Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Un éditeur de KODANSHA suspecté de meurtre

Un éditeur de KODANSHA suspecté de meurtre

Yuuki K 14:45 - 11 janvier 2017

Ce n’est pas une affaire nouvelle, puisque les faits datent de l’été dernier. Mais des rebondissements viennent d’être divulgués dans la presse nipponne : un éditeur travaillant chez Kodansha a été arrêté et interrogé au sujet de la mort suspecte de son épouse.

Jung-Hyun PARK, 41 ans, est connu dans le milieu de l’édition au Japon pour avoir été le rédacteur en chef du magazine « Bessatsu Shonen magazine », appartenant à Kodansha,  et il avait joué un rôle dans la réussite de la saga « L’Attaque des Titans » de Hajime ISAHAYA puisque le magazine avait été le premier à le publier en 2009. Depuis, il est devenu le rédacteur en chef adjoint d’un autre magazine de la maison d’édition, « Morning » dédié aux seinen. Ce n’est cependant pas pour un nouveauté manga que l’éditeur aurait découvert pour Kodansha que Jung-Hyun PARK fait parler de lui au Japon, mais plutôt pour un sombre fait divers qui date du 9 août 2016 !

 

Récapitulatif des faits : la nuit du 8 au 9 août 2016, Jung-Hyun PARK appelle les secours pour sa femme Kanako, 38 ans, déclarant qu’elle était tombée accidentellement des escaliers de leur domicile à Tokyo. Malheureusement les secours n’avaient rien pu faire puisqu’une heure après la découverte de son corps, Kanako PARK est déclarée morte à l’hôpital où elle avait été transportée. L’autopsie révèlera plus tard que l’épouse avait quelques égratignures sur le visage mais ces derniers avaient été alors imputés à la chute qu’elle avait pu faire en tombant dans les escaliers. L’affaire aurait pu être classée sans suite, concluant en un accident domestique, cependant plusieurs mois plus tard, de nouvelles informations remettent en question les déclarations de l’éditeur. Car entre temps, les résultats de l’autopsie révèlent autre chose, à savoir que Kanako PARK avait des traces de strangulation autour du cou, ce que Jung-Hyun PARK justifie à la police en disant alors que sa femme n’était finalement pas tombée dans les escaliers, mais qu’elle s’était suicidée par pendaison. Détail étrange pour la police, c’est que non seulement Jung-Hyun PARK revient sur sa première déclaration faite en août, mais qu’avec cette nouvelle déclaration, aucune trace d’urine n’avait été trouvée là où l’éditeur clame que son épouse se serait pendue, alors qu’en général c’est ce qui se produit lors d’une strangulation. En revanche, des traces d’urine ont bel et bien été découvertes dans la chambre de la femme, indiquant que c’est là qu’elle avait été étranglée. Autre détail troublant, Kanako PARK n’avait, semble-t-il, aucune raison de se suicider bien que le mari, lui, explique que lui et son épouse avaient des différents au sujet de l’éducation des enfants, et tout semble alors indiquer pour la police que Jung-Hyun PARK cache des choses en mentant depuis le début de cette affaire. Il a donc été arrêté à son bureau dans les locaux de Kodansha ce 10 janvier mais il s'affirme innocent en déclarant au sujet de sa 1ère déclaration mensongère que s’il avait dit au départ que son épouse était tombée dans les escaliers, plutôt que d’indiquer un suicide, c’était notamment pour protéger leurs 4 enfants.

 

En attendant d’éclaircir ce mystère, Jung-Hyun PARK a donc été arrêté, suspecté d’avoir assassiné sa femme, car en plus de ses mensonges et des preuves collectées qui ne collent pas avec ses différentes déclarations, celles des 4 enfants du couple, présents au moment des faits, sont aussi contradictoires. Le suspect a-t-il alors maquillé le meurtre de son épouse en suicide ? En attendant les résultats de l’enquête, la police a déjà récupéré tous les effets personnels de Jung-Hyun PARK à son domicile comme dans les bureaux de Kodansha. La maison d’édition s’est refusé pour le moment de commenter cette affaire devant les médias mais a soigneusement laissé sur son site officiel une brève juste après l’arrestation de son employé disant : «  nous attendons les conclusions de l’enquête et traitons cette affaire avec la plus grande prudence. » ajoutant également que Jung-Hyun PARK, sans le nommer, clame son innocence. Aujourd’hui, le site de l’éditeur a posté un court communiqué dans lequel le rédacteur en chef du magazine « Morning » s’excuse d’inquiéter les lecteurs avec cette affaire et souligne, notamment à l’attention des médias, que si cet employé de Kodansha, encore une fois sans le nommer, a bien eu un rôle dans la publication de « L’Attaque des Titans », il précise que ce dernier a fait partie de l’équipe qui a lancé ce manga. Il y ajoute également que le magazine informera ses lecteurs des avancées de l’enquête, mentionnant également et surtout pour achever ce communiqué le 35ème anniversaire du magazine ! Une couverture médiatique dont se serait sûrement passé tant le magazine que la maison d’édition ?

 

Sources : Kotaku, Asahi Shimbun, the Japan Times, Tokyo Reporter, site officiel Kodansha.

Photo : arrestation du suspect source ©Sankei Shimbun.

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company