Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Des mesures pour limiter les accidents de la route par les SENIORS

Des mesures pour limiter les accidents de la route par les SENIORS

Yuuki K 14:53 - 05 avril 2017

Au Japon, de nombreux accidents de la route ont été causées par des personnes âgées, dont des accidents meurtriers très médiatisés ces derniers mois. Plusieurs solutions y sont mises en place ou testées afin de limiter les accidents causés par des seniors depuis plusieurs mois, venant du gouvernement comme des collectivités locales.

Une série d’accidents de la route –qu’il s’agisse de deux roues ou de quatre roues, très médiatisés au second semestre 2016, avait fait la une des médias japonais : depuis l’accident causé en octobre par un conducteur de voiture, âgé d’environ 80 ans, qui avait foncé son véhicule dans un groupe d’écoliers à Yokohama tuant un élève et en blessant 6 autres. L’auteur de l’accident confiait à la police ne pas se rappeler d’où il venait, et n’avait presque aucun souvenir des minutes précédant l’accident fatal, faisant émerger une hypothèse de la police selon laquelle l’homme serait atteint de démence sénile. Un peu plus tard, en novembre, à l’ouest de Tôkyô, c’est une femme âgée de 83 ans qui a malencontreusement appuyé sur l’accélérateur en tentant d’insérer son ticket de parking, fonçant alors sur un couple malheureusement décédé. Selon une étude de l’Agence de la Police Nationale du Japon, le pays recense 4,36 accidents pour 100 000 conducteurs en 2015, mais à y voir de plus près ce chiffre augmente das la tranche des seniors : 6,99 pour 100 000 chez les conducteurs âgés de 75 à 79 ans, à 18,17 sur 100 000 pour les conducteurs âgés de plus de 85 ans (néanmoins, en regardant les chiffres de plus près, ce sont les jeunes qui ont le ratio le plus élevé d’accidents sur la route et les seniors sont juste derrière), et pour beaucoup d’accidents causés par cette tranche d’âge il s’avère que les conducteurs confondent souvent pédale de frein et accélérateur, ou alors la marche arrière au lieu de son contraire. Or, en 2015, l’agence constatait également une hausse du nombre de conducteurs âgés de 300 000 faisant environ 4,78 millions de conducteurs de plus de 75 ans ! Un chiffre amené à croître étant donné la situation démographique du pays et le vieillissement de la population. Sans oublier d’autres accidents plus ou moins grave comme cet homme âgé de 77 ans qui prend la voie express à contresens sur près de 20 km, heureusement sans causer d’accident. Mais il n’est pas le seul puisque selon l’étude de l’Agence de la Police Nationale, sur ce type précis d’accident, 739 conducteurs auraient pris une voie expresse à contresens entre 2011 et  2014 et parmi ces conducteurs, 69% seraient des personnes âgées de 65 ans et plus, et dont 9% d’entre eux sont suspectés d’être atteints de démence sénile.

 

C’est ce qui a conduit le gouvernement japonais à prendre rapidement des mesures en révisant la loi sur la circulation routière. La nouvelle loi, appliquée depuis la mi-mars, prévoit d’imposer des tests cognitifs réguliers aux conducteurs âgés de 75 ans et plus, afin de détecter ou non une démence sénile voire des problèmes cognitifs de manière globale –test refait dès lors qu’un conducteur est impliqué dans un accident. Et si le test s’avère positif, le permis de conduire est automatiquement retiré au conducteur, sinon le permis et le test sont à renouveler tous les 3 ans pour les seniors. Néanmoins, une autre mesure moins contraignante basée sur le volontariat existait déjà sur proposition de la police nationale proposant aux personnes âgées de 65 ans et plus de rendre leur permis de leur propre chef s’ils s’estimaient peu confiant pour conduire et ainsi en 2015 ce sont 270 000 permis sur environ 17 millions de conducteurs appartenant à cette catégorie d’âge qui ont été rendus. Mais le gouvernement n’est pas le seul à avoir pris des mesures afin de limiter de telles tragédies et cela suite à l’appel du Premier ministre Shinzô ABE à agir. Sur un niveau local aussi, des propositions plus ou moins surprenantes ont fait leur apparition au cours de ces six derniers mois. Par exemple, dans le département d’Aichi, dès le mois de novembre, la police locale a passé un accord avec une chaîne de restaurants de râmen afin d’inciter les seniors à rendre leur permis aux autorités contre un certificat grâce auquel ils recevront des bons de réductions pour les restaurants de la chaîne ! Dans ce même département, d’autres offres sont proposées tels que des réductions dans un sentô ou encore dans plusieurs boutiques locales. Dans la capitale japonaise aussi, où le nombre d’accident a baissé globalement depuis 2005 mais où les accidents sont principalement causés par les seniors, et ainsi que dans d’autres départements, une proposition similaire a été faite. Et celle-ci devrait vous rappeler les Idols puisque la police de Tôkyô propose aux seniors de faire leur sotsugyô du permis en remerciement de toutes ces années à conduire ! Cela consiste à remettre un certificat, un peu comme un diplôme de la conduite, ressemblant en fait au permis de conduire, sauf que cette carte permet à son détenteur de bénéficier de 50% de réduction sur les tarifs des transports en commun et 10% de réduction sur les déplacements en taxi ainsi que des remises dans différents commerces de la capitale. Dernière mesure assez insolite et testée précédemment avec succès dans le département d’Osaka et désormais appliquée dans le département d’Aichi. Après les promotions commerciales sur des produits alimentaires ou de la vie courante, le département a négocié une réduction avec un groupe de pompes funèbres depuis le 1er mars, offrant aux seniors rendant leur permis une remise de 15% pour leurs obsèques futures dans plus de 80 espaces appartenant à l’enseigne.

 

Des initiatives incitatives qui semblent nécessaires au regard de la population vieillissante du pays : aujourd’hui ¼ de la population du Japon a 65 ans et plus, avec une projection d’ici 2060 à 40% ! Cependant, comme le souligne le quotidien The Japan Times dans un de ses éditoriaux, pour que ces mesures puissent fonctionner il faudrait qu’elles soient accompagnées d’autres actions notamment dans les zones rurales où les transports en communs sont bien moins développés. Ou attendre l’arrivée sur le marché des véhicules automatisés. En France, aucune mesure n’impose le retrait du permis à des seniors actuellement, seule une association propose depuis 2016 contre 4€ l’envoi d’un macaron siglé « S » à mettre à l’arrière de sa voiture pour signaler que le conducteur est un senior, à l’instar du « A » pour les jeunes conducteurs. Mais il ne s’agit pas d’une initiative du gouvernement, et par conséquent le macaron n’est pas obligatoire. 

 

Sources : The Japan Times, Mainichi Shimbun, The Guardian, RocketNews24, France Soir.

Illustration : exemple d’un certificat de fin de permis ©Département de Yamagata, source : site du département.

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company