Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Un nouvel Empereur sur le trône de chrysanthème le 1er mai 2019

Un nouvel Empereur sur le trône de chrysanthème le 1er mai 2019

Yuuki K 15:41 - 11 décembre 2017

C’est confirmé ! Le Cabinet du Premier ministre a approuvé la date du 30 avril 2019 pour l’abdication de l’Empereur Akihito. Dès le lendemain, le Japon verra le Prince héritier Naruhito succéder, de son vivant, à son père, marquant le début d’une nouvelle ère.

Après des mois de débats et plusieurs rumeurs annonçant l’abdication de l’Empereur pour 2019, ça y’est, le gouvernement a officialisé via un décret le vendredi 8 décembre la fin de l’ère Heisei pour le 30 avril 2019 ! La date a été proposée par le Premier ministre Shinzô ABE pour permettre à l’Empereur de célébrer les 30 ans de la mort de l’Empereur Shôwa le 7 janvier 2019, et par conséquent les 30 ans de son règne, tout en évitant une période d’élections locales fin mars 2019. Le 30 avril 2019, au lendemain du Shôwa no hi soit l’anniversaire de l’Empereur Shôwa, l’Empereur Akihito cèdera alors son trône au profit de son fils aîné, le Prince héritier Naruhito qui accèdera au trône de chrysanthème le 1er mai 2019 et deviendra alors, à 58 ans, le nouvel Empereur du Japon dont le nom sera révélé ultérieurement. L’Empereur Akihito portera, dès son abdication, le titre de « Jôkô », abréviation de « Daijô Tennô » signifiant « empereur abdiqué » qu’ont porté tous les souverains ayant abdiqué et l’Impératrice Michiko portera le titre de « Jôkôgo » qui signifie « épouse du Jôkô ». A compter du 1er mai 2019, le Prince en première ligne de succession au trône sera le frère du nouvel Empereur, soit le Prince Fumihito d’AKISHINO qui portera le titre de « kôshi » selon le Mainichi Shimbun (en principe le Prince héritier porte le titre de « kôtaishi », c’est le cas actuellement, mais le Prince Fumihito étant le frère du prochain Empereur, il devrait porter le titre de « kôtaitei ») , puisque le Prince héritier actuel Naruhito et son épouse la Princesse héritière consort Masako n’ont pour descendance qu’une fille, la Princesse Aiko âgée de 16 ans. En effet, les règles de succession de l’Agence Impériale sont strictes, malgré l’existence d’Impératrices régnantes dans l’Histoire du pays,  et ne permettent de nos jours à aucune femme de la famille impériale d’accéder au trône.  Quant à la future Impératrice, la Princesse Masako qui célébrait le 9 décembre son 54ème anniversaire, s’est exprimée à la presse pour l’occasion. Souffrant de dépression depuis plusieurs années pour laquelle la Princesse suit un traitement et longtemps absente des évènements officiels,  la Princesse remplit de nouveau et de plus en plus de fonctions depuis ses 50 ans, et a reconnu ainsi « sentir une certaine crainte » à l’idée de devenir la future Impératrice, mais elle affirme « avoir l'intention de continuer à faire tous les efforts pour  soutenir son mari tout exécutant ses tâches ». Issue d’une famille de roturiers, et non de l’aristocratie, tout comme l’Impératrice Michiko, la Princesse avait eu des difficultés à se faire accepter, comme à accepter d’épouser le Prince Naruhito. Fille de diplomate, elle avait elle-même étudié à Harvard puis à Oxford, autre point commun avec sa belle-mère l’Impératrice Michiko,  avec l’envie d’exercer le même métier que son père.  Finalement, elle accepte d’épouser le Prince en 1993, sacrifiant alors ses propres aspirations professionnelles. Pire encore la vie de princesse apporte son lot de contraintes, qui plus est la Princesse a du mal à concevoir un héritier, et n’aura qu’une fille unique en 2001. Mais cette naissance, loin de l’apaiser, ne font qu’accroître les pressions pour qu’elle donne un héritier mâle et la vie extrêmement règlementée et codifiée du palais impérial font que la « prisonnière du Trône du Chrysanthème », comme le sous-titre une biographie non autorisée qui lui est consacrée en 2007,  tombe en dépression, selon une déclaration officielle de l’Agence Impériale en 2004. Une pression légèrement atténuée par la naissance en 2006, du Prince Hisahito, fils  du Prince Fumihito, et le seul petit-fils de l’Empereur Akihito.

 

Le dernier empereur à avoir abdiquer était l’Empereur Kokaku, c’était en 1817, il y a tout juste 200 ans. L’Empereur Akihito sera alors le premier empereur depuis la Restauration Meiji à abdiquer et le Prince héritier Naruhito deviendra le 1er mai 2019, le 126ème empereur du Japon. Pour cet évènement, le gouvernement pensera dès 2018 l’organisation des festivités qui se dérouleront, s’inspirant notamment de l’abdication de l’Empereur Kokaku mais aussi de l’accession au trône de l’Empereur Akihito.  Toutefois, la presse nippone annonce déjà que des mesures seront prises pour simplifier et réduire les coûts de la cérémonie. En revanche, l’abdication et l’accession au trône du nouvel Empereur tombant à une période d’une série de jours fériés, la Golden Week, le gouvernement prévoirait une dizaine de jours de congés au total afin que les Japonais puissent célébrer et assister à cet évènement rare. C’est également courant 2018  que le nom de la nouvelle ère sera dévoilé  aux Japonais.

 

Sources : Mainichi Shimbun, Asahi Simbun, the Japan Times.

Photo : portrait officiel de la famille impériale du Japon, le Prince héritier Naruhito se situant à la gauche de l’Empereur Akihito, en  2017 ©Agence de la Maison Impériale.

Laissez un commentaire


© 2018 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company