art, qu’il justifie comme étant des cadeaux diplomatiques. Le seul geste qu’il propose est de rembourser une infime partie de ces dépenses, soit 455 505 yens. Bien qu’il ait admis un manque de clarté dans l’utilisation de fonds publics et s’en soit excusé publiquement, Yoichi MASUZOE a refusé de s’expliquer, arguant que tous ces faits restaient dans la légalité.

 

Tableau démontrant les dépenses lors de voyages officiels à l’étranger des 3 derniers Gouverneurs de Tokyo.©Yomiuri Shimbun.

 

Ce n’est pas la première fois qu’un Gouverneur de Tokyo est éclaboussé par des scandales financier, puisque le prédécesseur de Yoichi MASUZOE, Naoki INOSE avait dû démissionner suite au scandale autour du financement de sa campagne électorale, et selon le tableau ci-dessous, en seulement 1 an de mandat a dépensé la somme astronomique de 142,8 millions de yens soit environ 1,15 million d’euros, rien que pour des voyages officiels à l’étranger. Pour l’heure, il semble que Yoichi MASUZOE ne soit pas prêt à abandonner sa fonction, mais depuis le début de ce scandale, de nombreux politiques le critiquent et il y a 2 jours,  le Secrétaire général du gouvernement, Yoshihide SUGA, a indiqué qu’en tant que politique, Yoichi MASUZOE « se devait de s’expliquer de manière appropriée » aux citoyens.

 

Source : Asahi Shimbun, Japan Times, Yomiuri Shimbun.

Photo :©Ambassade de France au Japon

Commentaires

vous avez tout faux... le 07 juin 2016 à 07:30

Matsuzoe est le maire d'une ville dont le PIB est équivalent, à lui seul, à celui de la France. Que lui est il reproché? avoir voyagé en première sur un vol commercial, et d'avoir utilisé de larges sommes pour sa chambre et celle de sa délégation. En quoi est-ce choquant? Je vous rappelle que beaucoup d'hommes politiques français n'hésitent pas à affréter des vols privés pour se déplacer. Le coût de sa chambre d'hôtel est pointé. Vous voulez quoi? qu'il loge dans un 3* porte d'italie?? Arrêtons le délire SVP. Votre manchette, et le parallèle avec les panama papers trahit soit une intention clairement hostile à cet homme politique japonais, ou alors le plus élémentaire manque de discernement. Si en plus, vous suivez le japon, vous pourrez vous rendre compte qu'il est dans NOTRE intérêt, européens, que ce maire démontre un peu plus d'intérêt pour le monde, contrairement à la ribambelle de conservateurs (ishihara en tête) qui étaient incapables de comprendre la complexité de ce monde.

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company