Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Les habitants peuvent-ils « REVENIR A FUKUSHIMA» ?

Les habitants peuvent-ils « REVENIR A FUKUSHIMA» ?

Yuuki K 12:41 - 15 mars 2017

Six ans déjà que la triple catastrophe s’est abattue sur la région de Fukushima, où de nombreux habitants ont dû être évacués en raison de la radioactivité. Alors que des villes vont rouvrir, le documentaire « Revenir à Fukushima » suit plusieurs familles qui parlent de leurs décisions. Diffusion sur France 5 ce jeudi 16 mars à 15h35.

Synopsis officiel : En mars 2011, après la triple catastrophe du séisme, du tsunami et de l'explosion nucléaire dans la région de Fukushima, la vie des habitants a été bouleversée par l’évacuation brutale et le relogement "provisoire" qui a duré six ans. Aujourd'hui, le gouvernement japonais, après avoir décontaminé tous azimuts, encourage les 80 000 résidents qui ont évacué la zone à y revenir. Le film suit trois familles à l'heure du choix. Revenir malgré les taux élevés de radioactivité ? Quitter définitivement la région malgré la douleur de l'arrachement à sa terre ? Est-il possible de reconstruire une vie loin de Fukushima, parfois loin de sa famille, loin de son conjoint qui y reste travailler... Les habitants ont-ils vraiment le choix, alors qu’ils sont confrontés à la volonté farouche des autorités qui souhaitent reconquérir les territoires de la région de Fukushima. Comme si le gouvernement pouvait tout effacer et recommencer.

 

La ville de Minamisoma, située à 19 km de la centrale accidentée de Fukushima Daichii, est considérée comme de nouveau habitable depuis juillet 2016. La petite ville de Tomioka, quant à elle, plus proche de la centrale à 7km à peine, sera également en grande partie rouverte dès ce 1er avril. Enfin Koriyama est une ville située en dehors de la zone interdite, située à 60 km de la centrale, et donc non concernée par l’ordre d’évacuation. Ces trois villes ont en commun, outre leur situation géographique, d’avoir été habitées par des familles qui ont fait le choix de s’exiler suite au drame du 11 mars 2011 et plus particulièrement de l’accident nucléaire. Ce sont ainsi 3 familles issues de différentes villes que Marie LINTON a suivi durant 7 mois dans le documentaire « Revenir à Fukushima » qui sera diffusé ce jeudi 16 mars sur France 5. Or comment ces familles vivent leur exil forcé, et alors que dans quelques semaines la moitié de la zone interdite accueillera de nouveau ses habitants, feront-elles le choix de retourner chez elles ? Et surtout, ces villes auparavant considérées comme des zones interdites sont-elles réellement décontaminées ?

 

Ce sont toutes ces questions auxquelles tente de répondre ce documentaire réalisé par Marie LINTON, à travers la parole de ceux qui traversent ce drame, celle des familles IDOGAWA, MORIMATSU et TAKAHASHI, mais aussi celle des scientifiques : psychologue, consultant indépendant du nucléaire ou encore employés de l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire). En suivant ces familles, la réalisatrice a pu également suivre des réunions municipales, comme celle de Minamisoma, démontrant la motivation politique, nationale comme locale, à inciter ses habitants à rentrer chez eux par des paroles rassurantes. Mais, nous dit Marie LINTON, malgré cette volonté les habitants demeurent méfiants en raison des mensonges énoncés par les autorités. Car s’il est bien un sujet inquiétant pour les habitants, c’est le niveau de radioactivité toujours présent par endroit,  les montagnes et les forêts ne sont pas décontaminées et il semble qu’elles ne le seront pas ce qui signifie une contamination pour une centaine d’année au moins, sans oublier que dans certaines des villes interdites, le niveau de radioactivité diffère selon les endroits.  Et puis, que dire des poubelles de terres grattées contaminées amassées derrière des maisons habitées en quantité effrayante, -il y a au total 20 à 30 millions de m3 de déchets radioactifs dont il faut encore trouver où les stocker ? Enfin, les évacués sont partis il y a déjà 6 ans, certains d’entre eux ont fini par s’habituer à leur nouvelle vie, leur nouvelle ville, et avec la peur du nucléaire, pourquoi retourner dans leur ville natale ? D’autres ont fait une croix dessus puisque de toute façon, ils ne pourront jamais revenir chez eux. Apparaît alors une réalité bien complexe sur la question des évacués de la région de Fukushima, dans laquelle émergent de nombreux facteurs pesant sur la décision du retour ou non, toutes ces familles n’ayant pas nécessairement peur de la radioactivité.

 

Voici le trailer du documentaire:

 

Trailer - Revenir à Fukushima from kamiproductions on Vimeo.

 

 

 

Titre : Revenir à Fukushima

Réalisateur : Marie Linton

Producteur : Kami Productions en partenariat avec France 5.

Diffusion : jeudi 16 mars 2017 à 15h35, puis en replay durant une semaine.

Où : France 5

 

Pour aller encore plus loin, vous pouvez retrouver en V.O.D. les précédents documentaires autour de Fukushima produits par Kami Productions par ici.

 

Sources : Kami Productions et France 5.

Photo et vidéo : Des sacs de déchets nucléaires, avec l’aimable autorisation de ©Kami Productions/Marie Linton.

 

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company