Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

On a testé : "Shin Megami Tensei Liberation DX2"

On a testé :

Tenshi JFM 14:00 - 01 août 2018

La chasse aux démons sur téléphones portables est ouverte ! L'ésotérique saga de RPG débarque sur mobile grâce à SEGA.

 

le 24 juillet dernier, SEGA en collaboration avec Altus à sorti en jeu via application mobile Shin Megami Tensei Liberation DX2. Un jeu s'inscrivant dans la continuité d'une saga qui a débuté il y a plus de trente ans. Commençons donc par un peu d'histoire : 

Le jeu vidéo Megami Tensei (la réincarnation de la déesse) ou MegaTen pour les afficionados a vu le jour en 1987. Cette année-là Altus, société de développement, décide d'adapter dans un jeu de rôle l'univers d'une série de livres : Digital Devil Story: Megami Tensei, écrits par Aya Nishitani. Cette saga de RPG (jeux de rôle) deviendra l'une des plus longues et des plus populaires du Japon, sachant se renouveler et évoluer au fur et à mesure des époques.  Elle deviendra Shin Megami Tensei à partir de 1992 et de la sortis d'un épisode sur Super Nintendo, puis engendrera la saga spin-off des Persona en 1996.

 

 

 

Cette licence reste néanmoins assez confidentielle en dehors du Japon malgré quelques beau succès internationnaux hélas ponctuels. Voici donc les bases sur lesquelles est construit l'univers de MegaTen.

 

Shin Megami Tensei, qu'est-ce que c'est ?

 

Dans cet univers nous sommes très loin des poncifs habituels de l'Heroic Fantasy. Généralement, l'histoire commence dans notre monde contemporain dans un cadre très familier ou dans un futur proche juste après une apocalypse. Puis, rapidement, on glisse vers l'ésotérique et le surnaturel. Le héros se voit confronter au monde qui se cache derrière le miroir de la réalité. Un monde basé sur un mélange des croyances religieuses occidentales et orientales, peuplé de démons, d'esprits et d'autres créatures. La seule façon de progresser étant de se lier à ces derniers, d'en faire des alliés et de combattre à leurs côtés jusqu'au dénouement de l'intrigue. C'est cet aspect qui fait toute la saveur de la saga.

 

En effet, en tant que joueur, vous combattez avec votre propre personnage mais si vous voulez survivre il vous faut sympathiser avec vos ennemis et vous construire une équipe exploitant les forces et les faiblesses de chacun. Certains vous rejoindront simplement après avoir été vaincu, mais pour d'autre il vous faudra les convaincre en discutant avec eux durant les phases de combat. Pour résumer, le jeu mélange les mécaniques des RPGs et celles des jeux type Otome Games (jeux de drague) nippons. Une autre des caractéristiques notables de la saga est la difficulté notable de chacun de ses titres. Si la raison principale pour laquelle la licence eut du mal à sortir de l'archipel était son contenu mêlant des symboles religieux comme de nombreuses références à Satan et aux Enfers, de l'érotisme, et une morale non-manichéenne qui faisait courir un grand risque de censure ; la difficulté des jeux venait juste après. 

 

 

L'un des épisodes les plus connu à l'international est Shin Megami Tensei : Lucifer's Call sortis en 2005 sur Playstation 2 et adapté de la version Maniax du jeu Shin Megami Tensei III : Nocturne. Cet opus qui fut mon premier contact avec la saga avait même le bon goût de proposer en guest star : Dante, personnage principal de la saga de Capcom : Devil May Cry. DMC ayant rencontré un succès global vous imaginez bien que la communication en Europe sur ce jeu mettait bien l'accent sur sa présence. L'avantage fut que beaucoup de gamers ont pu découvrir la saga à travers ce jeu, l'inconvénient étant que MegaTen n'a rien à voir avec l'actionner beat them up' survitaminé qu'est Devil May Cry. En conséquence beaucoup furent déçu par le jeu malgré son indéniable qualité en tant que RPG.

 

 

Aujourd'hui la saga est un peu mieux connue et reconnue à l'international surtout grâce à ses spins offs : Persona et c'est probablement la raison qui fait que SEGA tente une version le lancement du jeu mobile de Shin Megami Tensei liberation DX2 en dehors du Japon.

