Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

MARICAR versus NINTENDO : « Mario Kart » dans les rues de Tôkyô c'est fini!

MARICAR versus NINTENDO : « Mario Kart » dans les rues de Tôkyô c'est fini!

Yuuki K 16:43 - 27 septembre 2018

Fin février 2017, Nintendo portait plainte auprès de la justice contre MariCAR. La Cour de Tôkyô a livré son verdict aujourd'hui et donne raison à Nintendo. Mettant un point final aux circuits de MariCAR ?

Sans surprise, la justice a donné raison à Nintendo en condamnant la société Mari Mobility Development (filiale qui fournit les karts à MariCAR) à payer 10 millions de yens, soit près de 76 000€ de dommages et intérêts à la multinationale japonaise pour avoir délibéremment et sans autorisation utilisé « Mario Kart » comme modèle aux fameux circuits de karting MariCAR. Pourtant, ces circuits étaient devenus rapidement populaire dès leur apparition en 2015 notamment auprès des touristes, qui constitueraient environ 95% de leur clientèle. Normal, ces circuits permettaient aux participants de se vêtir comme leurs héros favoris notamment parmi les personnages du célèbre jeu « Mario Kart » et de rouler comme dans la licence en plein Tôkyô mais aussi à Ôsaka ou encore Okinawa en kart ! Désormais, vous ne pourrez plus vous amuser à vous prendre pour Mario ou Yoshi car la Cour de Tôkyô a condamné  l'exploitant de ces circuits à ne plus utiliser aucun costume et accessoire faisant référence à la licence de Nintendo. L'un des arguments majeurs de la multinationale japonaise étant que l'utilisation frauduleuse de leur licence portait atteinte à l'intégrité de « Mario Kart ».

 

Il était certain que Nintendo remporterait cette bataille en dépit des tentatives de la part de Mari Mobility Development de faire annuler leur plainte. Ne serait-ce que parce qu'il était évident que MariCAR s'inspirait complètement du jeu « Mario Kart », l'affiliation sautait aux yeux même si MariCAR mentionne sur tous ses sites que « Maricar n'est en aucune façon une reproduction du jeu vidéo Mario Kart » raison pour laquelle elle invite notamment ses clients à « ne pas jeter de peau de banane ». Mais, l'opérateur du circuit de karting n'a pas été non plus aidé en atteste plusieurs articles parus depuis le dépôt de la plainte par Nintendo évoquant des accidents causés par des karts MariCAR. Certains habitants résidant aux alentours des circuits s'étaient par exemple plaints auprès de Nintendo à cause de conducteurs n'ayant pas respecté des feux de signalisation. Ainsi, 88 des accidents de circulation recensés avaient été causés par des karts en 2016.

 

Mari Mobility Development ne peut donc plus proposer aux clients de MariCAR de se prendre pour un des personnages de « Mario Kart » ni d'ailleurs d'aucune licence Nintendo. De là à dire que s'amuser en conduisant un kart en plein Shibuya n'est plus possible ? Le site internet de Mari Mobility Development a mis en ligne un communiqué selon lequel la société regrette la décision de la Cour de Tôkyô mais que cette dernière reconnaissait néanmoins l'existence de la société, signifiant donc que faire des tours en kart dans la capitale japonaise demeurent toujours d'actualité. Pour l'heure certains sites de MariCAR sont toujours fonctionnels offrant leurs services habituels mais les références à des licences Nintendo semblent avoir disparues. De son côté, Nintendo a également posté un communiqué s'engageant à poursuivre MariCAR chaque fois qu'elle violerait le droit à la propriété intellectuelle.

 

En attendant d'en savoir plus sur la stratégie future de MariCAR vous pouvez donc toujours faire des tours de kart. La question étant de savoir comment vous allez bien pouvoir vous déguiser ? Car outre les costumes des personnages de « Mario Kart » ou de Pikachu, autre personnage phare de Nintendo, il y a également des costumes d'autres personnages connus de la pop culture japonaise mais aussi étrangère comme par exemple Superman. Or MariCAR ne s'expose-t-elle pas à un risque de nouvelles poursuites, de la part d'autres multinationales cette fois ?

 

Enfin, outre l'atteinte à la propriété intellectuelle, rappelons que Nintendo aura droit à son « Super Nintendo World » en collaboration avec Universal Studios tant aux Etats-Unis qu'au Japon, où l'ouverture du nouveau parc est prévue pour 2020. Il semble que le projet d'une attraction « Mario Kart » y verra bel et bien le jour, ce qui explique encore plus que Nintendo n'ait pas abandonné les poursuites et ne compte pas laisser tomber si MariCAR fait de nouveau référence à une de ses licences sans autorisation.

 

Sources : Kotaku, MariCAR, Mari Mobility Development, Nintendo, Dimension parcs.

Photo : via page Facebook @maricar.jp

Laissez un commentaire


© 2018 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company