Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Notre sélection des sorties manga de mars 2018

Notre sélection des sorties manga de mars 2018

Yuuki K 16:18 - 28 mars 2018

Chaque mois, nous vous proposerons un récapitulatif des mangas que nous recevons et qui sortent durant le mois en cours. Et en mars, priorité est donnée aux nouveaux titres ! Voici notre sélection de manga parus en mars 2018.

- « Chimères » chez Doki Doki :

 

 

Nouveauté dans le catalogue de l’éditeur Doki Doki, le premier tome de « Chimères » de Kaili SORANO est en vente depuis le 1er mars. Annoncé par l’éditeur français comme « un thriller qui vous plongera dans l’univers des artistes de la nuit », sachez que si « Chimères » débarque tout juste en France, la série est terminée au Japon avec un total de 4 tomes.

Synopsis officiel : À la recherche d’un ami disparu depuis des semaines, Lucas est bien loin d’imaginer ce qui l’attend dans les bas-quartiers de la mégalopole. Sa meilleure piste l’amène la nuit devant un cabaret, où il est roué de coups. Grâce à l’aide de la belle Yue et de l’intrigant Long Chen, deux artistes marginaux, Lucas retrouve la trace de son ami, prostré dans un appartement… Ivre de rage et couvert d’écailles de lézard. Ses jours sont comptés : il est une des nombreuses victimes de la maladie de la chimère…  Un mal que connaît bien Long Chen, qui cache en lui un terrible secret. Ensemble, ils décident de braver les dangers de la nuit pour retrouver l’origine du mal et l’éradiquer…

 

- « Drop frame » chez Doki Doki :

 

Ne vous y trompez pas ! « Drop frame » de  Shinichiro NARIIE commence telle une comédie romantique mais, le drame va vite arriver … Ou plutôt, plus qu’un drame la science-fiction s’invite dans « Drop frame » puisqu’il y a dans le récit des bons dans le temps ! Bonne nouvelle puisque le manga est achevé au Japon en 4 tomes, et que l’éditeur  français publie les tomes 1 et 2 en même temps, soit le 21 mars (avec un coffret réunissant les deux tomes dès le 28 mars).

Synopsis officiel : Au cœur du mois d’août, Junnosuke et trois de ses camarades se sont lancé un grand défi : réaliser un film destiné à être projeté lors du festival du lycée à la rentrée. Alors que le tournage démarre cahin-caha, la bande de copains croise le chemin de Lou, une ravissante métisse, qu’ils s’empressent d’enrôler dans leur équipe pour tenir le rôle féminin.

 

- « Ayanashi » chez Glénat :

 

 

Autre nouveau titre manga, cette fois chez Glénat, « Ayanashi » est un shônen créé par Yukihiro KAJIMOTO, qui signe son premier titre ! Issu du secteur des jeux vidéo, le mangaka installe une atmosphère dark fantasy dans un monde où l’humanité semble avoir perdu sa place. Au Japon, « Ayanashi » est édité par Kodansha, et trois tomes sont parus jusqu’à ce jour. Sortie le 21 mars.

Synopsis officiel : Pour fuir les monstres qui ont envahi la surface de la Terre, les humains sont contraints de vivre dans des villes souterraines. Deux enfants y rencontrent Holo, un jeune homme solitaire accompagné d'une chouette et se lient peu à peu d'amitié avec lui. Quand une ombre les menace, il dévoile sa véritable identité : il est un ayanashi, chasseur de démons et son unique but est la vengeance…

 

- « Artiste, un chef d’exception » chez Glénat :

 

 

Du côté des seinen dans le catalogue Glénat, « Artiste, un chef d’exception » de  Taro SAMOYED est sorti le 7 mars. Ceux qui ont apprécié « Les Gouttes de Dieu » paru chez Glénat également, ou « Le gourmet solitaire » de Jirô TANIGUCHI (Casterman), ou tout simplement l’univers de la gastronomie française, « Artiste, un chef d’exception » est un manga pour vous puisque celui-ci vous fait voyager dans les cuisines de grands restaurants parisiens jusqu’au fameux marché de Rungis !

Synopsis officiel : Plongeur dans un grand restaurant parisien, Gilbert est quelqu'un de timide et réservé. S'il fait tout pour éviter de se faire remarquer, il semble cependant posséder un goût et un odorat particulièrement développés et des connaissances poussées en cuisine… Ces talents parviendront-ils à faire de lui un maître des saveurs ?

