Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Le marché de TSUKIJI déménagera-t-il un jour à TOYOSU ?

Le marché de TSUKIJI déménagera-t-il un jour à TOYOSU ?

Yuuki K 16:36 - 21 mars 2017

Le célèbre marché de Tsukiji, situé à Tôkyô, devait déménager à Toyosu en novembre 2016. Déjà sujet à polémique depuis que le gouverneur Shintarô ISHIHARA a confirmé sa relocalisation, contre l’avis des commerçants, ce déménagement semble toujours compromis surtout depuis l'élection de la dernière gouverneure de Tôkyô.

Célèbre marché de poissons, le plus grand dans le monde, le marché de Tsukiji est tant une attraction touristique -avec ses fameuses enchères matinales de thon et plus particulièrement celles du Nouvel An où les prix peuvent battre des records - qu’un marché historique de poissons fondé 400 ans plutôt (mais le lieu tel qu’on le voit de nos jours existe depuis 80 ans, créé après le grand séisme de 1923). Mais ce marché historique est sujet à polémiques alors que son déménagement était prévu dans un nouvel espace de 400 000 m² à Toyosu, plus près de la baie de Tôkyô, pour le 7 novembre 2016, en raison de la vétusté et la dangerosité notamment en cas de tremblement de terre de l’espace actuel. Or peu après son élection comme gouverneure de Tôkyô, Yuriko KOIKE a mis un frein à la décision de ses prédécesseurs, et ce pour des raisons sanitaires et de sécurité. En effet, lorsque Shintarô ISHIHARA, alors gouverneur de la capitale, approuve la construction d'un marché à Toyosu pour déménager celui de Tsukiji en 2007, il s’oppose à l’avis des commerçants (plus tôt ce mois-ci, ils étaient toujours contre avec 70% à déposer leurs signatures pour l’annulation du déménagement), et ce en dépit de la révélation par Tokyo Gas Co. dès 2001, année du début des négociations pour la vente, conclue en 2011, par l’industrie à la ville de Tôkyô, de la contamination des sols et des eaux souterraines de Toyosu par des polluants toxiques. Car Toyosu est un quartier apparu récemment dans l’histoire de la capitale, bâti artificiellement de la main de l’homme après le grand séisme de 1923 ! Sauf que dans les décennies qui ont suivi sa construction, Toyosu a été occupé par des industries et notamment une industrie gazière, Tokyo Gas Co. avant que ces industries ne disparaissent du quartier à la fin des années 1980.

 

Après ces révélations et le désir de Shintarô ISHIHARA de déplacer malgré tout le marché plutôt que de le reconstruire sur le site historique et de  décontaminer le nouveau site, et malgré de nombreux désaccords (déjà !) le déménagement du marché de Tsukiji vers Toyosu est voté en 2012 pour 2014, avant que ce projet ne soit encore repoussé en raison des travaux de décontamination toujours nécessaires pour 2016. Or Yuriko KOIKE est élue gouverneure de Tôkyô fin juillet 2016 et l’une de ses premières actions, le 31 août, est de stopper temporairement le déplacement du marché, prévu alors pour novembre) après avoir découvert que les terres et eaux souterraines étaient toujours fortement polluées alors qu’elles étaient supposées être décontaminées (une révélation émanant  du gouvernement métropolitain de Tôkyô en début de ce mois fait état de la présence en 2013 d’un niveau d’arsenic très élevé dans le sol). Les dernières révélations font état d’autres problèmes qui nuisent au transfert du marché, notamment des points à éclaircir liés à la vente par Tokyo Gas Co. à la métropole de Tôkyô. Des documents concernant les négociations pour les conditions de la vente du terrain en 2001 ont été rendus publics en début de mois et ces derniers révèlent un accord entre Tokyo Gas Co. et le gouvernement métropolitain de Tôkyô. Les détails de l’accord doivent encore être dévoilés mais les premiers documents  indiquent que Tokyo Gas Co. était dispensé de participer à la décontamination des sols, mais plus étonnant c'est que l'entreprise ne voulait pas céder son terrain à l'état, d'où peut-être la révélation de la pollution des sols en 2001, et que celui en charge des négociations, le vice-gouverneur de l'époque ait proféré ce qui pourrait être interprété comme des menaces à l'encontre de Tokyo Gas Co. Enfin, les négociations finales, et officieuses,  auraient été finalisées par le vice-gouverneur de Shintarô ISHIHARA.

 

Un déménagement très polémique qui n’en finit pas de faire débat, d’autant que l’argent public (près de 86 milliards de yens ont été dépensé uniquement pour la décontamination) mais aussi un investissement financier lourd de la part des professionnels du marché de Tsukiji sont en jeu. En début de semaine, l’ancien gouverneur Shintarô ISHIHARA s’expliquait devant le siège du gouvernement métropolitain de Tôkyô. Il assumait toute sa responsabilité dans la décision du transfert à Toyosu du marché mais il clamait son absence de responsabilité dans l’échec de la décontamination du sol, accusant pour cela ses subordonnés et notamment son vice-gouverneur, et les différents gouverneurs qui étaient à sa place. Mais il persiste à assurer que le site de Toyosu reste plus sûr que celui de Tsukiji, estimant que la décontamination peut être faite rapidement (avec des méthodes peu respectueuses de l’environnement) et critiquant alors la décision de Yuriko KOIKE de repousser ce déménagement. Le nouvel emplacement à Toyosu est, quant à lui, prêt à accueillir le marché de Tsukiji mais la gouverneure de Tôkyô avait déclaré en fin d’année qu’elle donnerait sa décision sur le transfert ou non du marché cet été, précisant que si le déménagement est validé, il ne devrait pas se faire avant l’hiver 2017 voire le printemps 2018. L’expertise demandée par la gouverneure l’été dernier a rendu son verdict, dans lequel les experts déclarent que le transfert d’un marché de poissons peut se faire sans danger malgré la présence de polluants toxiques.

 

Désormais, la seule décision attendue est celle de la gouverneure afin d’approuver ou de rejeter une bonne fois pour toute le déplacement du marché de Tsukiji à Toyosu. Cette décision mettrait un point final à une affaire coûteuse tant pour les habitants de Tôkyô, qu’à l’état, et les commerçants du marché de Tsukiji. A moins que d’autres révélations gênantes soient divulguées, ce qui repousserait encore la décision à prendre, une question revient souvent dans la presse japonaise : mais pourquoi et comment la métropole  de Tôkyô a-t-elle pu approuver la construction d’un marché de poissons sur des terres contaminées ? Et de souligner qu’il est temps pour le gouvernement de faire face à ses incompétences, et de mettre un terme à une débâcle qui n'a que trop duré.

 

 

 

 

Sources : Asahi Shimbun, the Japan Times, Courrier International.

Photo : Le nouveau marché de Toyosu prêt, le 30  juillet 2016, à accueillir les commerçants du marché de Tsukiji.  ©Mainichi Shimbun.

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company