Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Vladimir POUTINE propose à Shinzô ABE de signer la paix

Vladimir POUTINE propose à Shinzô ABE de signer la paix

Yuuki K 14:39 - 12 septembre 2018

Le Président russe a fait une annonce surprenante en plein Forum économique oriental à Vladivostok en proposant la signature d'un traité de paix entre la Russie et le Japon, « sans condition préalable » !

Le Japon et la Russie sont toujours officiellement « en guerre » depuis la Seconde guerre mondiale ! Si le sujet est sur la table depuis des décennies, le Premier ministre japonais Shinzô ABE a toujours évoqué son désir de voir un traité mettant officiellement fin à la guerre entre les deux nations. Mais  en raison du différend qui oppose le Japon et la Russie sur la question de la souveraineté des Territoires du Nord/îles Kouriles, aucune issue n'avait été trouvée et jamais la paix n'a été signée. A la place d'un traité, en signe d'apaisement et de progrès et en guise de premiers pas pour ce faire, est née en 2016 une coopération économique entre les deux pays sur les îles revendiquées .

 

Depuis le 11 septembre se tient le Forum économique oriental à Vladivostok en Russie où se réunissent dirigeants et chefs d'entreprise du monde entier. Sont ainsi présents à ce forum, le Premier ministre japonais ou encore le Président chinois. Et en ce jour, le Président russe a fait une déclaration soudaine et surprenante en plein forum déclarant « une idée vient de me traverser l'esprit » puis en proposant à Shinzô ABE, présent sur scène, de signer la paix entre leurs deux pays d'ici la fin de l'année « sans condition préalable » ! Entendant par là sans négociation sur la question de la souveraineté des Territoires du Nord/îles Kouriles, Vladimir POUTINE souligne après « [qu]'il ne s'agit pas d'une blague » devant un Shinzô ABE resté sans réponse. L'idée du Président russe serait alors de conclure un traité de paix et de mettre fin officiellement à la guerre, avant de régler les sources de désaccords en « amis ».

 

Mais l'idée semble ne pas plaire au Japon ! Si le Premier ministre n'a pas répondu à l'offre de paix de la Russie, la réponse est venue depuis Tôkyô. Yoshihide SUGA, Secrétaire général du Cabinet et porte-parole du gouvernement, a ainsi refusé de commenter cette offre en rappelant que la position du Japon était inchangée soit de résoudre le problème de la souveraineté avant la signature d'un traité de paix mettant un point final à la Seconde guerre mondiale. Si cette déclaration peut sembler peu pacifique, il faut savoir qu'avant cette annonce imprévue au Forum économique oriental, il y a eu une rencontre bilatérale préalable entre les deux dirigeants. Si la question du traité de paix a bien été discuté entre Shinzô ABE et Vladimir POUTINE, jamais il n'aurait été question de le signer puis de discuter par la suite de leur opposition sur les îles. Ainsi, juste avant le discours du Président russe, le Premier ministre japonais avait plaidoyé en faveur d'un traité de paix ! Il rappelait alors que le sujet avait été discuté en amont en déclarant « Nous sommes tous les deux conscients que cela ne sera pas facile. Cependant, nous avons un devoir envers les générations futures », indiquant donc qu' il n'y avait alors aucune avancée concernant ce sujet.

 

C'est pourquoi cette proposition du Président russe a été étonnante prenant de court le Premier ministre japonais. La question maintenant est de savoir si Shinzô ABE finira par accepter cette main tendue de Vladimir POUTINE ou si, comme l'a annoncé son porte-parole, il attendra la résolution de la souveraineté avant toute signature. Pour rappel, la Russie n'est pas le seul pays avec lequel le Japon se dispute la souveraineté d'un territoire. La Chine revendique en effet la souveraineté sur les îles Senkaku/îles Diaoyu depuis 1971, ce qui n'a pas empêché la Chine et le Japon de signer un traité de paix et d'amitié en 1978. Enfin, le traité de paix avec la Russie est un enjeu politique pour le Premier ministre. Ce dernier se représente à la tête du Parti Libéral Démocrate ce 20 septembre, qui, en cas de victoire, lui permettrait d'être à la tête du pays trois années de plus. La signature du traité de paix et la résolution de la souveraineté des Territoires du Nord/îles Kouriles font partie de ses promesses en cas de réélection.

 


Sources : Kyodo News, Mainichi Shimbun, Le Point.

Photo : Shinzô Abe, Xi Jinping et Vladimir Poutine au Forum économique oriental ce 12 septembre 2018 ©Igor Russak via Roscongress.

Laissez un commentaire


© 2018 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company