Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Review : « POKEMON, LE FILM : JE TE CHOISIS ! »

Review : « POKEMON, LE FILM : JE TE CHOISIS ! »

Kaze Japan FM 00:00 - 21 juillet 2017

Le jeudi 9 Juillet à Japan Expo, à l'occasion des 20 ans de Pokémon, a eu lieu l’avant-première mondiale du film "Pokémon, le film : Je te choisis !", en compagnie de Rica MATSUMOTO, comédienne de doublage de la voix de Sacha et interprète du premier opening de la série, le réalisateur Kunihiko YUYAMA, ainsi que Pikachu. Ce 20ème film, sorti à l’occasion des 20 ans de la licence les a-t-il fêté dignement ?

Résumé :  

Sacha , jeune garçon de Bourg-Palette rêve de devenir maître Pokémon, et son rêve devient réalité lors de ses 10 ans, où chaque enfant reçoit son premier Pokémon, devant choisir entre Salamèche, Pokémon de type feu, Carapuce, de type Eau, ou Bulbizarre de type Plante. Suite à une pannne de réveil, Sacha arrive trop tard et commence son aventure non pas avec l'un des trois pokémon proposés, mais avec Pikachu, Pokémon électrique. Le film nous raconte les premières aventures de ce duo, et la naissance de leur amitié, à travers la légende de Ho-OH, l'oiseau légendaire, et la plume arc-en-ciel.

 

L'avis de Kaze :

 

L'amitié de Sacha et Pikachu: point de départ du film 


Le film reprend le premier épisode de l'anime, que ce soit au niveau du titre « Je te choisis ! » (キミにきめた!), que dans son histoire, les 15 premières minutes sont un résumé de celui-ci. On peut y (re)voir Sacha découvrant le combat Pokémon à la télévision, son rêve sur son premier Pokémon, sa rencontre avec Pikachu, mais aussi le Pokémon légendaire Ho-OH.

 

 © Pokémon Japan official Youtube Channel

Les scènes sont néanmoins retravaillées de telle sorte à ne pas recopier plan par plan les images de l'anime, mais selon les sentiments de Sacha. Par exemple, dans le premier épisode de l'anime comme dans le film, Sacha rêve de recevoir Bulbizarre, Salamèche, ou Carapuce pour son premier Pokémon, l'anime prend le temps de mettre en scène le rève, alors que le film nous montre juste le futur dresseur en train de dormir. Les deux supports représentent la rencontre avec Ho-OH d'une manière différente, puisque l'anime montre l'oiseau légendaire au loin, sans que l'on sache de quoi il s'agit, alors que le film nous le présente sous tous les angles.

Après cette rencontre qui montre la fin du premier épisode de l'anime, le film prend un autre chemin, centré sur le Pokémon légendaire. Sacha reçoit une plume de celui-ci, amenant l’histoire autour de la légende de Ho-OH : "La plume arc-en-ciel vous montrera la voie vers Ho-Oh, et celui qui la suivra deviendra le Héros de la Légende."

Ce périple l’emmènera jusqu’au mont Tensei, que l’on retrouve dans la version or et argent du jeu, et la deuxième saison de l'anime. Vous l’aurez compris, Sacha ne voyage pas que dans la région du Kanto, première région visitée, mais aussi jusqu’à Johto, que l'on découvre à partir de la saison 3 de l'anime.


20 ans : entre nostalgie et renouveau


Il est clair que pour célebrer les 20 ans de  Pokémon, le réalisateur a voulu raviver les souvenirs enfouis et la nostalgie auprès des fans.

La nostalgie est présente même après la première partie, puisque l’on y retrouve une partie  des compagnons qui accompagnent le personnage principal comme Chenipan, ou Salamèche.

On y retrouve aussi des personnages cultes comme la Team Rocket, trio de malfrats qui tente de capturer Pikachu par tous les moyens. Celui-ci apporte sa dose de gags et de jeux de mots sans en faire trop.

 


Leur phrase fétiche est toujours aussi présente © Pokémon Japan official Youtube Channel


Heureusement, il n’est pas nécessaire de connaitre la première saison de Pokémon du bout des doigts pour comprendre ce film, puisque les autres régions de la licence sont prises en compte. Sacha se retrouve avec des dresseurs venant d’ailleurs, avec les Pokémon qui vont avec.
C’est pourquoi on y retrouve des Pokémon de toutes les générations, comme Tiplouf, Lucario,y compris Marshadow, qui aura un rôle crucial dans le film.



Il a l’air mignon, mais vous n’aimeriez pas être son ennemi © Pokémon Japan official Youtube Channel


On sent clairement que le film veux se démarquer de l’anime, et nous montrer que l’univers est à la fois épique et gigantesque tout du long.


