Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Review "Devil Divised Departure" (D.D.D)

Review

Tenshi JFM 18:00 - 16 juin 2017

Pika Edition nous propose un manga shonen en trois tomes médiéval-fantastique signé par Shinsen Tokugawa : le très intrigant Devil Devised Departure

Résumé : Michael et Julius Mac Dianans sont deux jumeaux aux caractères complétements opposés.Ils vivent à Garlonia avec leur sœur Tifa. Garlonia est la capitale du royaume éponyme. Un royaume en paix grâce à la puissance incomparable de son armée et de sa troupe d’élite les chevaliers noirs. Néanmoins, tout n’est pas rose dans cet univers médiéval fantastique. La société est divisée en plusieurs castes et nos héros vivent dans la caste la plus basse : un bidonville qui a de forts relents de favelas.


Bien qu’ils soient actuellement dans les bas-fonds les jumeaux sont les enfants d’un chevalier de haut rang mort au combat. Julius, bagarreur et tête brulée, ne pense qu’a succéder à son père en tant que soldat afin de restaurer le mode de vie et l’honneur de la famille. C’est donc logiquement que, quand les chevaliers noirs ouvrent leurs recrutements, Julius se précipite. C’est là qu’il commence à entrevoir la terrible réalité cachée derrière les apparences…

 

 

D.D.D est un manga des plus rafraichissants sur la scène actuelle. Beaucoup d’aspect de ce manga sont vraiment appréciables : le dessin, par exemple, possède une réelle identité ce qui est de plus en plus rare actuellement. De plus le trait a ce côté un peu fou et très agressif qui fonctionne bien en support de l’histoire, mention spéciale pour le design des armures. Néanmoins, certains choix artistiques accrochent un peu dans l’homogénéité de l’ambiances et dérangent légèrement l’immersion.

 Le scénario à base de Necronomicon évoque pour les vieux dinosaures comme moi des répliques culte comme "Soylent Green is people!" (Ou "L'océan agonise, le plancton a cessé d’exister" dans la très moyenne VF) et "I have come here to chew bubble gum and kick ass. And I’m all out of bubble gum." (VF : "Je venu ici pour mâcher du chewing-gum ou tirer dans le tas. Manque de bol, j’ai plus de chewing-gum.") histoire de vous faire comprendre de quoi il en retourne sans vous spoiler.

Nous sommes sur un arc court vu que le manga est annoncé en trois tomes (c’est à se demander si les arcs en trois tomes sont une mode en ce moment) de ce fait, le manga s’impose un rythme plutôt soutenu. La bonne idée de Shinsen Tokugawa c’est d’utiliser des notions bien connues dans les univers imaginaires pour que le lecteur comprenne rapidement les enjeux de l’histoire. Cette narration est plutôt agréable du fait de la rapidité de la mise en place qui laisse de l’espace pour développer la relation entre les deux frères.

 

 


Et la sœur me direz-vous ? Car en tant que bon fan de Final Fantasy vous n’avez pas oublié ce personnage au nom très subtilement choisis. Et bien disons que la notion de subtilité et ce personnage n’auront jamais été aussi proche que dans cette phrase. Ce personnage n’est qu’un outil dans le manga passant du statut de fan service bien gras à celui de demoiselle en détresse en quelques pages. L’inutilité de Tifa est vraiment le point faible le plus marquant de ce manga.


D.D.D est une sorte de mélange étrange entre Berserk et Parasite qui fonctionne bien. Les aspects principaux du manga sont une réussite et les défauts sont, objectivement, mineurs. A titre personnel je lirais la série en espérant que la conclusion sera à la hauteur des enjeux.

 

 

 

Titre : D.D.D.
Editeur : PIKA Editions
Scénario / Dessin : Shinsen Tokugawa
Genre : Shonen
Date de sortie : 11 mai 2017
Prix : 6,95€
Où : points de vente habituels

DEVIL DEVISED DEPARTURE © Shinsen Tokugawa / Kodansha Ltd.

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company