Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Les habitants de Shinsen ne veulent plus de MariCAR à Shibuya

Les habitants de Shinsen ne veulent plus de MariCAR à Shibuya

Yuuki K 11:47 - 04 février 2019

MariCAR est une activité très amusante pour beaucoup de touristes de passage. Mais cette activité l’est beaucoup moins pour les résidents alentour, notamment dans Shibuya à Tôkyô. L’une de ses célèbres résidentes, DJ Sarasa nous explique pourquoi vous devriez y réfléchir à deux fois avant d’utiliser MariCAR.

Imaginez qu’à chaque heure de la journée, tous les jours de la semaine, vous entendiez ceci :

 

 

C’est par cette vidéo que DJ Sarasa a interpelé les internautes sur les réseaux sociaux. C'est ce que vivent au quotidien les résidents du quartier de Shinsen, arrondissement de Shibuya à Tôkyô. Et ce, depuis que MariCAR s’est installé pas loin. Malgré la victoire de Nintendo contre MariCAR devant la justice, cette entreprise poursuivait ses activités de karting en apposant sur chacun de ses véhicules la mention « Unrelated to Nintendo » (« non affilié à Nintendo »). Mais MariCAR n’a pas fait que violer la loi vis-à-vis de Nintendo, cette activité a également des conséquences négatives pour le quartier calme et résidentiel qu’était Shinsen. Cette activité amusante pour beaucoup de touristes l’est beaucoup moins pour les nombreux résidents de ce quartier d’où démarre la location des karts pour MariCAR Shibuya. DJ Sarasa, qui vit dans ce quartier depuis plus de 10 ans et est également propriétaire d’un restaurant à Shibuya, a lancé une pétition en anglais pour faire passer un message aux touristes ne parlant pas japonais, afin de faire prendre conscience aux utilisateurs de MariCAR que les habitants du quartier en ont ras-le-bol. Si elle porte la voix en anglais des habitants de son quartier, c’est parce que malgré les nombreuses plaintes de ces habitants, elles sont exprimées en japonais et « les touristes ne sont pas conscients du regard que leur portent ces résidents lorsqu’ils utilisent ce service ». DJ Sarasa précise que ce n’est pas du tout contre les touristes, au contraire ils « sont plus que bienvenus au Japon », et ne souhaite pas que les usagers ayant utilisé MariCAR auparavant se sentent coupables. En revanche, cette pétition est bien contre MariCAR à qui les résidents de Shinsen demandent de déménager leur centre de location afin de ne plus subir les nombreux désagréments. Le bruit tout d’abord, puisque les karts partent en groupe de 5 à 15 véhicules, le fait de rouler dépasse alors facilement les 90 décibels règlementaires. Or, ce vacarme est audible chaque heure de chaque jour, faisant que certains résidents ne peuvent plus dormir. Il y a aussi l’importante pollution qui découle de l’utilisation de ces karts. Puis, le comportement à risque des usagers causant des frayeurs aux résidents piétons comme aux conducteurs de voitures, certains bravant même régulièrement la loi du Japon comme lorsque les usagers de MariCAR utilisent leur smartphone au volant pour un selfie ou une vidéo souvenir, ou encore lorsqu’ils ne respectent pas le feu rouge. Comme DJ Sarasa le précise, ce n’est pas dans la nature des Japonais que de se plaindre. Et pourtant, les résidents du quartier, parfois des personnes qui y vivent depuis des décennies se sentent frustrés et non respectés. Après s’être tournés vers la police, sans qu’aucune action n’ait été prise, et s’être tournés auprès de leur mairie qui ne peut rien faire non plus, ils ont émis leur demande à MariCAR. La société leur a répondu depuis plus d'un an que « remplacer leurs véhicules par des véhicules électriques, moins bruyants ». Mais les résidents de Shinsen attendent toujours et n’en peuvent plus,  suppliant MariCAR de déménager dans une zone non résidentielle qui ne nuira à personne.

 

En attendant qu’une solution soit trouvée, les habitants de Shinsen désirent faire comprendre aux éventuels futurs usagers de MariCAR à Shibuya que continuer à utiliser ces karts, sachant les inconvénients que ça leur cause, signifie « contribuer à un business qui tire profit en heurtant les résidents locaux. ». Et si une telle pétition existe, c'est davantage pour faire prendre conscience aux usagers éventuels de ce que les résidents vivent au quotidien, car plus difficile encore, DJ Sarasa nous explique que lorsque les résidents tentent d’en discuter avec les touristes, ces derniers leur répondent avec mépris en leur répondant qu’ils ont besoin de cette activité pour faire prospérer l’économie locale ! Alors que tout ce que les habitants de Shinsen souhaitent c’est de retrouver la sérénité de leur quartier résidentiel.

 

Pour soutenir la pétition de DJ Sarasa et des habitants de Shinsen, Shibuya, c’est par ici.

 

Photo : capture écran de la vidéo de DJ Sarasa

Laissez un commentaire


© 2019 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company