Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Donald TRUMP au Japon : démonstration d’amitié avec Shinzô ABE

Donald TRUMP au Japon : démonstration d’amitié avec Shinzô ABE

Yuuki K 14:56 - 07 novembre 2017

Le Président Donald TRUMP était en visite officielle au Japon. Au programme de ces 3 jours : rencontre avec les familles des Japonais enlevés par la Corée du Nord, du golf, un dîner avec PIKOTARO, les échanges commerciaux et, bien entendu, la Corée du Nord.

S’il est désormais en Corée du Sud, le Président des Etats-Unis a passé 3 jours au Japon dans le cadre d’une tournée diplomatique de 12 jours dans 5 pays d’Asie. Une visite qui s’est conclue de manière surprenante puisque lors de la réception à Tôkyô en l’honneur du Président américain, se trouvait parmi les invités le phénomène PIKOTARO ! Ce dernier avait été choisi par le Premier ministre lui-même, et annoncé avant l’arrivée de Donald TRUMP, pour divertir ce dernier. Un choix qui n’est pas anodin, démonstratif de la volonté du Premier ministre japonais à courtiser le Président américain,  puisque l’an passé, la fille, et conseillère, du Président, Ivanka TRUMP avait posté sur Instagram une vidéo de sa fille dansant et chantant sur « Pen-Pineapple-Apple-Pen », visiblement fan ! 

 

 

Quand PIKOTARO rencontre le Président des Etats-Unis et le Premier ministre japonais via Twitter @pikotaro_ppap

 

Au-delà de cette anecdote amusante, il était question de plusieurs sujets majeurs durant cette visite  comme l’enlèvement de ressortissants japonais par la Corée du Nord. Le Président TRUMP a ainsi rencontré les familles de ces Japonais enlevés (NDLA : Si le Japon déclare 17 enlèvements, la Corée du Nord en a reconnu 13. 5 d’entre eux ont été rendus au Japon en 2002, Pyongyang déclarant le décès des autres personnes enlevées sans jamais retourner leurs corps.). Une rencontre qui semble avoir apporté un peu de satisfaction aux familles qui malgré le temps passé, les enlèvements ayant été produits entre les années 1970 et les  années 1980, portent toujours l’espoir de revoir leurs proches disparus. Le Président américain aurait ainsi été à l’écoute des familles, leur indiquant « qu’il ferait des efforts pour trouver une solution au problème ». Toutefois, les familles demeurent prudentes, mentionnant la nécessité que ce sujet ne soit pas seulement un évènement d’un jour mais une priorité pour le gouvernement japonais comme américain. Il était donc bien sûr question de la Corée du Nord. A ce sujet, une pensée de Donald TRUMP a été révélée peu avant son arrivée au Japon, selon laquelle le Président américain aurait été surpris qu’une « nation de guerriers samouraï »  n’ait pas abattu les missiles de Pyongyang ayant survolé le pays ces derniers mois. Une inaction justifiée par les Forces d’Autodéfense japonaises expliquant que s’ils n’avaient pas tiré sur les missiles en questions, c’est qu’ils ne constituaient pas un danger. D’autant que si le Japon l’avait fait, cela aurait pu être interprété comme un acte de guerre. Pourtant, après une visite de 3 jours, aucune solution concrète n’aurait vu le jour, tout juste les deux dirigeants ont déclaré au cours d’une conférence de presse conjointe le 6 novembre que  « les deux pays vont mettre un maximum de pression sur la Corée du Nord » dans le but que ce dernier mette fin à son programme nucléaire. Aucune indication n’a été donnée sur la manière de résoudre le conflit, mais le Président américain a déclaré qu’il n’hésiterait pas à prendre des mesures militaires si nécessaires, suggérant même le Japon à s’équiper militairement pour se défendre grâce aux Etats-Unis. Le Premier ministre a également ajouté « ce n’est pas le temps du dialogue ». Cette phrase du Premier ministre est cependant bien éloignée de la volonté des familles des citoyens enlevés pour qui une solution diplomatique doit être trouvée, mais elle est justifiée par des spécialistes en diplomatie dans la presse japonaise qui soulignent la nécessité du Japon de  s'assurer de liens solides avec les Etats-Unis en raison de la situation avec la Coré du Nord. En somme, rien d’inédit mais il est à noter que l’alliance entre le Japon et les Etats-Unis en sort renforcée, en apparence du moins. Car cette déclaration conjointe est estimée « ambiguë » par le Mainichi Shimbun, qui pointe du doigt les réactions impulsives du Président américain dont les déclarations sont fréquemment contradictoires avec l’action du gouvernement. L’inquiétude repose donc sur le risque que les Etats-Unis finissent par dialoguer avec la Corée du Nord en passant outre le Japon. Et malgré une solidarité affichée entre les deux pays et une amitié démontrée entre les deux leaders, il reste un sujet sur lequel les Etats-Unis n’ont pas trouvé satisfaction : le commerce ! Le Président américain avait, sitôt élu, mis fin à l’accord de partenariat transpacifique (TPP), estimant que ce traité était très inégal car défavorable pour son pays. Selon Donald TRUMP, le Japon exporte par exemple beaucoup de voitures sur le territoire américain sans que l’inverse soit vrai. Donald TRUMP souhaitant privilégier les accords bilatéraux en promettant qu’un tel accord pouvait être bien plus fructueux que le TPP, le Japon et les Etats-Unis n’ont cependant pas pu trouver d’accords commerciaux car, d’après The Japan Times, le principal problème réside sur le fait que Shinzô ABE ne parviendrait pas à déterminer ce que veulent exactement les Etats-Unis.

 

Le cadeau de Shinzô Abe à Donald Trump via Twitter @LWalters45

 

Ce qui est sûr c’est que la relation amicale entre les deux dirigeants semble au beau fixe et dont la presse japonaise comme par exemple l’Asahi Shimbun se plaît à qualifier de « bromance » ! Non seulement Shinzô ABE et Donald TRUMP ont une passion commune à laquelle ils ont pu s’adonner le week-end passé : le golf mais le Premier ministre japonais a offert un présent particulier au Président américain : des casquettes siglées « Donald and Shinzo » avec la mention « Make Alliance Even Greater », en référence au « Make America Great Again » qui avait rythmé la campagne électorale américaine. Si dans les faits rien de véritablement concret entre les deux pays mais une visite réussie car après tout  Donald TRUMP n’a pas hésité à décrire le Japon comme un « précieux partenaire et un allié crucial » !

 

 

 

Sources : The Japan Times, Asahi Shimbun, Mainichi Shimbun.

Photo : Le Président Trump, venu avec la First Lady, et le Premier ministre Abe avec son épouse à la rencontre des familles des Japonais enlevés. Via page Facebook @Japan.PMO

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company