Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Hommage à la DREAMCAST

Hommage à la DREAMCAST

Tenshi JFM 16:05 - 26 février 2018

Sélène D. nous explique le lien obscur entre la sortie du dernier opus de Capcom, "Monster Hunter World" et la légendaire dernière console de Sega. Quand l'actualité fait écho à l'Histoire du gaming avec un grand H.

"Monster Hunter World" vient de sortir il y a peu comme chacun le sait, et cet état de fait me donne envie de rendre hommage à… la Dreamcast ! Vous voilà bien interloqués. Je vais m'expliquer, détendez vous.

 

 

 

 

C'est d'ailleurs un double hommage qui va s'ensuivre. Car s'il est bien un titre qui est intrésinquement lié à la promesse originelle de la Dreamcast (rappelez vous « Dream » et « Broadcast » l'origine de son nom), c'est "Phantasy Star Online". En effet comment ne pas considérer ce jeu comme faisant partie intégrale de la proposition connectée de la console, à une époque ou l'accès au net sur PC, pour le grand public, est somme toute encore limité.

 

Il y a quelque chose de précurseur dans la démarche du Sega d'époque, à proposer un système comme la Dreamcast ; et qui paradoxalement est annonciateur de son crépuscule en tant que constructeur.

 

Je profite cependant du fait que je ne suis pas un fanboy aveugle et  nostalgique de la Dreamcast. Non que je ne la considère pas comme une très bonne console, mais plutôt comme une malchanceuse. La conjoncture d’époque a un peu forcé Sega à arrêter sa production et surtout à vendre une grosse partie de son catalogue. Dès lors que lui reste-t-il  pour la postérité ? Si peu. Certes il reste bien quelques titres sympathiques, mais rien qui fasse vraiment grimper aux rideaux, et c’est dans cette optique que j’aborde cet hommage.

 

Pourtant malgré cet état de fait qui me chagrine, je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée émue pour cette bécane et en particulier pour l'un de ses fers de lance : "Phantasy Star Online", alias PSO , l'acronyme d'une génération (si si !).

 

La tentative de proposer du jeu online sur console à une époque où seul le PC disposait d'une infrastructure viable est en elle-même remarquable.

 

Il faut se rappeler le contexte. Sur Dreamcast, "Quake 3" tournait bien et si l'on voulait jouer au clavier/souris c'était possible. "Spawn on the demon's hand" était un petit jeu limité et bourrin mais très fun. Mais surtout tout cela fonctionnait avec un modem 33 Bauds !! (les plus jeunes se demanderont en cet instant : qu'est-ce qu'un modem?!). Alors pensez "Phantasy Star Online" ce hack and slash futuriste jouable avec ce bon vieux pad. Trop d'émotion. 

 

 

Reconnaissons cependant que tout cela était fort basique. C'était un bête Diablo-like 100 % terroir, mais avec ce « je-ne-sais-quoi » qui faisait que la sauce prenait. Pourtant on ne peut pas dire que la Sonic team se soit foulée : 4 environnements, des missions  incroyablement répétitives, quelques ennemis par environnement avec juste quelques variations de couleurs et de formes. Mais voilà, les maniaques du loot mystique de l'époque n’en peuvent plus. On n'en finit plus de descendre avec les collègues, de boss en boss jusqu’à Dark falz pour se gaver de bon stuff bien gras. Routinier disais-je donc, mais totalement « addictologique » pour les gamers d’époque, et qui préfigure d'ailleurs les free to play de nos jours. La version 2 rajoute items, classes  et environnement mais rien ne change : "Phantasy Star Online" demeure. C'était une alchimie inexpliquée et hypnotique, désormais probablement impraticable, même seul, et pour cause; les serveurs sont down depuis belle lurette.

 

Bon tout cela est beau et bien mais quel est le rapport avec "Monster Hunter World" grand-père ?!

 

J'y viens.

 

Cet humble hommage tant à la Dreamcast qu'à "Phantasy Star Online" est pour moi une manière de mesurer le chemin parcouru en 18 ans, car c'est en effet le 21 décembre 2000 que PSO est sorti au Japon. Durant ces 18 années, on a vu fleurir bien des softs dévolus au mode « coop’ » et à 4 joueurs notamment (comme à l'époque sur PSO). Ce phénomène fut particulièrement notable au Japon sur une portable en particulier : la PSP.

 

Les plus sagaces d'entres-vous doivent me voir venir.

 

Car oui, il s'agit bien de notre client du mois.

 

 

 

En effet, "Monster Hunter World" s'articule sur des mécaniques de gameplay qui sont assez proches de celles de "Phantasy Star Online". Il est évident que "Monster Hunter" a nettement affiné la formule, mais il s'agit toujours d'explorer un environnement semi-ouvert à la recherche d'un boss/proie, seul ou en groupe (de préférence) et chemin faisant de récupérer  moult items et autres goods .

 

Personnellement j’y vois la continuation d’un phénomène initié sur Dreamcast et son "Phantasy Star Online". Les gameplay en sont très proches : il y a peu d'histoire, des items, du loot, de la thune, bref tout ce qui fait la réputation du bon hack and slash de papa. Le format des portables se prêtait bien à l'époque à ce type de gameplay ultra basique et l’on peuvait toujours jouer à 4 avec des collègues ou des rencontres si l’on était un garçon (ou une fille) sociable. 

 

La généralisation du online sur les consoles de salon rend désormais ce type de jeu en multijoueur parfaitement viable (la plupart du temps le code réseau est stable, pas comme à l'époque !) et permet de profiter d'une réalisation à la hauteur des capacitées techniques des consoles/PC modernes.

 

Il me semble donc justice de faire devoir de mémoire tant à la Dreamcast qu'à "Phantasy Star Online" pour ce qu'ils ont apporté au jeu online et coopératif sur consoles et dont "Monster Hunter" se fait le nouveau chantre ces temps-ci.

 

Laissez un commentaire


© 2018 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company