Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Revue de presse : un mois en bref de l’actualité japonaise

Revue de presse : un mois en bref de l’actualité japonaise

Yuuki K 18:29 - 17 juillet 2017

Ces dernières semaines, en raison de la préparation, par toute l’équipe, de Japan Expo, nous n’avions pas été en mesure de vous relayer l’actualité japonaise. Tour d’horizon des gros titres du mois qui vient de s’écouler !

* La Chambre haute approuve la décision de la Chambre basse et ouvre la voie à l'abdication de l’empereur Akihito : c’était le 9 juin dernier, il ne manquait plus que l’approbation de la Chambre haute et c’est désormais chose faite, l’empereur Akihito pourra abdiquer. Selon la presse, cette abdication devrait avoir lieu d’ici la fin 2018, mais le gouvernement devrait promulguer un décret pour confirmer ce texte, qui nous le rappelons, est exclusif à l’empereur Akihito.

Source : the Japan Times.

 

* Shinzô ABE perd Tôkyô lors d’élections locales et c’est une première ! C’est en effet Yuriko KOIKE, actuelle gouverneur de la métropole, qui a remporté les élections de l’Assemblée métropolitaine de Tôkyô avec son parti Tomin First no Kai (« les habitants de Tôkyô d’abord », en français) le 2 juillet avec 49 sièges pour son parti sur 127 (79 en tout en comptant ses alliés du Kômeitô) contre 23 sièges seulement pour le Parti Libéral Démocrate (qui perd alors plus de la moitié de ses sièges). Victoire historique puisque la capitale est le fief du PLD, auquel appartenait encore Yuriko KOIKE jusqu’à ce que le parti la lâche pour les élections pour le poste de gouverneur, qu’elle avait donc remporté en 2016. Pire encore, il s’avère que ces élections donnent habituellement une tendance sur le plan national, ce qui semble compromettre les chances de Shinzô ABE de briguer un 3ème mandat en 2018. Ce dernier a alors déclaré que ces résultats étaient à prendre au sérieux comme une critique du parti et à prendre donc en considération.

Sources : Asahi Shimbun, Le Monde.

 

* Chute de popularité pour Shinzô ABE et remaniement.  Après un douloureux échec aux élections de Tôkyô, la côté de la popularité du Premier ministre japonais est au plus bas depuis son retour au pouvoir en 2012. Une chute de la confiance de la population qui va sous la barre des 30% à la mi-juillet due aux récents scandales visant directement le Premier ministre comme ses ministres. En effet, Shinzô ABE se retrouve sous les polémiques pour son implication dans la vente de terrain ainsi qu’un don important via son épouse pour une école nationaliste (Moritomo Gakuen). Autre scandale dit scandale Kake, un supposé favoritisme pour qu’un de ses proches puisse ouvrir son école vétérinaire sans l’aval d’un comité au préalable. Pour ajouter une couche, une autre polémique vient de sa protégée, l’actuelle Ministre de la Défense, Tomomi INADA, habituée elle aussi aux critiques, car celle-ci avait incité à la fin juin à voter pour un candidat du PLD dans le cadre des élections de Tôkyô, utilisant sa position de ministre mais aussi au nom des Forces d’Auto Défense Japonaises, ce qui est interdit ! Autres polémiques ne jouant pas en faveur de Shinzô ABE : les critiques émises par des rapporteurs de l’ONU, l’un au sujet de la loi anti-conspiration. Le second est David KAYE qui était de retour à Tôkyô en début de mois, au même moment où son rapport final est rendu public. Spécialiste sur la question de la liberté d’opinion et d’expression, il avait déjà vivement critiqué le Japon en 2016 suite à sa visite. Son rapport final est enfin disponible, ici en anglais, ce que conteste le gouvernement japonais, accusant le rapporteur de se baser sur des rumeurs. Quoiqu’il en soit, en raison de cette côte en baisse et des scandales, le Premier ministre a annoncé il y a dix jours un remaniement à venir début août.

Sources : Asahi Shimbun, The Japan Times, Asialyst, HCDH.

 

* L’Union Européenne et le Japon se sont mis d’accord pour un traité de libre-échange. C’était en début de ce mois, peu avant la tenue du G20 que l’Union Européenne a annoncé un accord politique de libre-échange avec le Japon (JEFTA). Les négociations duraient depuis 2013 et ces derniers mois, elles se sont accélérées en raison de l’abandon des Etats-Unis du TPP. Le Japon est le 3ème partenaire commercial de l’UE et le JEFTA serait alors l’accord commercial le plus important jamais signé par l’UE ! Les derniers détails pour finaliser le JEFTA devraient être réglés d’ici la fin de l’année.

Sources : Asahi Shimbun, Courrier International, Le Monde.

 

* Des pluies diluviennes se sont abattues sur le Japon les 5 et 6 juillet dernier, causant d’importantes inondations  sur l’île de Kyûshû  faisant à ce jour 34 morts. Les autorités sont toujours à la recherche de 7 personnes disparues. De nombreux dégâts matériels sont également à déplorer.

Source : The Japan Times.

