Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

DRAGON QUEST VII : La Quête des vestiges du monde sur 3DS, comment bien préparer son aventure ?

DRAGON QUEST VII : La Quête des vestiges du monde sur 3DS, comment bien préparer son aventure ?

Kaze Japan FM 10:00 - 16 septembre 2016

Après presque 16 ans d’attente (le jeu étant sorti en Aout 2000 au japon sur PlayStation) « Dragon Quest VII : la quête des vestiges du monde » dessiné par Akira Toriyama en personne (Dragon Ball) sort enfin en Europe le 16 Septembre, grâce à cette remasterisation sur la console portable de Nintendo. Avant de partir à l’aventure, nous avons eu la chance de pouvoir tester le jeu quelques heures, nous permettant de vous donner quelques conseils pour bien commencer.

Une histoire de temps


Votre personnage (qui ressemble fortement à Son Gohan) se trouve être le fils d’un pêcheur et d’une cuisinière (une famille tout à fait normale), vivant sur la seule et unique île du monde, du moins c’est ce que tout le monde dit. Avec le prince Killyan, vous essayez de prouver qu’il existe d’autres îles.


Ce qui vous amènera à voyager dans le temps, puisque comme tout fan de «Retour Vers le Futur» qui se respecte, chacun sait que les actes commis dans le passé auront des conséquences sur le futur, et c’est sur ce principe que se base l’histoire du jeu, puisque vous traverserez les époques, afin de reconstruire petit à petit l’île où vous êtes.


Qui dit temps, dit durée, vous allez vous attaquer à l’un des plus gros J-RPG de l’histoire, d’autant par sa difficulté, que par… sa durée de vie (puisqu’on vous dit que c’est une histoire de temps) car oui, le jeu vous demandera énormément de temps ! Et pas besoin de jouer bien longtemps pour s’en apercevoir.


Les premiers combats apparaissent après presque une heure de jeu, mêlant les longs dialogues et les allers-retours de chaque côté de l’île.


Mais vous le constaterez encore plus à travers les différents portails que vous allez devoir emprunter !


Une explication s’impose :


-Pour voyager à travers les époques, il vous faudra trouver les fragments de chaque portail, sachant qu’il en existe une bonne vingtaine, avec leurs univers, leurs donjons, et leurs quêtes à effectuer.

 

Rassurez-vous, il existe un radar pour repérer les fragments à travers l’île (que la version PlayStation ne possédait pas).

 


Un J-RPG de la vieille


Si votre premier RPG était un jeu comme « The Elder Scrolls V: Skyrim », « The Witcher III » ou « Final Fantasy XIII », vous risquez d’avoir un choc ! Bien qu’ayant eu quelques modifications depuis la version de 2000 sur Playstation, le jeu garde les mécaniques qui ont forgés le genre !


Ici, pas de carte avec les quêtes détaillées et expliquées au mot près, tout se trouve dans le dialogue que vous aurez avec les différents PNJ (Personnages Non Joueur) du jeu, et dans les résumés que vous pourrez trouver dans le menu.


Pour vous repérer, prenez une boussole, ou commencez dès maintenant à apprendre les points cardinaux, ou vous risquez de tourner en rond.


Rassurez-vous, ce n’est pas parce que vous n’aurez pas de petit point sur la carte que vous serez automatiquement perdu, après quelques dizaines de minutes, on finit par se faire au gameplay classique de « Dragon Quest VII », et tout devient plus facile, il suffit juste de se souvenir ce que nous a dit le dernier PNJ, ou votre compagnon de route il y a cinq minutes.

Coté combat, les fans de « Bravely Second » ou des premiers « Final Fantasy » s’y retrouveront, avec un tour par tour classique, mais efficace.

 

 

Plus vous gagnez de niveau, plus vous gagnez des aptitudes et des points de statistiques qui s’ajoutent automatiquement.


Plus de 30 classes sont disponibles pour chaque personnage, c’est vous qui composerez votre équipe, avec ses qualités et ses défauts.


