Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

« ASAKO I&II » de Ryûsuke HAMAGUCHI

« ASAKO I&II » de Ryûsuke HAMAGUCHI

15:36 - 14 janvier 2019

Il avait fait sensation en 2018 avec son film sorti en trois parties, « Senses », avant de dévoiler « Asako I&II » au Festival de Cannes, sélectionné en compétition officielle. Le dernier film de Ryûsuke HAMAGUCHI est enfin sorti dans nos salles obscures depuis le 2 janvier 2019.

Un an après le remarquable « Senses », Ryûsuke HAMAGUCHI continue de questionner les rapports humains s'interrogeant une nouvelle fois sur l'expression des sentiments, mais cette fois à travers les relations amoureuses avec « Asako I&II ». Si le scénario de son précédent film « Senses » s’était construit grâce à des ateliers d’improvisations, ici, il s’agit d’une adaptation d’un roman japonais ! « Netemo Sametemo », jamais édité en France, est une nouvelle de Tomoka SHIBASAKI, qui avait obtenu le prix Noma des jeunes auteurs en 2010 pour ce roman.

 

Synopsis officiel : Lorsque son premier grand amour disparaît du jour au lendemain, Asako est abasourdie et quitte Osaka pour changer de vie. Deux ans plus tard à Tokyo, elle tombe de nouveau amoureuse et s’apprête à se marier... à un homme qui ressemble trait pour trait à son premier amant évanoui.

 

 

 

Avec « Senses », nous découvrions que le réalisateur avait un moyen très particulier de faire jouer ses acteurs, des non-professionnels, laissant ces derniers improviser dans leurs dialogues afin qu’ils s’impliquent davantage et afin de mieux exprimer l’intimité de leurs personnages. Ici, si les personnages principaux sont portés par des acteurs professionnels -quoiqu’Erika KARATA qui interprète Asako soit encore une jeune actrice mais prometteuse en rendant Asako à la fois agaçante et touchante, il a conservé cette même méthode d’improvisation. Le réalisateur explique pourquoi contrairement à Baku/Ryôhei, il a fait appel à une jeune actrice pour être Asako.  Il faut savoir que 3 mois avant le tournage, Ryûsuke HAMAGUCHI n’avait toujours pas trouvé son Asako ! En cause, le rôle d’Asako qui «  ne donnait pas une bonne image de la femme japonaise » et qui effrayait les actrices confirmées. C’est donc la raison pour laquelle il a organisé un casting de jeunes actrices parmi lesquelles se trouvait Erika KARATA, dont HAMAGUCHI raconte avoir été impressionné par « sa franchise et son honnêteté ». Quant à Masahiro HIGASHIDE, qui joue Ryôhei et Baku, il a une longue filmographie ayant notamment joué dans les trois derniers films de l’ancien professeur du réalisateur, Kiyoshi KUROSAWA ! Pour différencier Baku de Ryôhei, les étudiants en japonais sauront à l’écoute deviner que Masahiro HIGASHIDE interprète non seulement différemment ses deux personnages à travers un style vestimentaire ou une coiffure différente, mais que cette nuance passe également par le langage. Quand il est Baku, Masahiro HIGASHIDE parle avec un accent du Kansai, Baku étant originaire d’Ôsaka, et quand il joue Ryôhei, l’acteur emploie le langage japonais courant. Un choix d’acteur opéré grâce au visage « mystérieux » de Masahiro HIGASHIDE qui a donné envie à Ryûsuke HAMAGUCHI de lui donner ce double rôle afin « de savoir ce qu’il se cache et ce à quoi il pense » !

 

Asako (Erika Karata) et Baku (Masahiro Higashide) dans « Asako I&II » de Ryûsuke Hamaguchi, via Art House.

 

« Asako I&II » avait été sélectionné en 2018 en compétition officielle pour le Festival de Cannes, aux côtés notamment de Hirokazu KORE-EDA qui a remporté la Palme d’Or pour « Une affaire de famille », une première pour Ryûsuke HAMAGUCHI.

 

L’avis de Yuuki K. :

Et si le premier amour était le bon ? En cas d’échec, ne cherche-t-on pas à substituer ce premier amour dans nos relations suivantes ? Ou faut-il en faire le deuil ? C’est ce dont il s’agit dans « Asako I&II ». Mais il s’agit aussi et surtout d’une introspection pour Asako qui cherche sa voie à travers sa vie amoureuse. Le titre, « Asako I&II », peut porter à confusion, certains pourraient penser à un film en plusieurs parties à l’instar de « Senses », que nenni ! Non, d’abord parce que « Asako I&II » se trouve être dans la  "norme" avec une durée totale d’1h59 et puis parce que le « I&II » évoque surtout l’avant et l’après Baku pour Asako. Loin d’être un film d’amour cliché, c’est avec beaucoup de pudeur et de poésie que Ryûsuke HAMAGUCHI démontre que l’amour peut être un éternel recommencement. Un recommencement à travers l’amour qu’éprouve Asako pour Baku puis quelques années plus tard pour sa copie conforme, Ryôhei. Mais Ryôhei est-il le même homme que Baku ? Surtout, Asako saura-t-elle oublier Baku dans les bras d’un homme qui est le portrait craché de son premier amour ? Ryûsuke HAMAGUCHI nous embarque dans un très beau film, ponctué néanmoins de quelques drames, nécessaires, jusqu’à un dénouement qui est à la fois déchirant et plein d’espoir. Dans cette même lignée que « Senses », le réalisateur dévoile des personnages complexes, à l’image de la vraie vie, sans toutefois poser de jugement. Le plus : un magnifique générique de fin collant parfaitement à ce film signé Tofubeats avec « River », sorti en version numérique en août dernier et dont vous pouvez retrouver le clip, avec Erika KARATA, ici !

 

Photo : « Asako I&II », Asako et Ryôhei. Via Art House.

Laissez un commentaire


© 2019 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company