 

- « La magie du rangement illustrée » chez Kurokawa :

 

 

Qui n’a jamais entendu parler de l’efficacité japonaise en matière de rangement ? Désormais, ce ne sera plus un secret pour vous car le premier tome (sur deux annoncés) de « La magie du rangement illustrée » par Marie KONDO et mis en image par Yuko URAMOTO est paru en librairies et grandes surfaces culturelles depuis le 8 mars. Adaptation en manga de « La magie du rangement » (F1RST éditions)  livre de conseils et de méthode d’organisation à l’attention de tous ceux pour qui ranger représente une vraie galère –y compris pour les plus réfractaires ? Paru une première fois en 2015, en version originale, le livre est devenu un véritable best seller en ayant su conquérir plus de 8 millions de lecteurs à travers le monde !

Synopsis officiel : Chiaki lutte contre un appartement désordonné, une vie amoureuse chaotique et un manque de perspective sur son avenir. Elle fait appel à Marie KONDO, conseillère en rangement. Grâce à une série de leçons amusantes et judicieuses, l’auteure aide Chiaki à remettre en ordre sa maison et sa vie.

 

- « Versus Fighting Story» chez Glénat :

 

 

Glénat apporte son lot de nouveaux titres en ce mois de mars et « Versus Fighting Story » constitue un titre particulier à plus d’un titre. Tout d’abord parce qu’il s’agit du premier manga qui s’intéresse au eSport et, qui plus est, est un manga français ! Au dessin de ce titre façon shônen, Madd et Kalon, et au scénario, les lecteurs auront plaisir à retrouver Izu (« Ayakashi Légendes des 5 royaumes » avec Vanrah chez Glénat). « Versus Fighting Story » vous entraîne dans les coulisses des compétitions d’eSport, et plus particulièrement de « Street Fighter V » et s’adresse alors tant aux fans de jeux de combat qu’aux néophytes. Et si le premier tome a été mis en vente le 7 mars, le tome 2 a déjà été annoncé pour le 4 juillet prochain !

Synopsis officiel : Max Volta, leader d’une équipe de joueurs professionnels, se lance à l’assaut du Capcom Pro Tour, l’une des plus grandes compétitions internationales sur Street Fighter V. Jugé favori et décidé à remporter le tournoi, il se pourrait pourtant que tout ne se passe pas comme prévu…

 

- « No game No life » chez Ototo :

 

 

Imaginez un monde gouverné par le jeu ! Nous sommes certains que beaucoup ici seraient ravis de se retrouver dans cette situation.  Mais lorsque l’avenir du monde repose sur un frère et une sœur qui ont perdu toute foi en l’humanité et qu’ils sont considérés comme vivant en marge de la société, que vont-ils décider ? A l’origine « No game No life » est  une série de light novel de Yuu KAMIYA publié au Japon depuis 2012, qui a rapidement été adapté en manga, dès 2015, par Hiiragi MASHIRO et Yuu KAMIYA ! C’est donc cette version manga qui est enfin disponible en France depuis le 16 mars. Quant à l’adaptation en anime, « No game No life » est actuellement diffusé sur J-One du lundi au vendredi à 20h30.

Synopsis officiel : Sora et Shiro sont deux frères et soeurs : le plus grand est sans emploi, la plus jeune, déscolarisée. Ils vivent ensemble confinés chez eux, en marge de la société. Sur Internet, on parle d’eux comme une véritable légende urbaine, au vu de leur talent aux jeux vidéo. Le monde réel, lui, n’est rien de plus qu’un « jeu pourri » pour la fratrie. Mais un beau jour, quelqu’un se surnommant « Dieu » les transporte soudainement dans un autre monde où tout serait déterminé par les jeux ! Ces deux rebuts de la société deviendront-ils les sauveurs de ce nouveau monde ?

 

- « Issak » chez Ki-oon :

 

 

Les aventures d’un samouraï qui se trouve en Europe en pleine guerre de Trente ans et qui cherche à venger l’assassinat de son maître. Tirée de faits ayant réellement existé, on trouve en effet des traces de Japonais voire de guerriers japonais partis en Europe pour devenir mercenaires, « Issak » de Shinji MAKARI et DOUBLE-S vous entraîne dans un manga mêlant habilement fiction avec histoire et géopolitique. Sortie le 8 mars.

