Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

L’Ambassadeur de France au Japon s’exprime sur les élections

L’Ambassadeur de France au Japon s’exprime sur les élections

Yuuki K 15:35 - 09 mars 2017

L’Ambassadeur de France au Japon, Thierry DANA, a écrit une tribune publiée dans le quotidien Le Monde, le 7 mars, dans laquelle il assure qu’il ne sera plus au service de la diplomatie française en cas de victoire du Front National.

A l’approche des élections présidentielles en France, les personnalités politiques sont nombreuses à commenter,  critiquer voire attaquer les candidats et leurs programmes via médias interposés. Parmi elles, l’une retient notre attention au regard de la fonction que cette personne exerce et car il est l’un des premiers dans la classe diplomatique à le faire. Il s’agit de Thierry DANA, Ambassadeur de France en poste au Japon depuis 2014. Le diplomate a en effet rédigé une tribune publiée sur Le Monde  et dans laquelle il dénonce l’incompatibilité de ses fonctions avec l’éventuelle arrivée du Front National au pouvoir. Si Marine LE PEN devait accéder à la Présidence de la République, Thierry DANA écrit : « je préférerais renoncer à occuper les fonctions qui me seraient confiées plutôt que de servir la diplomatie du Front national. ». La lettre rendue publique le mardi 7 mars, a déjà obtenu une réponse, cinglante, de la part de Bruno GOLLNISCH, député européen Front National et également membre de la délégation du Parlement européen pour les relations avec le Japon, qui lui reproche l’absence d’impartialité, et lui rappelant la neutralité dont doit faire preuve un haut fonctionnaire de l’Etat. Le député européen FN attaque même Thierry DANA, estimant que le diplomate n’est pas le meilleur candidat pour ce poste ajoutant : « il ne manque pas de diplomates (…) dont la connaissance approfondie des relations internationales n’a rien à envier à la vôtre, et dont la connaissance de la langue et de la civilisation japonaise est certainement très supérieure. », l’invitant même à démissionner dès maintenant.

 

Si la réponse du parti d’extrême-droite ne s’est pas faite attendre, en la personne de Bruno GOLLNISCH,  des réprimandes sont également venues du gouvernement même, ce que ne manque pas de souligner par ailleurs le député FN ! Stéphane LE FOLL, porte-parole du gouvernement a déclaré au sujet de la tribune de Thierry DANA : « C’est une position qu’il exprime. Dans l’administration, il y a le droit de retrait. Ce n’est pas son rôle mais il a exprimé sa position. ». Même rappel à l’ordre de la part du ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc AYRAULT, dont dépend tout le corps diplomatique français, et qui en conséquence a rappelé ce mercredi via un courrier adressé à tous les diplomates rappelant l’obligation de tous fonctionnaires puisqu’il est « interdit au fonctionnaire de faire de sa fonction l'instrument d'une propagande quelconque ». Une obligation plus importante encore pour les hauts fonctionnaires « en tant qu'ils sont directement concernés par l'exécution de la politique gouvernementale. ». Et en effet, les diplomates se réservent généralement de donner une quelconque position sur la politique, les ambassadeurs étant « chargé, sous l’autorité du ministre des affaires étrangères, de la mise en œuvre de la politique extérieure de la France. Il représente le Président de la République, le Gouvernement et chacun des ministres (…) [et] assure la protection des intérêts de l’Etat et celle des ressortissants français. ».

 

Toutefois, certains diplomates semblent en accord avec les propos de Thierry DANA en atteste le tweet de l’Ambassadeur de France aux Etats-Unis, Gérard ARAUD (qui s’était fait remarqué peu après l’élection de Donald TRUMP pour avoir twitté son désarroi, un tweet qui n'a pas eu de conséquences mais qui a été rapidement supprimé) : « Très beau texte de mon homologue à Tokyo ». D’autres évoqueraient leurs inquiétudes, selon Europe 1, mais anonymement, le rappel du ministre des Affaires étrangères étant envoyé entre temps, en se posant la question de rester ou non si la candidate FN devait accéder au pouvoir car « déserter massivement le quai d'Orsay reviendrait à laisser les clés de ce ministère au FN sans contre-pouvoir. ».  Si l’Ambassadeur  de France au Japon a « osé » exprimer son opinion, c’est notamment en réponse à Marine LE PEN, qui lors d’un meeting à Nantes le 26 février, décrivait sa vision de la fonction publique en déclarant : « Chaque fonctionnaire et notamment la haute fonction publique devra avoir à cœur l'intérêt national, l'attachement à la France et à ses valeurs », ajoutant, sûre de sa victoire que « ces fonctionnaires eux devront assumer le poids de ces méthodes illégales. Ils mettent en jeu leur responsabilité ».

 

Si les résultats des présidentielles nous seront connues le 7 mai au soir, il est prévu que Thierry DANA soit à son poste jusqu’à l’été 2017, avant d’être affecté à un nouveau poste, ou avant d’exercer son droit de retrait.

 

Sources : Le Monde, Huffington Post, Europe 1, portail de la Fonction Publique.

Photo : portrait de l’Ambassadeur de France au Japon Thierry Dana en octobre 2014 ©Ambassade de France au Japon

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company