 

* Deux condamnés à mort ont été exécutés par pendaison au Japon ce 13 juillet. Le premier, Koichi SUMIDA, 34 ans, avait été condamné pour le meurtre d’une collègue en 2011. Le second, Masakatsu NISHIKAWA, 61 ans, avait été condamné pour le meurtre de 4 personnes commis entre 1991 et 1992. C’est pour ce dernier que l’exécution est très polémique puisqu’il avait demandé une révision de son procès –mais ce n’était pas la première fois-  clamant son innocence pour certains faits, d’après Amnesty International. Chose rare, malgré cette demande de révision, le condamné a été exécuté, le ministère de la Justice estimant que cette demande n’est formulée que pour éviter la pendaison.

Sources : Mainichi Shimbun, Amnesty International.

 

* Le marché de Tsukiji déménagera bien à Toyosu. La gouverneure Yuriko KOIKE a finalement pris une décision fin juin -soit peu avant les élections- après plusieurs mois de réflexion et de débats. Le célèbre marché de Tsukiji déménagera bien à Toyosu dans son nouvel emplacement controversé. Cependant, la gouverneure de Tôkyô n’abandonne pas Tsukiji puisqu’elle a annoncé que le marché sera rénové plutôt que d’être vendu afin d’accueillir d’ici 5 ans un nouveau… marché, pour les commerçants qui souhaiteraient rester à Tsukiji! Toutefois, il ne s’agirait pas que d’un marché, puisque le nouveau Tsukiji contiendrait également des espaces de restauration ainsi qu’un parc à thème autour de l’alimentation ! Cette annonce a fait l’objet de critiques puisqu’il s’agit alors de nouveaux coûts supplémentaires pour la métropole.

Source : Mainichi Shimbun, Les Echos.

 

* L’île sacrée d’Okinoshima et les sites associés dans la région de Munakata font désormais partis du patrimoine mondial de l’Humanité de l’Unesco selon une décision prise par le comité du patrimoine mondial le 2 juillet dernier ! L’île sacrée d’Okinoshima a pour particularité d’être interdite aux femmes ! Les hommes pouvaient jusqu’ici fouler l’île sacrée seulement les 27 mai, à l’occasion d’un matsuri annuel, à condition de venir en nombre limité à 200 à 250, et de faire des ablutions, nus dans la mer, avant de poser un pied sur terre. Pouvaient, puisqu’à compter de 2018, plus aucun visiteur ne sera accepté sur l’île même durant le festival, seuls les prêtres shintoïstes et les chercheurs dont les travaux concernent la préservation du site pourront venir, tout cela dans le but d’une préservation stricte des lieux. Le reste du temps, seul un prêtre vit sur cette île le reste de l’année, tel un gardien des lieux sacrés.

Source : Unesco, France Soir.

 

* La France a un nouvel ambassadeur au Japon. Thierry DANA a passé le relais à Laurent PIC qui a pris ses fonctions le 13 juin. Le nouvel Ambassadeur de France au Japon a une forte expérience politique comme diplomatique : ces dernières années, il a été Ambassadeur des Pays-Bas de 2014 à 2016 puis il a été Directeur du cabinet de Jean-Marc AYRAULT, alors Ministre des Affaires étrangères avant de prendre son poste au Japon.

Source : Ambassade de France au Japon.

 

* Une nouvelle loi contre les crimes sexuels entre en vigueur. La Diète a voté en effet en faveur d’amendements, mettant à jour une loi pénale japonaise vieille de plus de 100 ans ! Ces amendements étendent la notion de crime sexuel. Auparavant, seules les pénétrations vaginales forcées par un sexe masculin étaient considérées comme un crime sexuel, mais désormais sont aussi considérés tous les autres actes du moment qu’ils sont fait sous la contrainte, incluant également les hommes parmi les victimes.  De plus, les agresseurs peuvent être dorénavant condamnés à 5 ans de prison au lieu de 3 ans jusqu’alors. Autre nouveauté : la victime n’a pas nécessairement à porter plainte pour que la Police ouvre une enquête. Grâce à ces amendements, les autorités compétentes pourront engager d’elles-mêmes les poursuites dans le cas d’un crime sexuel.

Sources : Europe 1, The Japan Times.

 

* Une personne paraplégique forcé de ramper pour monter dans un avion ! Un homme paraplégique et se déplaçant donc en fauteuil roulant a été contraint de ramper sur les marches afin d'accéder à son avion. La scène se déroule début juin, à l’aéroport d’Amami, département de Kagoshima. Hideto KIJIMA, 44 ans, se déplace en fauteuil roulant depuis le lycée mais au moment d’embarquer dans son avion, il a la désagréable surprise de découvrir que les infrastructures de l’aéroport ne permettent pas un accès facile aux personnes en fauteuil roulant. Pire encore, le personnel de la compagnie aérienne lui apprend que le règlement de sécurité leur interdit de l'aider et de le porter jusqu’à son siège, l’obligeant alors à ramper dans les escaliers pour ne pas rater son vol. Fin juin, la compagnie aérienne Vanilla Air s’est excusée et a depuis mis en place un système d’élévation à l’attention des personnes en situation de handicap.

Source : Asahi Simbun.

 

Photo : L'île d’Okinoshima via Twitter de l’Unesco ©Hidekazu IMAKI

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company