Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Deux installations inédites de Ryoji IKEDA au Centre Pompidou

Deux installations inédites de Ryoji IKEDA au Centre Pompidou

Yuuki K 15:39 - 18 juin 2018

Dans le cadre du programme Mutations/Créations 2 et de Japonismes 2018, découvrez « continuum » composé de deux installations inédites de Ryoji IKEDA, à voir jusqu’au 27 août.

Ryoji IKEDA est probablement un des artistes japonais contemporains les plus prolifiques en France ! Vivant entre Kyôto et Paris depuis presque 30 ans, il suffit de jeter un œil à la programmation culturelle française de ces dernières années pour le constater. La Grande Halle de la Villette pour le Festival d’Automne en collaboration avec le chorégraphe William FORSYTHE, le Centre Pompidou-Metz, encore actuellement au Grand Palais (« Artistes et robots » où une de ses œuvres est exposée jusqu’au 9 juillet) et aussi depuis peu au Centre Pompidou, où l’artiste a ses habitudes (il y a réalisé plusieurs performances). Commençant comme DJ dans les années 1980, Ryoji IKEDA rejoint le collectif interdisciplinaire Dumb Type pour éditer leurs disques avant de faire évoluer son travail pour produire des œuvres sonores comme visuelles. S’intéressant au langage informatique, aux mathématiques, aux datas,  il les transforme pour proposer son propre langage sonore et visuel épurés, une expérience unique. Il est un « poète du code ».

 

« a[continuum] » de Ryoji Ikeda, « continuum » au Centre Pompidou ©2018 Japan FM.

 

Justement, c’est au Centre Pompidou que nous nous sommes rendus pour découvrir « continuum » sa dernière exposition française en avant-goût  de Japonismes 2018 ! Composée de deux œuvres, « code-verse » et « a[continuum] », ces deux installations sont en continu, diffusant son et images en boucle, à l’infini. « a[continuum] » est une immense pièce blanche dans laquelle trônent 5 enceintes imposantes diffusant une seule note: la. La note absolue mais dont la fréquence a pourtant évolué depuis le XVIIIème siècle. Ryoji IKEDA a « combiné ces [différentes] fréquences sous la forme d’ondes sinusoïdales » et c’est cette composition qui est diffusée en boucle, et le spectateur qui est invité à évoluer à sa guise dans cette pièce devient alors un réceptacle, « une surface de réverbération » comme l’explique la commissaire de l’exposition Marcella LISTA, le visiteur se trouvant dans une « zone de blanc » lorsqu’il se place entre deux enceintes.

 

Vue sur « code-verse » de Ryoji Ikeda, « continuum » au Centre Pompidou ©2018 Japan FM.

 

« code-verse » est un écran géant, et à l'inverse de la première installation dans une pièce sombre, sur lequel est diffusée une vidéo représentant les données. Donnant cette impression d’immensité, cette « polyphonie des codes » donne le tournis pour mieux représenter le fait que ce langage algorithmique est, d’autant plus de nos jours, partout dans notre vie. Deux pièces qui semblent s’opposer, une noire et l’autre blanche, mais qui sont en réalité complémentaires, représentant le code binaire. Car cette exposition est additionnelle de celle se trouvant dans la galerie 4, voisine de celle accueillant l’exposition de Ryoji IKEDA.

 

Vue sur l’installation audiovisuelle « unfold » de Ryoichi Kurokawa, « coder le monde » au Centre Pompidou ©2018 Japan FM.

 

« Coder le monde » retrace l’histoire de ce code numérique, présent depuis le XIIIème siècle mais actif depuis 50 ans seulement. Les arts numériques ont finalement fait leur apparition très tôt en attestent les créations artistiques réalisées à l’aide de l’ordinateur. Dumb Type y est par ailleurs évoqué mais vous y retrouverez également, entre autres, une œuvre de Ryoichi KUROKAWA, rassemblant les données d’un télescope pour immerger le spectateur dans les étoiles.

 

Notez que pour accéder aux installations de Ryoji IKEDA, il vous faudra ôter vos chaussures. Attention, exposition non conseillée aux personnes souffrant d’épilepsie. L’artiste avait également proposé plusieurs concerts pour inaugurer son exposition, les 15 et 16 juin qui ont tous été sold out.

 

Informations pratiques dans votre agenda.

 

Photo : Entrée des expositions « coder le monde » et « continuum », Ryoji Ikeda au Centre Pompidou ©2018 Japan FM.

Laissez un commentaire


© 2018 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company