Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

L’influence du Japon dans l’art occidental avec « Japonismes / Impressionnismes »

L’influence du Japon dans l’art occidental avec « Japonismes / Impressionnismes »

Yuuki K 14:35 - 04 avril 2018

A l’approche de Japonismes 2018, le musée des impressionnismes vous propose de (re)découvrir l’influence exercée par le Japon sur l’art occidental. A voir à Giverny, jusqu’au 15 juillet 2018 !

Quelle a été l’influence du Japon dans l’art occidental ? Nous vous avions déjà évoqué, à plusieurs reprises, l'importance de l’Exposition Universelle de 1867 grâce à laquelle l'art et l’artisanat japonais sont portés à la connaissance des Français et des Européens, mais en dépit de nombreuses expositions ces derniers mois revenant sur la rencontre entre le Japon et la France avant la Restauration Meiji, aucune ne mettait en avant ou ne permettait de se rendre compte de cette influence dans les arts en Europe en faisant dialoguer œuvres japonaises et œuvres occidentales inspirées par les premières. La référence jusqu’ici était l’exposition « Japonisme » par le musée d’Orsay au Grand Palais, en 1988 ! Cette nouvelle exposition est alors nécessaire, non seulement en raison de Japonismes 2018, mais surtout parce que le Japon fait aujourd’hui partie de notre quotidien, que ce soit à travers la cuisine ou encore à travers la technologie, d’après Frédéric FRANK, directeur du musée des impressionnismes. Et en effet, Japonismes 2018 arrivant dans quelques mois, le musée aurait eu tort de se priver d’une exposition faisant un rappel de ce qu’est le japonisme ! C’est grâce à l’arrivée en masse d’objets et d’œuvres d’art japonais avec l’Ouverture du Japon qu’un nouveau langage de peinture est découvert par les artistes européens. De plus, les estampes ne visent rien d’autres que « la célébration de la nature et de la vie contemporaine », ce qui est également l’intention des impressionnistes. Mais, le Japon n’a pas qu’influencé les productions des impressionnistes puisque « Japonismes / Impressionnismes » revient également sur l’influence exercée par la suite sur les mouvements qui suivirent tels que le postimpressionnisme ou encore le mouvement nabi mais aussi sur la gravure. Avant cette profonde transformation de la peinture occidentale, on découvre qu’après l’Exposition Universelle et l’Ouverture du Japon, c’est la figure de la geisha, femme symbole d’exotisme, d’érotisme et de raffinement, qui fascine l'Europe et devient une des premières sources d’inspiration japonaise dans l’art occidental ! Les femmes modèles, occidentales, se retrouvent ainsi parfois parées de kimono et sont entourées de détails japonais comme des paravents ou des éventails. L’éventail, justement, devient lui aussi un format en peinture pour les peintres européens !   

 

Un exemple de la geisha comme modèle d’inspiration dans la peinture, ici : « A Comfortable Corner (At Her ease ; the Blue Kimono) » de William Merrit Chase ©2018 Japan FM.

 

Mais avant que le Japon ne se fasse connaître en Europe, ce sont surtout les collectionneurs d’art qui poseront les bases du japonisme. Que ce soit Edouard MANET, les frères GONCOURT, Gustave CAILLEBOTTE ou encore Claude MONET, tous ont rassemblé des objets et des œuvres du Japon, et ce, quelques années en amont de la Restauration Meiji grâce à des boutiques d’articles venus d’Asie situées à Paris comme La Porte Chinoise, rue Vivienne. Rappelons alors que si 1868 signe l’ouverture d’un pays, des relations diplomatiques se sont nouées en amont, comme avec la France avec qui le Japon signe un traité en 1858. Avant cela, c’est par l’intermédiaire de la Chine et de la Hollande que pouvaient arriver en France certains objets  comme nous l’avions vu durant « A l’aube du japonisme ». Et dans cette deuxième partie d’exposition, les visiteurs peuvent voir tant des estampes d’Hokusai que celles d’Hiroshige UTAGAWA, pour ne citer qu’eux, tout en observant les éléments d’origine japonaise incorporées dans les œuvres d’Edouard MANET par exemple, dans son « Portrait d’Emile Zola ».

 

De nombreuses estampes sont présentées dans cette exposition, comme par exemple « Courtisane en robe d’apparat » d’Eizan Kikugawa. ©2018 Japan FM.

 

Et bien sûr des estampes d’Hokusai Katsushika, dont en voici trois. ©2018 Japan FM.

 

La technique de peinture japonaise vient ensuite incorporer la peinture occidentale,  en attestent les tableaux de Claude MONET ou les « Trente-six vues de la Tour Eiffel » d’Henri RIVIERE. Transformant petit à petit les codes de la peinture, c’est également sur les affiches que les codes esthétiques japonais exercent leur influence. S’affranchissant de la représentation simple et figurative de la nature, la peinture occidentale glisse progressivement vers l’abstraction.

 

Le Japon apporte également un nouveau code à l’art des affiches, en atteste celle de l’exposition  de 1890 « Les Maitres Japonais » ©2018 Japan FM.

 

« Bassin aux Nymphéas, harmonie verte » de Claude Monet ©2018 Japan FM.

 

Vous n'avez donc aucune raison de manquer de vous rendre à Giverny. D’autant qu’au musée des impressionnismes vous pourrez découvrir également une autre exposition résonnant parfaitement avec « Japonismes / Impressionnismes », celle (jusqu’au 4 novembre 2018) de Reiji HIRAMATSU, peintre japonais qui a découvert l’œuvre de Claude MONET en 1994, et qui, les années suivantes, a réalisé des tableaux en s’inspirant du peintre impressionniste tout en employant les techniques de la peinture traditionnelle japonaise. Surtout que vous avez la possibilité de prendre un billet couplé vous donnant accès au musée des impressionnismes mais aussi à la maison et les jardins de Claude MONET, un lieu emblématique du japonisme et situé à quelques mètres à pieds du musée, l’occasion de faire d’une pierre deux coups à Giverny !

 

Reiji Hiramatsu, « Giverny, l’étang de Monet ; brise légère », 2013 ©2018 Japan FM.

 

« Japonismes / Impressionnismes » est placée sous le haut patronage du Président de la République française, Emmanuel MACRON ainsi que celui de l’Ambassadeur du Japon en France, Son Excellence Monsieur Masato KITERA, signe de l’importance que revêt cette manifestation culturelle en amont des célébrations attendues pour les 160 ans d’amitié entre la France et le Japon. Une importance d’autant plus soulignée que le Premier ministre Edouard PHILIPPE, qui après avoir assisté à l’hommage civil des victimes des attentats de l’Aube dans le sud de la France, est venu inaugurer l’exposition !

 

Photo : vue de l’exposition « Japonismes / Impressionnismes » au musée des impressionnismes. ©2018 Japan FM.

Laissez un commentaire


© 2018 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company