Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

OKINAWA refuse la base d'Henoko avec la victoire de Denny TAMAKI

OKINAWA refuse la base d'Henoko avec la victoire de Denny TAMAKI

Yuuki K 17:11 - 01 octobre 2018

Denny TAMAKI succède à Takeshi ONAGA, décédé le 8 août dernier dans l'exercice de ses fonctions. Signe qu'Okinawa maintient son opposition aux décisions du gouvernement concernant les bases militaires.

Ce 30 septembre, 63,24 % des habitants du département d'Okinawa sont allés aux urnes pour choisir leur nouveau gouverneur. Certains sont allés voter dès jeudi, avant le jour des élections dimanche en raison de la menace du typhon Trami, dont l'arrivée au Japon était prévue ce même week-end. Et c'est le candidat que Takeshi ONAGA avait choisi avant de mourir, Denny TAMAKI, qui a été élu avec 396 632 voix en sa faveur. Le principal candidat rival, Atsushi SAKIMA, du Parti Libéral Démocrate et soutenu par la coalition au pouvoir, a obtenu 316 458 voix. Deux autres candidats s'étaient également présentés et se partagent 4 000 voix. C'est donc un parti d'opposition qui a remporté ces élections, et surtout il s'agit d'une victoire pour les opposants au maintien des bases militaires à Okinawa. Car ce qui cristallisait ces élections, c'est bien le sujet des bases militaires américaines localisées à Okinawa, et notamment le transfert de la base de Futenma vers Henoko. Et tout comme son prédécesseur, qui a finalement retiré le permis de construire àla base peu avant de mourir, Denny TAMAKI compte bien empêcher la poursuite de ce déménagement pour que la nouvelle base soit transférée ailleurs, loin d'Okinawa. Il semble par ailleurs qu'en dépit des préférences politiques, cette volontée soit partagée par les habitants de l'île car 18% des électeurs votant habituellement pour le Parti Libéral Démocrate ont voté pour Denny TAMAKI. Démonstration d'une erreur de stratégie du candidat PLD qui avait choisi, contrairement à Denny TAMAKI, d'éviter le sujet de la base militaire pour ne se concentrer que sur l'économie locale, deuxième sujet de préoccupation des habitants. Signe aussi que malgré la victoire récente de Shinzô ABE à la tête du PLD, il y a bien une perte de confiance de la part de la population à l'égard de leur Premier ministre. Ce qui semble être un frein par ailleurs aux projets de Shinzô ABE de mettre en marche au plus vite la révision de la Constitution, certains estimant que cette défaite pour le PLD est annonciatrice de défaites pour les prochaines grandes élections, celles des Conseillers en juillet 2019.

 


Cette élection peut toutefois surprendre. Non pas parce que le successeur choisi par la dernier gouverneur Takeshi ONAGA a remporté ces élections. Mais parce que Denny TAMAKI a un profil atypique avec une certaine "particularité" puisqu'il est métisse, un hâfu. Il est par ailleurs le premier Japonais ayant des origines américaines à être élu Représentant à la Diète en 2009. Il nous semble encore plus important de souligner qu'il est né en 1959 - Okinawa ne sera libérée de l'administration américaine qu'en 1972-, métisse Japonais de part sa mère et Américain de part son père. Ce dernier était de plus un soldat américain, un Marine quoique Denny TAMAKI ne l'ait pas réellement connu, élevé par un parent adoptif jusqu'à 10 ans puis par la suite, il a été élevé seul par sa mère ! C'est dire si Denny TAMAKI comprend la relation problématique des habitants du département avec la présence des militaires américains. Il faut ici préciser que fermement opposé au déplacement de la base de Futenma vers Henoko, Denny TAMAKI et la coalition qui le soutient All Okinawa ne sont pas nécessairement opposés à l'alliance militaire entre le Japon et Etats-Unis. Le nouveau gouverneur pourrait-il avoir une voix plus imposante en tant que hâfu ? Les Américains pourraient-ils lui accorder davantage d'attention du fait qu'il soit à moitié Américain? Denny TAMAKI pourra-t-il changer quelque chose au transfert de la base de Futenma vers Henoko ? Pas sûr. Le gouvernement a fait savoir, par la voix de son porte-parole Yoshihide SUGA, que cette victoire de l'opposition ne changerait rien au calendrier et que la nouvelle base à Henoko serait complétée au plus vite. Un bras de fer est alors attendu car Denny TAMAKI a déclaré au lendemain de son élection qu'il « ne permettra » la construction de la base à Henoko, d'autant plus qu'il a par ailleurs toujours soutenu l'idée d'un référendum qui, si la démarche est approuvée, pourrait avoir lieu en avril 2019. Le nouveau gouverneur nuance néanmoins cette stature d'opposant en indiquant que bien qu'il « soutienne la décision du département d'annuler le permis (de construire pour la base) »  il était ouvert à la discussion avec Tôkyô sur ce sujet sensible. Ne souhaitant ainsi pas s'opposer totalement à Tôkyô, Denny TAMAKI souhaite trouver des compromis notamment s'agissant de relancer l'économie locale, autre sujet central pour les habitants d'Okinawa.

 

Sources : Asahi Shimbun, Mainichi Shimbun, The Japan Times.

Photo : Denny Tamaki célèbre sa victoire avec des pas d'une danse traditionnelle d'Okinawa ©KYODO via The Japan Times

Laissez un commentaire


© 2018 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company