Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

« SILENT VOICE » le film d’animation a besoin de vous !

« SILENT VOICE » le film d’animation a besoin de vous !

Yuuki K 12:43 - 03 juillet 2018

Prévu pour sortir en salles en France ce 22 août, « Silent Voice » de Naoko YAMADA, adaptation du brillant manga de Yoshitoki OIMA, fait appel au financement participatif pour avoir « l’ampleur qu’il mérite ».

Le manga était déjà bouleversant. L’histoire de cette jeune fille sourde harcelée et humiliée par toute sa classe et surtout par l’un d’entre eux avant que ce dernier ne soit lui-même rejeté avait ému de nombreux lecteurs, y compris en France avec 250 000 tomes vendus depuis la parution en 2015 !  Le harcèlement scolaire en France, ou ijime au Japon, des termes violents que la plupart des enfants, quelle que soit la génération à laquelle ils appartiennent, a vécu ou en a été témoin voire en a été le bourreau. Au Japon, où la moindre différence est mal supportée en société, c’est un phénomène bien présent depuis de nombreuses années et une loi avait même été votée en 2013 suite à la tragédie d’Hiroki, 13 ans en 2011, qui s’était tué du 14ème étage de son immeuble après des semaines de brimades et de souffrance dans son collège. Pourtant, en 2017, il est recensé 320 000 cas de harcèlement à l’école au Japon, soit un chiffre en hausse de plus 40% ! Un sujet auquel nul ne prêtait une réelle attention en France, jusqu’au dramatique suicide de Marion, âgée de 13 ans, en 2013 et qui a poussé le gouvernement à agir davantage contre le fléau du harcèlement scolaire en mettant en place en 2015 l’opération Non au harcèlement !  Loin d’être éradiqué, la même année 700 000 enfants en France se disaient victimes de ce mal, le harcèlement scolaire demeure donc un problème collectif pour tous et reste un sujet actuel auquel la société, française comme japonaise, doit trouver une solution. Car loin de n’apporter que des souffrances, physiques comme psychologiques, à celui ou celle qui en est victime, le harcèlement peut conduire au suicide. Or ne pas agir reviendrait à laisser les choses telles qu’elles sont, et de rentrer dans un engrenage, un cercle vicieux dans lequel il serait normal de victimiser l’autre.  Si l’adaptation de « Koe no katachi » par Naoko YAMADA est sorti au Japon en 2016 puis début 2017 dans plusieurs pays étrangers, ce n’est que cet été que le film sortira en France, le 22 août. Mais le distributeur français, Art House Films, doit faire appel aux spectateurs pour un financement participatif dans le but que le film soit plus largement diffusé au cinéma. Malgré une sélection au Festival d’Annecy en 2017, ce n’est qu’un an plus tard que le film sort en France, et ce, en dépit d’un thème plus que d’actualité et universel ! Et sans cette campagne de financement participatif sur Kiss Kiss Bank Bank, le film d’animation ne sortira que dans 20 salles. A ce jour, il reste encore 44 jours pour participer, et si la campagne parvient à son objectif principal de 15 000€ - actuellement les participants ont contribué aux 2/3, le film sortira dans 20 à 50 salles françaises. Plus cet objectif est franchi plus le film aura la possibilité d’être diffusé dans plus de salles voire même bénéficier d’une campagne d’affichage ! Différents paliers sont alors proposés, et le plus important de ceux-là s’élève à 1 000€ ou plus vous permettant d’avoir un certains nombres de DVD ou Blu-ray de films japonais distribués par Art House Films, d’assister à l’avant-première, d’organiser votre propre projection privée dans la ville et les invités de votre choix ou encore d’avoir votre nom au générique de fin du film ! En attendant sa sortie officielle, les plus pressés d’entre vous pourront voir le film en avant-première ce jeudi 5 juillet à Paris à l’UGC Ciné Cité les Halles !

 

Photo issue du film ©Yoshitoki Oima, KODANSHA/A SILENT VOICE The Movie Production Comittee. All Rights Reserved.

 

Résumé officiel : Nishimiya est une élève douce et attentionnée. Chaque jour, pourtant, elle est harcelée par Ishida, car elle est sourde. Dénoncé pour son comportement, le garçon est à son tour mis à l’écart et rejeté par ses camarades. Des années plus tard, il apprend la langue des signes… et part à la recherche de la jeune fille.

 

 

 

L’avis de Yuuiki K. :

 

Photo issue du film ©Yoshitoki Oima, KODANSHA/A SILENT VOICE The Movie Production Comittee. All Rights Reserved.

 

Un film émouvant,  fidèle au manga que j’avais déjà énormément apprécié. Malgré quelques longueurs, ce film d’animation mérite d’être vu par le plus grand nombre ne serait-ce que pour le thème délicat qu’il aborde avec force. Mais loin de seulement condamner le harceleur, il parle également tout au long de la rédemption. Prouvant que le bourreau peut-être aussi une victime, il est porteur d’espoir et montre qu’en surmontant les différences et en ayant le courage d’affronter les difficultés la vie vaut la peine d’être vécue. Il indique surtout que finalement, ces gestes de rejet que peuvent avoir les enfants entre eux, puis à y réfléchir les adultes aussi, sont davantage liés à la difficulté que nous, humains, avons à nous comprendre. La surdité est là pour désigner un exemple de ces « différences », mais ce n’est pas la victime désignée, on le voit bien dans « Silent Voice », l’héroïne est au départ appréciée et aidée en raison de sa surdité, mais ce n’est pas vraiment son handicap qui est la cause du harcèlement dont elle finit par être victime. Par la suite d’autres subissent le harcèlement d’autrui et ils n’ont pourtant pas de handicap, et c’est sur cela que l’œuvre insiste. Ce sont bien tous les enfants à travers Shoko, Shoya ou encore Nagatsuka, avec toutes leurs caractéristiques considérés comme « hors norme » par leurs pairs, qui sont les victimes. Autrement dit, n’importe qui peut en être victime.  En conclusion, ce film est tout autant adapté aux enfants et aux adolescents pour les aider à faire face au système scolaire tout comme ce film est adapté aux adultes quand ils ont du mal à dialoguer avec autrui.

 

Photo : Photo issue du film ©Yoshitoki Oima, KODANSHA/A SILENT VOICE The Movie Production Comittee. All Rights Reserved.

Laissez un commentaire


© 2018 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company