Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Review du tome 1 de SHÔNAN SEVEN !

Review du tome 1 de SHÔNAN SEVEN !

Sora Japan FM 14:00 - 15 septembre 2016

Le 8 septembre est sorti le shônen “Shônan Seven” aux éditions Kurokawa. Il s’agit du spin off de “GTO”. Plongez au coeur d’un shônen où baston rime avec humour ! Avec en bonus l’avis de Sora

 

Résumé : Ikki Kurokami s’est inscrit au lycée Tsujidô pour une seule et bonne raison. Tenter sa chance au tournoi des Shônan Seven ! Faire partie des Shônan Seven est le saint graal d’Ikki Kurokami, car ce “club” rassemble les sept racailles les plus fortes du secteur Shônan, et le lycée Tsujidô offre de beaux concurrents à notre lycéen. Le tournoi est simple, celui qui battra les autres combattants recevra les honneurs et la gloire, redorant ainsi le blason de son lycée. Mais pour arriver au Shônan Seven, il faut déjà être le meilleur de son lycée, et pour ce jeune lycéen le chemin va être très long….

Titre : Shônan Seven
Dessin: Shinsuke TAKAHASHI
Scénario: Tôru FUJISAWA
Genre : Shônen
Editeur : Kurokawa
Date de sortie du tome 1: 8 septembre 2016
Date de sortie du tome 2: 13 octobre 2016
Public : Tous publics, toutefois la rédaction de Japan FM préfère vous avertir que certaines scènes peuvent choquer le jeune public.
Où : tous les points de ventes habituels

 



L’avis de Sora:

Ha, de la testostérone, de la baston, et le statut du genre féminin remis à sa place en tant qu'objet, tout ce que j’aime! 

Plus sérieusement, il s’agit ici du spin-off tant attendu de “GTO” ! “Shônan Seven” suit la trace de la saga culte, et du genre des mangas où baston et humour se mêlent à merveille. Pour les fans du prof le plus culte du manga, l’histoire se déroule après le départ d’Eikichi Onizuka et Ryuji Danma pour Tôkyô. Et pour les novices comme moi, il faut savoir que derrière "Shônan Seven" c’est Shinsuke TAKAHASHI au dessin, vous avez pu croiser la qualité de son coup de crayon avec “Duel Masters Revolution” par exemple. Et au scénario? Qui de mieux que Tôru FUJISAWA qui n’est ni plus ni moins que le papa de “Great Teacher Onizuka”! Cette nouvelle saga promet d’ores et déjà beaucoup aux fans de “GTO” qui ne risquent pas d’être déçu, on retrouve le même univers, une même ambiance, un même humour mais avec de nouveaux personnages et un scénario bien ficelé !

Mais si “GTO” ne vous rappelle que de vagues souvenir d’épisodes brièvement vus lors de zapping intensif, ou qu’une saga culte dont vous ne connaissez que vaguement le scénario, voilà à quoi vous attendre avec “Shônan Seven”: de l’humour, de la baston, et plus encore !

 

 


© 2014 Toru Fujisawa / Shinsuke Takahashi (AKITASHOTEN JAPAN)

 

Moi-même qui ne connaît pas très bien j’ai été surprise par “Shônan Seven”. Si à la première lecture, je ne vous cache pas que le manga m’a dérangé à certains passages sur certains points, il n’en reste pas moins redoutable. Dans ce shônen on suit l’aventure d’Ikki Kurokami qui vient tout juste de rentrer au lycée Tsujidô. Sa vie ressemble à celle de tout ado de son âge, il a quelques amis, son taux de dopamine et de testostérone est au plus haut, et les formes féminines -plus particulièrement celle de la lycéenne et idole Madoka Kirûin - le passionne plus que la trigonométrie. Sauf qu’Ikki est bien plus que ça car il a pour but de devenir membre du Shônan Seven, un club qui rassemble les 7 lycéens les plus forts du secteur Shônan. En plus de ramener la gloire et la célébrité sur son lycée, les membres du Shônan Seven reçoivent 7 vestes et 7 motos. Un club qui en fait rêver plus d’un, et qui fait rêver Ikki depuis toujours. Le Shônan Seven représente l’idéal masculin qui lui a été peint petit de «mec vraiment classe », de «vrai mec». Une pensée contestable qui l’a poussé à arriver dans ce lycée et qui dès le premier chapitre devient la scène de la naissance d’une nouvelle légende. Ikki se trouve face à des adversaires redoutables dans la stratégie que dans la force brute. Un tas de personnages nous est présenté, et tous sont captivants par leurs actes et leurs paroles.

