Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

J-ALERT mis à jour : le Japon veut préparer les civils à la menace nord-coréenne

J-ALERT mis à jour : le Japon veut préparer les civils à la menace nord-coréenne

Yuuki K 14:43 - 24 avril 2017

Avec une tension plus que croissante ces derniers temps avec la Corée du Nord, le Japon semble chercher à préparer les civils dans le cas où Pyongyang exécuterait ses menaces. Et ce, à travers le système du J-Alert mis en place dès 2007, mis à jour il y a quelques jours avec des conseils spécifiques en cas de tirs de missiles.

Que faire pour avertir la population sur tout le territoire en cas de menaces, qu’il s’agisse d’un séisme, d’une éruption volcanique, d’un tsunami, d’attaque terroriste, voire en cas de lancement de missile depuis la Corée du Nord qui frapperait le Japon ?  Dès 2007 a été installé le système d’alerte appelé J-Alert (appelé « Zenkoku Shunji Keihô System » dans sa version originale), fonctionnant grâce à un satellite. Grâce à ce dernier, les autorités peuvent avertir rapidement la population à travers les haut-parleurs installés dans tout le territoire, puis également par la suite via les smartphones, et ce en plusieurs langues, cela avait été notamment le cas le 11 mars 2011. Mais en dehors de cette alerte le jour J, il existe également un guide avec toutes les recommandations du gouvernement selon le type de menace à l’attention de toute la population. Une mise à jour a été apportée à ces recommandations, annoncée par le secrétaire général du Cabinet Yoshihide SUGA le 21 avril dernier lors d’une conférence de presse  et publiée dans la foulée sur le site de la Protection Civile, pour l’heure uniquement en langue japonaise.

 

De nouvelles mesures d’urgence  (voir ci-dessous) qui s’additionnent aux conseils déjà délivrés indiquant que la situation avec la Corée du Nord ne tend pas vers une amélioration. Si la menace d’une attaque venant de la Corée du Nord plane sur le Japon depuis plusieurs années, -le guide, dans la version anglaise, réalisé par le gouvernement avait déjà ajouté quelques recommandations en cas de tirs de missile dès 2014- , les tirs effectués régulièrement par la Corée du Nord ces derniers mois – après les tirs du 6 mars, le leader du pays déclarait viser les bases américaines situées au Japon menaçant alors directement un autre pays- ainsi que la diplomatie du nouveau Président des Etats-Unis renforcent un sentiment d’inquiétude. Une peur renforcée par la déclaration du Premier ministre japonais ce mois-ci évoquant même la possibilité que la Corée du Nord envoie un missile contenant une arme chimique telle que du gaz sarin. Ce lundi  Shinzô ABE s’est entretenu avec le Président Donald TRUMP afin de réaffirmer un engagement conjoint à résoudre ce conflit en montrant à la Corée du Nord qu’il a tout intérêt à cesser ses provocations. Quelques jours auparavant, le Japon envoyait deux contre-torpilleurs rejoindre le porte-avion américain allié, envoyé dans la région il y a deux semaines et lui-même menacé d’être coulé par la Corée du Nord.

 

Et puis, il y a quelques heures, le quotidien français Le Parisien publiait, d’après des informations dévoilées par un site officiel nord-coréen, que Pyongyang menace de rayer les Etats-Unis de la carte si ce dernier entrait en guerre. Or, la Corée du Nord s’apprête à célébrer ce 25 avril le 85ème anniversaire de son armée et prévoirait une nouvelle démonstration de force pour l’occasion.

 

Sur des documents disponibles en ligne, la Protection Civile donne des indications en cas d’attaque par missile dans le pays, dont voici une synthèse. Ainsi dès que vous entendrez une sirène continue (pour savoir à quoi ressemble le son, cliquez en fin de page sur « Playback of Siren »), et dans le cas où celle-ci signalerait l’arrivée d’un missile en direction du Japon : si vous vous trouvez en extérieur, les civils sont invités à se réfugier dans un bâtiment qui vous semble solide ou en souterrain d’un centre commercial. En l’absence d’un bâtiment qui vous semble robuste, les autorités vous recommandent de vous cacher allongé au sol en vous protégeant la tête. Dans le cas où vous vous trouvez à domicile, il est recommandé de vous éloigner des fenêtres.  Dans un deuxième document lié au J-Alert, les autorités font des  recommandations supplémentaires dans le cas où un missile contiendrait une arme chimique en indiquant qu’en intérieur, il vous est conseillé de couper la ventilation et fermer toutes les fenêtres afin de « sceller » votre intérieur, ou pour ceux se trouvant dehors de conseiller de vous couvrir les voies respiratoires (la bouche et le nez) avec un mouchoir et de fuir. D’après ces documents, il est estimé qu’en cas de tir de missile balistique vers le Japon, il mettrait 10 minutes depuis la Corée du Nord pour atteindre les îles d’Okinawa, à une distance de 1 600 km. Pour voir le guide complet daté de 2014 en anglais, disponible en ligne, c’est par ici.

 

Sources : Asahi Simbun, The Japan Times, site officiel de la Protection Civile, Le Parisien, Courrier International.

Illustration: document divulgué par la Protection Civile ©Kokuminhogo

 

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company