Pour preuve avec l'arrivée des Pokémon légendaires de la 2ème génération, que l’on rencontre au fur et à mesure du film. Il faut l’avouer, lorsque les Pokémon font leur apparition, l’animation donnée leur donne une prestance à faire pâlir le plus entrainé, et à donner un challenge aussi grand que lorsqu’on les affronte dans le jeu. On se retrouve avec un film qui fait du bien aux pupilles.

 


« Hahahaha… j’ai pas sauvegardé… » © Pokémon Japan official Youtube Channel


Le rafraichissement se fait aussi grâce aux personnages secondaires, Makoto et Souji, (Honoré et Justine pour la version française) ainsi que le rival de Sacha, Codix. Celui-ci remplit bien son rôle d’antagoniste en favorisant la puissance de ses Pokémon à l’amitié, quitte à abandonner certains aux passages.



Codix, « Je suis très méchant » © Pokémon Japan official Youtube Channel


Ce qui est regrettable, c’est le fait que l’univers soit développé, mais pas les personnages. En effet, Makoto et Souji ont une histoire expliquée en une ou deux anecdotes, et tiennent un rôle de soutien sans que ne s'exprime leur personnalité réelle, comparé à Pierre et Ondine, premiers amis du héros, qui apportaient quelques situations légères avec le ton énervé d'Ondine envers Sacha, et le coté dragueur de Pierre. Il aurait fallu un peu plus de scènes pour réellement développer leurs personnalités, et s’attacher à eux. A développer dans un nouvel anime?

 

      
À gauche Souji (Honoré) et à droite Makoto (Justine) © Pokémon Japan official Youtube Channel

Une fois l’univers exploité, il est temps de suivre l’aventure de la nouvelle équipe de dresseur vers le mont Tensei, qui nous amène à pas mal de surprises.


Un film aussi bien émouvant que surprenant


Le film « Pokémon, le Film : Je te choisis ! » ne nous laisse pas indifférent.


Pikachu participe à cela grâce à ses interactions avec Sacha, qui feront craquer la salle à travers leur complicité. On trouve aussi tout au long du film différents combats aussi dynamiques que dans l’anime, avec une musique entrainante nous faisant suivre cela avec vivacité. Le film sait faire réagir son public, mais aussi le surprendre.


On y retrouve des thèmes que l’on aborde difficilement dans l’anime Pokémon, ou du moins dans de rares occasions, qui changent de l’ambiance bon enfant de la première partie. Cela surprend agréablement puisque l’on nous montre encore une fois que le film pense au public de la première génération, qui a grandi entre temps, mais aussi celui qui s’informe sur les rumeurs liées à Pokémon  (NDLA: Pokémon ne serait-il pas un rêve de Sacha ?), auxquelles le film fait référence.


Malheureusement, toujours par manque de temps, certaines surprises arrivent sans réelle explication, et bien qu’elles fassent mouche et nous fassent sentir des émotions, on se rend rapidement compte que ce n’est pas cohérent, malgré le monde de Pokémon. Notament la fin du film, qui nous fait penser qu'il devait bien se finir, peu importe ce qui peut arrriver aux protagonistes, quitte à y mettre un Deus Ex Machina, sans réelle explication.

 

Au final...

« Pokémon, le Film : Je te choisis ! » a le don de rassembler les fans de la première heure, comme les nouveaux, il peut être un bon point de départ pour en apprendre plus sur l’amitié entre Sacha et Pikachu.

La célébration des 20 ans de Pokémon se fait sous le thème du reboot, et nous montre toute l'avancée effectué depuis 1997, et bien que certaines références ne parleront pas aux nouveaux venus, le monde est vaste, et nous n'avons qu'une envie, le (re)découvrir.

Néanmoins, certaines nouveautés apportées au film auraient pu être plus aprofondies, ou mieux expliquées, puisque ce film d’1h40 n’exploite que brièvement le passé de certains personnages ou le combat final, ce qui est dommage quand on voit que le film commence aussi bien. Le film aurait été plus appréciable si quelques scènes avaient été ajoutées, afin de donner plus de consistance et de justifications. Cependant ce sont de petits défauts qui ne gâchent pas toute l’expérience du film et permettent de passer un bon moment.

Pour mon avis personnel, si vous êtes nostalgique du premier épisode, ne faites pas trop attention aux détails, où si vous souhaitez tout simplement (re)découvrir le monde de Pokémon en famille, n'hésitez pas!

Reste à savoir si, bien que le film ait été diffusé en avant-première mondiale à Japan Expo, sera un jour disponible dans les salles françaises ou dans un autre support en France…



Un jour je serais le meilleur dresseur… © Pokémon Japan official Youtube Channel

 

Pour vous donner un apercu, voici un des trailer du film:

 

 

 

 

Titre : Pokémon, le Film : je te choisis ! (キミにきめた!)
Réalisateur : Kunihiko YUYAMA
Date de sortie : 15 Juillet 2017 (Japon)/ N.C pour la France
Public : Tous publics

Crédit Photo : Chaine Youtube Pokémon officiel/Site officiel de Japan Expo

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company