Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Les 7 Princes et le labyrinthe millénaire

Les 7 Princes et le labyrinthe millénaire

Tenshi JFM 00:00 - 12 mai 2017

"Les 7 Princes et le labyrinthe millénaire" débarquent chez Doki Doki, le premier tome de ce manga plein de faux semblants est disponible depuis le 3 mai.

Résumé : Après une introduction racontant une légende de l’univers du manga nous retrouvons le personnage principal Yuan Juno enfermé dans une cellule. Il va vite découvrir que lui ainsi que d’autres jeunes gens représentant chacun l’élite de leur nation ont été enfermés dans un château. Ce château le fameux « labyrinthe millénaire » sert de théâtre pour une série d’épreuves afin de déterminer qui sera le prochain empereur. Au-delà des dangers que représentent en elles-mêmes les épreuves, il semble qu’une des forces en présence profite de la situation pour lancer une sanglante machination.

 

Commençons directement par souligner l’évidence, on se sentira mieux après.

 

Qui s’occupe de la classification des mangas chez Doki Doki ou chez Ichijinsha (l’éditeur japonais) ?

 

"Les 7 Princes et le labyrinthe millénaire" est classé en tant que Seinen, et parfois Josei (penchant féminin du Seinen) et, franchement, je ne comprends pas pourquoi. Il s’agit d’un Shojo, un Shojo avec un scénario plus construit qu'une éternelle histoire d'amour certes, mais tout dans ce manga transpire le Shojo. Qu’il s’agisse du trait, des archétypes des personnages, des relations entre eux on est dans la plus pure tradition du manga pour fille.

 

Décidément la classification des œuvres japonaises est un terrain glissant actuellement et ce manga risque d’être un exemple de plus dans le débat qui anime le web dernièrement.

 

Si cette classification est seulement due au fait qu’il y a un décès dans ce premier volume cela fait un peu léger pour passer en "adulte". Vous souvenez-vous de la violence psychologique et des décès dans des Shojo tel que "Princesse Sarah", "Lady Oscar : la Rose de Versaille" ou "Très cher frère" ? On ne les avait pas classés en Seinen pour autant. Pour résumer sur ce point, en ce qui me concerne, "Les 7 Princes et le labyrinthe millénaire" est plus un Shojo qu'autre chose, en tous cas pour le tome 1.

 

 

La bonne nouvelle est que c’est plutôt un bon Shojo.

 

Le titre possède de grandes qualités c’est indéniable : le dessin est agréable et très riche en détails, certaines illustrations sont même de très haut vol. L’univers dans lequel l’histoire se déroule est à la fois familier et original, Haruno ATORI pioche le meilleur de différentes périodes historiques pour créer un monde atemporel et cohérent. La grande majorité des personnages apportent aussi beaucoup à ce manga. Bien qu’archétypaux, leurs designs et leurs personnalités les rendent très intéressants, en plus il y en a pour tous les gouts. Vous êtes fan de Benedict Cumberbatch dans Sherlock ? Vous aimerez Messiah Reed. Vous êtes fan de Prince of Persia ? Titas Ram est fait pour vous. Vous êtes fan de Mana de Malice Mizer ? Vous adorerez Aug… oups… j’en ai trop dit.


Le problème est que, ces points forts, ne sont pas exempts de tout défaut. Si le dessin est bon, la mise en page tente parfois un peu trop de chose dans la composition des cases et cela nuit au confort de lecture. Les personnages sont sympathiques à l’exception du héros qui, lui, est parfaitement insupportable. Il fait partie de cette grande catégorie de personnage souriant quoi qu’il arrive, incapable de tout ressentiment, composé à 100% d’amour, de bonnes intentions, de barbe à papa et de niaiseries ; bref, d’une crétinerie sans nom qui mérite de bonnes grosses baffes. Sérieusement, heureusement qu’il est le héros, dans le cas contraire, il aurait l’espérance de vie d’un lemming dans un volcan. J’ose espérer que cela s’améliorera avec le développement du scénario car une épaisse couche de mystère enveloppe les origines du personnage ce qui laisse présager de bonnes surprises. 

Le vrai point fort incontestable de ce manga c’est son scénario. On plonge dans l’intrigue principale comme dans un roman d’Agatha Christie et on savoure les énigmes qui sont mises sur le chemin des héros avec un rythme bien dosé. Et surtout, on a rapidement très envie de connaitre le dénouement de cette histoire. Chapeau bas à Aikawa sensei sur ce point.

 

 


"Les 7 Princes et le labyrinthe millénaire" offre tout ce qu’on peut attendre d’un bon Shojo (oui j'insiste) avec un supplément d’intrigue qui lui donne une saveur toute particulière. Si les bishounen* victoriens sophistiqués sont votre péché mignon foncez car ce manga bien que court (4 tomes) semble plein de rebondissements. Par contre, si les personnages victimes type Tohru Honda ("Fruit basket") vous hérissent le poil et vous filent le diabète vous risquez fortement de vous braquer dès les premières pages.

 

Titre : Les 7 Princes et le labyrinthe millénaire
Editeur : Doki Doki
Scénario : Aikawa Yu
Dessin : Haruno Atori
Genre : Shojo / Seinen
Date de sortie : 3 mai 2017
Prix : 7,50€
Où : points de vente habituels

© 2015 ATORI Haruno / AIKAWA Yu / ICHIJINSHA



*Bishounen : beaux gosses correspondant aux standards de beauté et virilité nippon.  

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company