Synopsis officiel : 1620. L’Europe est déchirée par une guerre qui oppose catholiques et protestants. Dans la forteresse de Fuchsburg, en Allemagne, des réfugiés affluent de toute la région. Parmi eux se trouve Issak, un guerrier hors pair au talent de tireur inégalé. Avec ses longs cheveux noirs, ses yeux bridés, son sabre et son imposant fusil, il ne passe pas inaperçu… Venu du Japon, il combat comme mercenaire aux côtés des protestants. En réalité, il n’a qu’un but : laver l’honneur de son maître assassiné. Le meurtrier se serait mis au service des catholiques, et Issak parcourt les champs de bataille pour le retrouver ! Mais cette fois, la situation est désespérée : cernée par l’ennemi, Fuchsburg semble vouée à la destruction... Le samouraï errant parviendra-t-il à changer le cours de l’histoire ?

 

- « La Virginité passé 30 ans – souffrances et désirs au quotidien » chez Akata :

 

 

Le titre peut faire sourire et pourtant le sujet est très sérieux ! Au Japon, il est un fait que la population ne se renouvelle pas et que les mariages voire les couples se font de plus en plus rares. « La Virginité passé 30 ans – souffrances et désirs au quotidien » est un manga de Bargain SAKURAICHI, alias Toshifumi SAKURAI, et Atsuhiko NAKAMURA. Le premier est un mangaka déjà édité chez Akata (« Ladyboy vs Yakuzas, l’île du désespoir ») et le second est journaliste. A eux deux, les auteurs livrent le portrait de huit hommes toujours vierges à 30 ans passés, accompagné à la fin de chaque chapitre d’une chronique du journaliste, le tout faisant de « La Virginité passé 30 ans – souffrances et désirs au quotidien » un manga sociologique. Sortie le 22 mars.

Synopsis officiel : Au Japon, un quart des hommes entre trente et cinquante ans n'aurait jamais eu d'expérience sexuelle, ce qui représente donc plus de 4 millions d'individus… vierges ! Ce sont les vies de huit d'entre eux qui sont mises en scène dans ce manga sociologique. Des vies bien réelles, entre souffrances et désirs, espoir et fierté, honte et humiliations publiques… Avec un regard bizarrement tendre et sans jugement, mais aussi très acerbe sur la société, Sakuraichi nous dévoile leur intimité, dénonçant du même coup toute l'hypocrisie du système. Un système qui use les individus, les tue à petit feu. Malgré des situations humainement inacceptables, les auteurs se refusent à tout compromis, et nous offrent une vision sans fard d'un Japon bien réel. Victimes et bourreaux à la fois, les « puceaux tardifs » décrits dans ce recueil ne sont-ils pas, après tout, que le résultat des dérives d’une société trop déshumanisée ?

Notre sélection [+ 18 ans] :

 

- « Let’s be a family ! » chez Taifu comics :

 

 

Taifu comics propose un one shot intitulé « Let’s be a family ! » de Tomo KURAHASHI. L’éditeur yaoi propose alors un manga traitant d’un sujet d’actualité puisqu’il est question d’homoparentalité à travers un couple qui se voit attribuer la garde d’un bébé et doit apprendre à gérer son nouveau quotidien. On regrette seulement des scènes de sexe explicites qui font que ce one shot se retrouve en + 18 alors qu’il s’agit d’un manga abordant un sujet actuel et universel pouvant largement s’en dispenser. Sortie le 22 mars.

Synopsis officiel : En couple depuis huit ans, Kazuma et Chiaki se voient un jour confier le bébé de Tomoe, leur amie d'enfance, incapable d'assumer sa maternité. Dès lors, une nouvelle vie commence pour nos deux nouveaux papas de substitution qui n'ont aucune notion d'éducation. Et ils découvriront vite que s'occuper d'un enfant en bas âge n'est pas chose facile, surtout avec une vie professionnelle bien remplie ! À quel point l'existence d'Ayu transformera-t-elle leur relation et leurs coeurs ? Voici une histoire émouvante, pleine d'amour et qui dépeint toutes sortes de liens.

 

Visuels: Japan FM + instagram @japan_fm

Laissez un commentaire


© 2018 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company