Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Le gouvernement japonais permettra-t-il à l'empereur d'abdiquer?

Le gouvernement japonais permettra-t-il à l'empereur d'abdiquer?

Yuuki K 12:12 - 25 août 2016

Annoncée plusieurs semaines auparavant, l’allocution de l’empereur du Japon était très attendue. Cependant, plutôt que de faire une annonce, l’empereur a seulement évoqué la difficulté de maintenir toutes ses activités du à son rang et a lancé une bouteille à la mer vers le gouvernement.

C’était le gros débat depuis la publication de rumeurs à la mi-juillet annonçant que l’empereur Akihito aurait envie d’abdiquer au profit de son fils, le prince-héritier Naruhito, 56 ans. Sans aucune confirmation de la part de la Maison Impériale japonaise, la seule réponse suite à ces rumeurs était l’annonce que l’empereur allait s’adresser au peuple japonais, intervention qui devait être en direct au départ, puis finalement enregistré pour une diffusion à la date prévue soit le 8 août. Une intervention rare, puisqu’il s’agissait de la seconde allocution au peuple depuis que l’ère Heisei est ouverte (l’ère Heisei est l’ère de règne de l’empereur Akihito, nom qu’il portera lors de son décès). Au final, aucune surprise, puisque l’empereur n’évoque pas une seule fois le terme d’ « abdication ».  Il évoque en revanche ses sentiments sur son devoir, alors qu’à 82 ans, l’empereur a connu plusieurs problèmes de santé différents. Il exprime alors la difficulté grandissante depuis les deux dernières années d’effectuer pleinement ses devoirs. Si l’empereur n’a plus aucun rôle politique, c’est depuis l’application de la Constitution actuelle du pays que le père de l’empereur, soit l’empereur Hirohito, que le souverain du pays du soleil levant a perdu tout pouvoir politique, il demeure un symbole qui doit signer les textes du gouvernement, qui doit assister à de nombreux évènements ou encore doit recevoir des invités pour des raisons diplomatiques. Mais s’il n’a plus de rôle politique, il ne peut se mêler de politique en déclarant publiquement qu’il souhaite passer le flambeau, raison pour laquelle il ne mentionne rien de tel dans son allocution télévisée.  En effet, la Constitution de 1947 est telle au Japon qu’il n’est pas permis à l’empereur lui-même d’abdiquer, ni même de le souhaiter car cela pourrait être considéré comme un acte politique. Rien n’est prévu pour cette situation, et seul le gouvernement peut y remédier en proposant une nouvelle loi en ce sens. Autre possibilité, la régence, soit un allègement des devoirs d’un souverain lorsque ce dernier est en incapacité de le faire, or l’empereur ne semble pas vouloir accepter cela. Alors ce message était-il vraiment dédié au peuple ? Ou alors un appel public au gouvernement de Shinzo Abe ? Ce dernier a réagi peu après la diffusion de cette intervention, déclarant prendre au sérieux ce message et y réfléchir.  En tout cas, sans évoquer le terme d’ « abdication », l’empereur s’est attiré la sympathie du peuple japonais qui semble, à plus de 85%, vouloir aller dans son sens, soit à vouloir que le gouvernement permette au souverain de quitter ses fonctions. Plus de deux semaines après ce message public, le gouvernement japonais semble considérer l’écriture, non pas d’une loi permettant à tout empereur d’abdiquer mais d’une loi spéciale, exceptionnelle, pour l’empereur Akihito.

 

Regardez un extrait de l’allocution traduite en français, ou pour voir le discours intégral en anglais, c’est par ici.

 

 

 

Sources : The Japan Times, NHK,  Le Point, Huffington Post.

Photo : capture d’écran de l’allocution diffusée sur NHK

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company