 

© 2014 Toru Fujisawa / Shinsuke Takahashi (AKITASHOTEN JAPAN)

 

On note par exemple dans les personnages importants 3 jeunes demoiselles. La première Yûka Kakisawa est l’amie d’enfance d’Ikki. La jeune fille championne de karaté, tente régulièrement de remettre Ikki sur le bon chemin. Malheureusement ce dernier l’écoute rarement laissant place à ses fantaisies et impulsions. Yûka est doté d’un fort caractère, elle a les épaules pour supporter Ikki et le sauver de problèmes lorsqu’il en a besoin. Elle nous intrigue également par moment par sa force tout autant mentale que physique. Elle fait du karaté depuis l’enfance et surveille Ikki depuis le collège; et cette année la sœur d’Ikki lui a demandé de le surveiller, ce qu’elle compte faire jusqu’au bout. Ce qui nous laisse rapidement nous imaginer une Yûka mentor pour Ikki ou même membre du Shonân Seven.

La seconde, Madoka Kiryûin est une lycéenne en première année qui est probablement le personnage le plus sexualisé du manga. La jeune femme aux formes généreuses est une idole qui est le fantasme explicite d’Ikki. Cette dernière est étrangement mêlée au Shonân Seven et n’hésite pas à donner de son apparence pour obtenir ce qu’elle veut. Elle semble également très préoccupée quant au sort d’Ikki n’hésitant pas à intervenir pour changer les évènements comme bon lui semble pour obtenir ce qu’elle désire. Elle peut nous rappeler “6” le personnage féminin de « Syrup » le roman de Max BARRY, dans le sens où il ne faut pas se fier à son apparence, et elle maîtrise parfaitement l’image qu’elle renvoie. Avec Madoka on ne sait pas très vite sur quel pied danser, ni ce qu’elle veut réellement, et qui elle est réellement.

Enfin le troisième personnage féminin n’est autre que la sœur d’Ikki. On sait peu de chose sur Reiko Kurokami, si ça ce n’est que c’est une femme forte de caractère et qui fait son maximum pour sa famille. Travaillant en tant qu’hôtesse dans un club, elle tente comme elle le peut de surveiller Ikki et de lui offrir le maximum. Elle semble être le seul personnage –en dehors d’Ikki- à tout savoir sur ce qu’il s’est passé avec son frère. Son apparition dans le premier tome est brève mais marquante. Elle nous laisse en attente d’une prochaine rencontre, car c’est ces dernières qui permettent le mieux de découvrir la vie familiale d’Ikki et donc une partie de ce dernier.

 

 

© 2014 Toru Fujisawa / Shinsuke Takahashi (AKITASHOTEN JAPAN)

 

Car c’est ce dernier qui intrigue le plus le lecteur, car au fil des pages on se rend compte que plane sur lui l’ombre de son frère aîné que tous -ou presque- semblent connaître. Ikki fait tout pour éviter ce sujet qui semble sensible, hors son frère semble être une véritable légende. Aurait-il un rapport avec le Shônan Seven?

Et quels sont les réels intérêts de ce club qui passionne tant les lycéens que certains sont prêts à parier beaucoup d’argent sur tel ou tel candidat au titre? D'où est né ce club régional aux airs de « Fight Club » ?

Et qui sont les véritables ennemis ou alliés d’Ikki? A la fin du tome la question semble plus légitime que jamais. D’ailleurs la fin du tome se finit avec un cliffhanger aussi violent et surprenant qu’un uppercut qui nous laisse le souffle coupé. Et pour le savoir, la seule solution semble difficile car la suite arrivera dans le tome 2 qui sort le 13 octobre! Il va donc falloir se montrer patient pour savoir si Ikki réussira à monter les échelons qui le mèneront jusqu’au Shônan Seven.

 


© 2014 Toru Fujisawa / Shinsuke Takahashi (AKITASHOTEN JAPAN)

 

Les éditions Kurokawa signent ici une belle nouveauté dans leur catalogue avec une saga qui saura combler les fans de “GTO” comme la nouvelle génération. “Shônan Seven” a été prépublié dans le magazine “Gekkan Shônen Champion” de l’éditeur Akita SHOTEN depuis 2013 et compte actuellement 7 tomes au Japon.

Ce premier tome est l’entrée en matière fracassante de la nouvelle génération de “GTO”. “Shônan Seven” s’impose à coups de side-kick dans les sorties de la rentrée comme l’un des must-have dans la catégorie shônen. Une belle saga qui débarque aux éditions Kurokawa dès le 8 septembre!

 

 

Source: Kurokawa
Source photo: Kurokawa , © 2014 Toru Fujisawa / Shinsuke Takahashi (AKITASHOTEN JAPAN)

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company