Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

DENSAN : l’art ancestral du KAMAKURA BORI

DENSAN : l’art ancestral du KAMAKURA BORI

Yuuki K 14:37 - 04 juillet 2017

Alors que l’espace Densan s’expose pour la deuxième année consécutive à la Maison Wa, plusieurs ateliers et démonstrations ont été proposés depuis le début de cette nouvelle saison. Le thé se trouve au cœur des derniers évènements, et récemment, la maison Niyodo, spécialiste du Kamakura bori était présente. Exposition du Kamakura bori de Niyodo, de la ferronnerie de Takaoka de l'atelier Shimatani Syouryu et de la céramique de Koishiwara et de son bleu Shuzan à retrouver jusqu'au 31 août 2017!

Le Kamakura bori, une histoire de 800 ans:

 


 

Durant la présentation du 1er juillet 2017 à l’espace Densan de la Maison Wa, par Kenyu Mitsuhashi de la maison Niyodo, les participants étaient venus nombreux, bien que l'évènement était limité à 15 personnes ©2017 Japan FM.

 

Le Kamakura bori est une spécialité, comme son nom l’indique, de la ville de Kamakura, département de Kanagawa, à environ 1h de Tôkyô en train. Il s’agit de la gravure sur bois laqué de Kamakura, donc, avec une longue histoire puisqu’on retrouve des traces durant l’époque où Kamakura était la capitale du Japon (1185-1333). C’est dans cette même période qu’est favorisé l’essor du bouddhisme, avec une multiplication de temples bouddhistes zen construits. Kamakura est d’ailleurs considérée comme le berceau de ce bouddhisme zen. C’est durant cette même période, que des moines auraient commencé à réaliser des gravures sur bois recouverts de laque pour ces temples. La maison Niyodo, présentée à l’espace Densan à la Maison Wa, fait partie de ces familles anciennes de l’artisanat japonais puisque fondée dès le XIIème siècle et qui de génération en génération transmet un savoir-faire ancestral ! Le Kamakura bori reste tout au long de l’Histoire intimement lié au bouddhisme zen d’où une relation aussi avec la cérémonie du thé, qui découle elle aussi de ce bouddhisme zen. C’est alors sans surprise que nous découvrons que la famille MITSUHASHI, propriétaire de la maison Niyodo a, elle aussi, un lien étroit avec le bouddhisme zen, dont les ancêtres sont des busshi, soit des artisans de sculptures de Bouddha ! Autre lien étroit avec le bouddhisme zen, au XVIème siècle, c’est le maître du futur Sen no Rikyû (qui codifie la cérémonie du thé tel que nous le connaissons de nos jours), Takeno Jôô, qui intègre les objets en gravure sur bois de Kamakura dans la cérémonie du thé, « touché par le raffinement de ces objets ». Des objets qui attirent également l’œil du daimyô Nobunaga ODA, un des trois unificateurs du Japon.

 

Démonstration par Kenyu MITSUHASHI,  de la maison Niyodo:

 

Portrait de Kenyu Mitsuhashi durant la démonstration de la cérémonie du thé ce 1er juillet. ©2017 Japan FM

 

Aujourd’hui encore, cette influence historique du bouddhisme demeure, puisque Kenyu MITSUHASHI, né en 1980, a étudié le Zen au temple  afin de devenir lui aussi un busshi mais aussi pour « acquérir une auto-discipline ». Jeune et respectueux des traditions, il souhaite pour autant faire pérenniser un savoir-faire et l’inscrire dans l’air du temps. C’est donc pour ces raisons que Kenyu MITSUHASHI a fait le voyage jusqu'en France, l’occasion pour nous de rencontrer un maître-sculpteur, héritier de générations en générations d’un savoir-faire historique. Lors de sa présentation du samedi 1er juillet, l’artisan est venu d’abord proposer un atelier en petit comité, pour apprendre aux participants à réaliser le Kamakura bori  et au cours d’une séance suivante, le jeune artisan nous a raconté l’histoire du Kamakura bori, mais aussi sa modernisation dans le temps. Mais l’histoire de cet artisanat étant liée au bouddhisme, et Kenyu MITSUHASHI lui-même étant un busshi, c’est à travers une cérémonie du thé que les participants ont pu apercevoir l’utilisation d’objets en Kamakura bori dans le quotidien.

 

Démonstration de la cérémonie du thé par Kenyu Mitsuhashi de la maison Niyodo ©2017 Japan FM.

 

Avant de retourner dans l’espace principal pour savourer du thé vert de Kyôto et en dégustant du castella (gâteau d’origine portugaise, importé à Nagasaki durant le XVIème siècle et devenu sa spécialité) et des Kobatomameraku, une des spécialités de Kamakura, que Kenyu MITSUHASHI a apporté à l’attention des participants.

 

Un castella, spécialité de Nagasaki et le Kobatomameraku, spécialité de Kamakura dont vous pouvez reconnaître, peut-être, la forme du hato sablé autre spécialité connue de la ville ! ©2017 Japan FM.

 

Un artisanat qui a toute sa place dans l’Art:

 

Quelques objets Kamakura bori présentés à l’espace Densan de la Maison Wa jusqu’au 31 août 2017 ©2017 Japan FM.

 

Lié au bouddhisme zen, et c'est une tradition pérennisée encore de nos jours certes, mais dans cette volonté de s’inscrire dans la modernité,  c’est donc une application différente qui existe aujourd’hui, un artisanat qui s’exprime au rang de l’Art. En atteste par exemple, la décoration murale que Kenyu MITSUHASHI a réalisé pour le Park Hotel Tokyo. Cet hôtel situé dans le quartier de Shiodome (à proximité de la station Shimbashi), propose dès 2012 des chambres thématiques uniques, où des artistes liés à la tradition japonaise, ont revu la décoration des chambres pour donner libre cours à leur créativité. Ainsi vous aurez le choix entre la chambre queen sur le thème du Dit du Genji par Takushi MIZUNO, ou sur le thème Kabuki par Keisuke YAMAGUCHI ou encore la chambre Sumo réalisée par Hiroyuki KIMURA ! Pour observer et vivre l’espace d’un séjour le Kamakura bori de la maison Niyodo et de Kenyu MITSUHASHI, choisissez la chambre queen appelée « The Samuraï Room ». Mais si vous faites un séjour vers Kamakura, surtout ne ratez pas le musée  Kamakura bori kaikan situé à 5 minutes à pieds de la station JR de Kamakura ou encore les nombreuses boutiques de la ville dédiées au Kamakura bori, ce sera alors aussi l’occasion de rapporter de beaux cadeaux ou souvenirs, d’autant que bien que liés à la cérémonie du thé ou au bouddhisme zen, ces objets peuvent être détournés de leur utilisation habituelle pour être de véritables objets de notre quotidien.

 

The Samuraï Room, au Park Hotel Tokyo. Via Niyodo, avec l’autorisation de Kenyu Mitsuhashi.

 

Si les ateliers et présentations sont achevés, vous pourrez retrouver les créations de la maison Niyodo, ainsi que la céramique de Koishiwara et les créations en feuille d’étain Shimatani Syouryu jusqu’au 31 août à l’espace Densan de la Maison Wa !

 

 

Avant la cérémonie du thé, voici le pavillon du thé pour ce faire, avec quelques objets en Kamakura bori. Cliquez pour la vue à 360°. ©2017 Japan FM.

 

Informations pratiques dans votre agenda.

 

Remerciements à Kenyu Mitsuhashi, l’espace Densan et la Maison Wa.

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company