Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Un film inédit du STUDIO GHIBLI sortira… aux USA

Un film inédit du STUDIO GHIBLI sortira… aux USA

Yuuki K 15:25 - 10 janvier 2017

« Ocean Waves » de son titre international, « Umi ga kikoeru » pour le titre original, il s’agit d’un téléfilm d’animation datant de 1993 et réalisé par Tomomi MOCHIZUKI a enfin droit à une distribution dans les salles obscures américaines. En France, le film n’est jamais sorti.

Synopsis officiel* : Rikako Muto est une lycéenne de Tokyo qui vient s'établir à Kochi avec sa mère en cours d'année scolaire. Kochi est une ville sur l'île de Shikoku, au sud du Japon, très différente de Tokyo. Bien que bonne élève et charmante, Rikoku s'habitue mal à son nouvel environnement et ne s'intègre pas parmi les élèves. Ses parents sont séparés et a suivi avec regret sa mère à Kochi. Elle est remarquée par Yutaka Matsuno qui la présente à son meilleur ami, Taku Morisaki, le narrateur du téléfilm. Au cours d'un voyage à Hawaï, le hasard fait qu'elle emprunte de l'argent à Taku. Quelques mois plus tard, elle est sensée partir pour Osaka en avion avec Yumi Kohama, sa meilleure amie. Arrivée à l'aéroport, elle achète des billets pour Tokyo. Affolée, Yumi appelle Taku à l'aide pour la raisonner. Finalement Taku est contraint d'accompagner Rikako chez son père jusqu'à Tokyo tandis que Yumi rentre sagement chez elle. Au cours de cette escapade, Taku fera plus ample connaissance avec Rikako.

 

C’est l’unique téléfilm produit par le Studio Ghibli, et c’est une production qui n’a été réalisé ni par Hayao MIYAZAKI ni par Isao TAKAHATA, les plus emblématiques animateurs-réalisateurs de ce studio ! « Umi ga kikoeru » est une adaptation du roman éponyme de Saeko HIMURO et c'est Tomomi MOCHIZUKI qui obtient le droit d’en réaliser l’adaptation en téléfilm. Ce nom ne vous dira peut-être rien ainsi, mais ce réalisateur s’était fait connaître auparavant en travaillant sur des animes très connus en France car diffusés en masse dans les années 1980 et 1990, comme « Max et compagnie », « Cynthia ou le rythme de la vie » ou encore « Juliette, je t’aime » et « Ranma 1/2 » ! Ainsi pour ceux qui ont pu ou peuvent se procurer « Umi ga kikoeru » en import reconnaitront les traits de Tomomi MOCHIZUKI.  Pour la petite anecdote le téléfilm a été diffusé la première fois  au Japon un 25 décembre 1993, et suite au succès de l’audience, « Umi ga kikoeru » est ensuite passé au cinéma au Japon ! Cependant, à cette époque, il n’était pas prévu d’exporter ce film à l’étranger. En revanche bien des années plus tard, le 25 janvier 2010 « Umi ga kikoeru » est titré « Ocean Waves » pour l’international et est distribué directement en DVD et Blu-ray au Royaume-Uni. Hélas, en France, malgré la demande de plusieurs fans sur internet des films du Studio Ghibli, rien ne semble prévu et ces derniers doivent se contenter d’imports. Encore plus agaçant, on apprend en ce début d’année, que le film est sorti au cinéma aux Etats-Unis le 28 décembre dernier,  en version restaurée, et que sa commercialisation en DVD et Blu-ray est déjà prévue pour avril 2017 ! Certes, cela s’explique par le droit d’exploitation à l’étranger des films du Studio Ghibli, et donc de tout le catalogue des films du studio,  par Disney, entreprise américaine, mais par exemple, le film est bien sorti au Royaume-Uni via Wild Bunch, distributeur européen des films du Studio Ghibli et qui pourtant est à l’origine une société française !

 

Alors pourquoi le film n’est jamais sorti en France, au cinéma ou en DVD ? Pourtant le secteur des films d’animation, qu’ils soient français ou étrangers, fonctionnent bien en France d’après les chiffres dévoilés par le CNC (Centre National du Cinéma et de l'image animée). D’après  leur étude « Le marché de l’animation en 2015 », « l’animation génère en moyenne davantage d’entrées par film que les autres genres » avec cette année-là 29,4% des films inédits d’animations générant plus d’1 million d’entrée (contre 6,6% des films inédits en général).  Cependant, il semble que le bilan soit moins positif en ce qui concerne les films d’animation du Japon, en tout cas  pour cette même année. Le 1er film d’animation japonaise est seulement 17ème dans le classement des films d’animation sortis en salles en France en 2015 et il s’agit de « Les Chevaliers du Zodiaque : la légende du sanctuaire », sorti en février  et qui a attiré  249 172 spectateurs. La même année étaient sortis, par exemple, « Souvenirs de Marnie » qui est 19ème avec 135 832 entrées et « Miss Hokusai » qui se trouve à la 21ème place avec 67 815 entrées, soit très très loin derrière le n°1 du classement, « Les Minions », avec ses plus de 6,650 millions d’entrées ! C’est ce qui peut expliquer une certaine hésitation à sortir d’autres films du catalogue Ghibli, autres que ceux réalisés par MIYAZAKI ou TAKAHATA.  Enfin rappelons également que le dernier film du Studio Ghibli, « La Tortue rouge », sorti fin juin 2016, malgré de très bonnes critiques presse et sélectionné dans « Un certain regard » au Festival de Cannes la même année, a attiré plus de  350 000 spectateurs mais en comparaison, pour la même année « Zootopie » a fait plus de 4,8 millions d’entrées.

 

Toutefois, le Blu-ray étant déjà disponible au Japon depuis juillet 2015, et il le sera également dans quelques mois aux Etats-Unis, peut-on enfin espérer trouver « Umi ga kikoeru » dans les rayons DVD et Blu-ray en France? En attendant, contentons-nous du trailer de ce film destiné au marché américain :

 

 

 

Sources : *Allociné, Wild Bunch, Geek Tyrant, documents du CNC.

Photo : poster promotionnel du film pour le marché américain, source Geek Tyrant.

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company