Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

POKÉMON GO en perte de vitesse ?

POKÉMON GO en perte de vitesse ?

Yuuki K 14:53 - 29 septembre 2016

Le jeu « Pokémon GO » développé par Niantic et sorti en juillet était le phénomène de cet été. Quelques mois plus tard, il semble que la ferveur des débuts ait disparu puisque l’application n’est plus n°1 des jeux les plus rentables sur IOS et Android.

L’application « Pokémon GO » était tant attendue, qu’avant même sa sortie officielle de nombreux fans avaient trouvé le moyen de se procurer le jeu par n’importe quel moyen. Devenu phénomène, le jeu avait alors été téléchargé 500 millions de fois entre sa sortie officielle en juillet et le 7 septembre d’après le PDG de Niantic, méritant son titre de jeu le plus rentable sur IOS cet été. Mais comme nombreux phénomènes, celui de « Pokémon GO » a fini par s'essouffler et plus vite qu’on ne pouvait le croire mais a tout de même gardé ce rang durant 74 jours d’affilée sur IOS aux Etats-Unis. Pourtant ce n’est pas un record historique, puisque 2 jeux sont restés n°1 bien plus longtemps sur cette plateforme: « Clash of Clans » est ainsi resté durant 347 jours à cette position et est le jeu le plus rentable de tous les temps, et « Candy Crush » l’est resté 109 jours. En effet, une fois passée l’effet de nouveauté et la curiosité pour « Pokémon GO », nombreux sont ceux qui au fil du temps l’ont désinstallé. Pour être plus précis, un mois après le lancement, ce serait 15 millions de joueurs qui ont cessé d’y jouer. Le grand nombre de téléchargement à la sortie du jeu s’explique car « Pokémon GO » était une application innovante, grâce à l’intégration de la réalité augmentée, ainsi il n’y a pas eu que des fans de la licence qui ont téléchargé le jeu. Ensuite, des problèmes survenus lors de mises à jour ont sûrement refroidi plus d’un utilisateur.

 

Mais pas de crise en vue pour  « Pokémon Go », du moins pour le développeur, car si près de 15 millions de joueurs sont partis, ce n’est pas pour autant que Niantic en souffre, puisqu’il amasse toujours des revenus, totalisant depuis le lancement 500 millions de dollars grâce aux achats intégrés ! Finalement la perte de 15 millions de joueurs  n’a généré que 2% de baisse de revenus pour le développeur, et selon le pays, ce désintérêt est inégal. Ainsi, au Japon 1 personne sur 4 continue à jouer à « Pokémon Go » contrairement aux Etats-Unis où 1 personne sur 10 utilise encore l’application. En France, le jeu demeure tout de même n°2 au classement des jeux sur l’Android français et est n° 2 des applications les plus rentables sur IOS France. C’est donc un déclin à relativiser puisqu’à en croire plusieurs spécialistes sur le sujet, si le jeu perd 1 million de joueur par semaine, il semble aussi qu’il en gagne 1 million par semaine. De plus les futures mises à jour pourraient permettre de relancer la curiosité pour ce jeu via ses nouvelles fonctionnalités.  Niantic  ne se repose pas sur le succès du lancement et compte bien reconquérir le cœur des utilisateurs de smartphones, comme le démontre une récente mise à jour permettant au joueur d’avoir un Pokémon accompagnateur,  une fonction qui avait été demandée par beaucoup de fans, ou encore la mise en vente du « Pokémon GO Plus », d’autant qu’un autre grand symbole de la pop culture japonaise va bientôt faire son apparition sur smartphones, il s’agit de « Super Mario Run » !

 

« Pokémon GO » ne souffre donc pas d’un réel désamour, il demeure cependant que le jeu sur smartphone ne plaît pas à tous, surtout à de nombreuses institutions. Dès cet été, certains espaces commémoratifs et culturels ont demandé le retrait de créatures à attraper, en atteste la demande du Mémorial de la paix d’Hiroshima avant les commémorations ou encore le musée d'Auschwitz-Birkenau pour des raisons évidentes. Et le jeu n’en finit pas de déranger à un niveau supérieur, puisqu’après la demande de la ministre de l’Education nationale en France qui souhaitait interdire les Pokémon rares dans les établissements scolaires, et l’intervention des autorités rappelant les dangers de l’utilisation des portables au volant d’une voiture tant ici qu’au Japon, on apprend ce jour que la ville de La Haye aux Pays-Bas a demandé une action en justice, souhaitant le retrait des créatures virtuelles dans un certain nombre d’emplacements, après plusieurs demandes auprès de Niantic restées sans réponse. En cause, l’incivilité de certains joueurs, laissant détritus après leur passage notamment dans certains espaces naturels protégés et gênant les habitants par le tapage causé lors de leurs attroupements.

 

 

Sources : Asahi Shimbun, Les Echos, Ouest France.

Photo : ©Pokémon GO/Niantic, Inc.

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company