Chaque combat se déclenche lorsque vous rencontrez un monstre sur votre route, ou si l’un d’entre eux arrive à vous attraper après de longues courses poursuites à travers la carte, car lorsqu’un monstre vous voit, il vous poursuit quoi qu’il arrive (Mettez en fond sonore le thème de « Benny Hill » et vous verrez ce sera épique!)


Après avoir combattu, ou fui les hordes de monstres sur votre route, vous arriverez aux donjons, dignes des plus grands comme « The Legend Of Zelda », casse-têtes, combats à gogo et puzzles en tout genre seront au rendez-vous, histoire de vous donner plus de temps de jeu.

 

Les fans de "Candy crush" s’y retrouveront…


Notre conseil serait de bien vous équiper en soin et potion de mana, afin de ne pas arriver à sec devant le boss, qui demandera à toute votre team d’être en forme.

Une fois votre aventure bien entamée, vous aurez forcément envie de sauvegarder, pas de problème, vous allez seulement devoir trouver le prêtre de la ville pour enregistrer une partie, ou faire une sauvegarde rapide dans la mappemonde, ici pas de sauvegarde rapide où l’on veut, rappelez-vous, vous jouez à l’ancienne !


Attention ! Lorsque vous effectuerez une sauvegarde rapide, vous quitterez le jeu automatiquement, choisissez bien le moment de votre pause, heureusement, le mode veille est là, contrairement à la version PlayStation.

 

Coté console


Afin de vous préparer correctement au jeu, quelques points à savoir sur le jeu que vous allez tenir entre les mains, les boutons start et select ne vous serviront pas, ici, on a une utilisation basique de la console, gestion de la camera avec les boutons L et R, et ouverture du menu avec le bouton X. Vous n’aurez pas besoin d’utiliser le joystick de droite ou les boutons LZ et LR si vous disposez d’une New 3DS.


La 3D peut être modifiée dans le menu, et reste agréable, mais son utilité se trouve dans les combats et sur la mappemonde.
Au final, le jeu se veut accessible à toutes les versions de la console (2DS, 3DS, New 3DS) dommage que l’on ne puisse pas paramétrer les touches pour la plus puissante.

 

Un classique à découvrir


Malgré la durée de vie titanesque du jeu (soit une centaine d’heures de jeu) son contenu classique et difficile, le jeu reste agréable, simple d’utilisation et n’est pas trop répétitif, grâce à son scénario qui nous emmènera à travers les époques, dans des aventures oh combien périlleuses.

Avec ses graphismes soignés, la musique de Koichi SUGIYAMA, et le design du grand Akira TORIYAMA, l’aventure nous emporte sans aucun problème, avec notre Son Gohan… pardon, notre héros, et ses compagnons, avec leurs caractères classiques, mais qui font mouche (le prince rebelle, la fille capricieuse que l’on a très envie de frapper au début mais bon, qu’est-ce qu’un RPG sans les clichés ? ) les nombreuses heures de jeu défilent sans que l’on s’en rende compte !

Une aventure pour tous les fans de J-RPG, ou même pour les curieux. Si la durée de vie ne vous fait pas peur, c’est le jeu qu’on sortira toujours de son sac le temps d’un trajet pour avancer petit à petit, sur cette île que l’on doit reconstruire !

 

Non, ce ne sont pas les tuyaux de Super Mario !

 


Titre : Dragon Quest VII : La Quête des vestiges du monde
Genre : RPG, Aventure
Editeur : Nintendo
Développeurs : Artepiazza /Square Enix
Plateforme : Nintendo 3DS
Date de sortie : 16 Septembre 2016
Public : déconseillé au moins de 12 ans

 

 

 

 

Crédit photo : Nintendo France/©SQUARE ENIX, source: Laboitecom

Source : Nintendo France

Commentaires

Yusuke le 16 septembre 2016 à 22:15

Merci pour cette article ! Cela donne vraiment envie de le tester.

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company