Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Le Maire d’HIROSHIMA offre un arbre de la paix à la ville de PARIS

Le Maire d’HIROSHIMA offre un arbre de la paix à la ville de PARIS

Yuuki K 14:57 - 02 mai 2018

Kazumi MATSUI, Maire d’Hiroshima et président du Mouvement des Maires pour la Paix, était à Paris pour rentrer le Maire adjoint et offrir à la ville un ginkgo biloba, symbole d’espoir, de paix et de renouveau.

Ce samedi 28 avril, le Maire de la ville d’Hiroshima et président du  Mouvement des Maires pour la Paix, était venu en France remettre aux Parisiens un arbre riche en symboles : un ginkgo biloba. Et si cet arbre est symbole d’espoir et de paix, c’est parce que quand la bombe atomique a dévasté Hiroshima le 6 août 1945, tout, dans un périmètre de 4 km autour de l’épicentre, n’était que ruines et cendres. Cela aurait dû être le cas pour toutes les plantes situées dans le jardin de Shukkei-en, localisé à 1,4 km de l’épicentre. Pourtant, il y a eu un miracle  dans ce paysage de désolation puisque des ginkgo biloba ont malgré tout survécu, finissant même par bourgeonner, et devenant un symbole d’espoir pour tous les habitants d’Hiroshima. C’est donc pour donner espoir aux Parisiens, après les attentats qui ont frappé le territoire français ces dernières années, qu’un jeune ginkgo biloba d’Hiroshima, de la deuxième génération, a été remis à Mao PENINOU, Maire adjoint de la ville de Paris. Symbole de paix également, puisqu’en qualité de président de Mayors for Peace, ou Mouvement des Maires pour la Paix, Kazumi MATSUI veut convaincre les Français de l’importance « d’un monde sans terrorisme et sans armes nucléaires ». Une paix et une solidarité durable souhaitée, et symbolisée par cet arbre qui a une longévité exceptionnelle et pourrait vivre jusqu’à 3 500 ans !

 

Mao Peninou et Kazumi Matsui montrent des photos prises après le 6 août 1945 d’Hiroshima, dévastée par l’arme nucléaire, montrant néanmoins l’espoir inspiré par un ginkgo bilabo qui a brûlé mais survécu. ©2018 Japan FM.

 

La ville de Paris fait en effet partie des 149 villes ou communes françaises (sur plus de 36 000 communes existantes) ayant adhéré au Mouvement des Maires pour la Paix, et ce, depuis 2002. La France fait même partie des 10 pays ayant le plus de villes membres dans cette organisation mondiale qui compte 163 pays et 7 568 villes dans son réseau (le Japon est n°1 avec 1723 municipalités, villages, arrondissements spéciaux de la métropole et villes adhérentes sur 1741). Un paradoxe quand on sait que la France avait boycotté en juillet 2017 le vote de l’ONU pour approuver le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires  et que la France fait partie des 5 puissances détenant officiellement l’arme nucléaire ! Car le Mouvement des Maires pour la Paix est un organisme non gouvernemental fondé en 1982 par les villes d’Hiroshima et de Nagasaki, les deux seules villes au monde ayant subi de plein fouet l'arme nucléaire. Le but de ce réseau est alors d’inviter à une solidarité entre les villes du monde entier afin d’éveiller les consciences sur la nécessité d’abolir les armes nucléaires. Mais ce ginkgo biloba est aussi un symbole d’amitié durable entre Hiroshima et Paris, tombant à point nommé l’année où la France et le Japon célèbrent 160 ans d’amitié ! Avec l’objectif d’une abolition totale des armes nucléaires à travers le monde à atteindre d’ici 2020, l’année des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tôkyô, puisque se tiendra la même année et au même moment la prochaine conférence générale de Mayors for Peace à Hiroshima.

 

Le ginkgo biloba offert à la ville de Paris ira en pépinière pour grandir avant d’être planté d’ici quelques années dans un parc parisien. ©2018 Japan FM.

 

Ne cherchez toutefois pas de ginkgo biloba dans les parcs de la ville ! Du moins, pas tout de suite. Le ginkgo biloba offert étant encore jeune, il grandira dans une pépinière avant d’être officiellement planté dans un des parcs parisiens d’ici deux ans. Mais le Maire d’Hiroshima a déjà un message pour les Parisiens, comptant sur eux  « pour l’aider à grandir et devenir majestueux » dans l’espoir que sa croissance aille de pair avec l’objectif d'une paix internationale et durable et d'abolition totale des armes nucléaires de Mayors for Peace. Bien que 122 pays ont approuvé le traité, à ce jour 57 pays l’ont signé et seuls 5 l’ont ratifié, c’est hélas insuffisant puisque pour que le texte soit applicable 50 pays au moins doivent le ratifier ! A deux années de la prochaine conférence, l’objectif de zéro arme nucléaire en 2020 paraît difficile à atteindre mais néanmoins « pas impossible ». Et si ce but n’était pas atteint, la ville de Malakoff, présente durant cette cérémonie, étant une des villes membre exécutif de Mayors for Peace, et la France étant la prochaine ville après Tôkyô à accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, la conférence suivante, qui se tient tous les 4 ans,  de Mayors for Peace pourrait-elle se dérouler à Malakoff ?

 

Photo : Kazumi Matsui, Maire d’Hiroshima, remet le gikgo biloba de la paix à Mao Peninou, Maire adjoint de la ville de Paris, à l’Hôtel de ville ce 28 avril 2018. ©2018 Japan FM.

Laissez un commentaire


© 2018 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company