 

 

 

L'avis de Tenshi :

 

Au lancement de l'application on retrouve très vite les sensations des RPGs japonais. On a vraiment l'impression de jouer à un jeu Shin Megami Tensei et non pas à un simple jeu mobile sur lequel on a collé une licence sans beaucoup plus de réflexion comme de trop nombreux jeux mobiles adaptés de manga et d'anime qui pullules actuellement sur le marché. Cependant, cela n'a pas que des avantages, comme beaucoup de jeu japonais Shin Megami Tensei Liberation DX2 souffre du syndrome du tutoriel qui dure beaucoup, beaucoup, beaucoup trop longtemps. Le jeu est complexe certes, et ceux qui n'ont jamais joué a un épisode de la saga ne seront pas contre quelques explications, mais pour les fans une option : "J'ai déjà joué à Shin Megami Tensei, je souhaite un tutoriel abrégé n'incluant que les mécaniques spécifiques à cet opus." n'aurait pas été de refus.

 

Dans les débuts on découvre également les premiers éléments de l'histoire. Honnêtement l'univers de Shin Megami Tensei étant toujours basé sur le monde contemporain et sur les technologies il s'adapte parfaitement à une version mobile. Le scénario n'a pas à trouver d'explications compliquées pour justifier le choix d'un tel support. En dehors de ça, l'histoire semble assez classique : vous êtes un(e) lycéen/lycéenne random en ballade à Akihabara vous êtes confronté dès les première images au surnaturel par le biais d'un vieux barbu mystique nommé Einherjar qui explose le 4ème mur dès les premières lignes de dialogue. vous rejoignez un groupe de personnages hauts en couleurs : les Liberators et vous allez lutter contre un groupe adverse les Acolytes, clairement identifiés comme les méchants, le tout en utilisant les arcanes propres à la saga. On espére juste que les choses deviennent un peu moins lisses par la suite et que le jeu contient son lot de twists et de révélations.

 

 

Une fois qu'on avance un peu plus, on comprend que Shin Megami Tensei Liberation DX2 garde de ses prédécesseurs la partie combat au tour par tour et remplace la partie exploration par des phases de dialogues. Ce qui fonctionne plutôt pas mal en fait : ce gameplay est cohérent avec le support et, il faut l'avouer, les phases d'explorations des Shin Megami Tensei sont souvent une purge à cause de la lenteur du personnage et des innombrables allers-retours imposés par les quêtes. Pour ça, c'est bien joué DX2 !

Cela dit le jeu propose également des mécanique propres au jeux mobile comme les events temporaires, les quêtes sociales qui visent à augmenter le caractère addictif du jeu mais, vu la richesse du gameplay de base, cela n'est pas gênant outre mesure. 

 

 

Par contre, je suis particulièrement déçu par les graphismes du jeu. Pas de soucis particulier lors des phases de dialogue, il s'agit d'illustrations 2D jolies et colorées mais la partie combat en 3D nous renvois assez violement à la période de la Playstation2, aller je vais être gentil et dire la 2 et pas la 1. Je ne sais pas si c'est dû à la puissance de mon téléphone qui est relativement récent (moins d'un an) mais ça pixélise à mort et on voit clairement un quadrillage noir sur l'écran. On est très loin des screenshots du jeu proposés sur les sites. Concernant le quadrillage je pense que c'est lié au fait que le jeu peut-être jouer en réalité augmentée mais ça n'excuse pas le problème. D'autres applications sont beaucoup plus propres au niveau de la 3D en offrant les mêmes options.

 

(Screenshot en provenance de ma version du jeu)

 

Donc, soit il est possible d'avoir des graphismes beaucoup plus beaux mais avec un mobile extrêmement puissant, soit, on se moque un peu du monde. Dans les deux cas cela mériterait une communication indiquant quel type de téléphone posséder pour faire tourner l'application à plein potentiel et /ou un correctif pour les différents types de smartphone.

 

Pour conclure, Shin Megami Tensei liberation DX2 a le mérite d'apporter un type de jeu rarement vu sur mobile, il va surement satisfaire les fans de la série. Il est vraiment intéressant à jouer pour peu qu'on s'y accroche mais, hélas, il souffre de gros handicaps qui risquent de faire décrocher beaucoup de nouveaux joueurs au bout de quelques minutes.

 

Shin Megami Tensei liberation DX2 est un jeu mobile gratuit (incluant un système de micro-paiement) téléchargeable sur iOS et Androïd.

 

 

 

 

 

※"Megami Tensei", "Shin Megami Tensei" are registered trademarks or trademarks of ATLUS. CO., LTD.
※"SHIN MEGAMI TENSEI Liberation Dx2" is a registered trademark of SEGA Games Co., Ltd.

Laissez un commentaire


© 2018 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company