Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Le damasquinage de Kumamoto ou Higo Zogan

Le damasquinage de Kumamoto ou Higo Zogan

14:53 - 25 février 2019

A l’occasion de l’exposition « Matières précieuses » à l’espace DENSAN, des artisans de Takaoka-doki, d’Onigawara et de Higo zogan étaient venus en France pour démontrer leurs savoir-faire. Nous avons assisté à la dernière présentation !

Il existe différentes techniques de damasquinage, et nous ne parlons pas ici des couteaux de cuisine japonais qui fleurissent en boutique et qui ont certes bonne réputation, mais d’une technique utilisée initialement pour orner les gardes ( ou tsuba) des guerriers japonais. En tout cas, en ce qui concerne le Higo zogan, une des spécialités de la province de Higo, actuellement connue comme le département de Kumamoto, comme nous l’explique Akiko SAKAMOTO, artisane du Higo zogan venue à Paris pour présenter ce type de damasquinage.

 

Akiko Sakamoto, artisane de Higo zogan ©2019 Japan FM.

 

Car il existe également une autre forme de damasquinage utilisant notamment l’urushi ou laque, appelé Kyoto zogan et est, comme l'indique son nom une spécialité de Kyôto, proposant des motifs plus féminins. Dans le cadre de l’exposition « Matières précieuses » à l’espace DENSAN, nous avons eu la possibilité d’assister à la présentation et démonstration de l’artisanat Higo zogan. Akiko SAKAMOTO a appris cet artisanat en commençant à l’étudier à partir de 2002 auprès de deux maîtres, l’un ayant appris le Higo zogan auprès d’un des apprentis du Trésor National Vivant Mitsumasa YONEMITSU (né en 1888 et mort en 1980) et l’autre auprès de l’apprenti d’un Bien Culturel Immatériel régional important Tsuneo TANABE ! Et si le Higo zogan servait surtout à décorer les tsuba, de nos jours, le damasquinage permet de réaliser de nouveaux motifs mais surtout d’orner des bijoux et des objets du quotidien comme des broches, des vases ou encore de grands presse-papiers sobres et élégants à la fois. La démonstration d’Akiko SAKAMOTO a permis de mettre en évidence un travail manuel très minutieux, nécessitant pour certaines pièces jusqu’à deux mois de travail ! Ainsi, pour respecter les étapes du Higo zogan, il faut d’abord ciseler finement (16 lignes par surface de 1mm²) le support à incruster.

 

Ciselage de la surface à décorer grâce à ces deux instruments ©2019 Japan FM.

 

Ensuite, il faut poser le fil d’or en tapant dessus à l’aide d’une petite pièce de bois de cerf et d’un petit marteau, tout en créant le motif désiré donnant le résultat, que vous pouvez voir en photo d'illustration de cet article, lors de la démonstration. Une fois le motif créé, l’artisan doit aplanir toute la surface qui avait été ciselée à l’aide d’un instrument (photos ci-dessous) afin de lui redonner une forme normale.

 

©2019 Japan FM.

 

©2019 Japan FM.

 

Ce que nous n’avions pu voir lors de la démonstration, c’est qu’après ce processus, le tout est fixé par oxydation à l’aide d’une solution dont les ingrédients exactes varient d'artisan en artisan. On oblige ainsi l’objet damasquiné à rouiller jusqu’à un certain point, c’est alors que l’oxydation est stoppée en plongeant l’objet dans une nouvelle solution, à base de thé ! Pour terminer, l’objet est ensuite recouvert d’huile de camélia et de charbon avant d’être poli. C’est tout ce processus qui empêchera l’oxydation future de l’objet mais  qui lui donne aussi cette couleur noire !

 

 

 

Sélection d’objets Higo zogan exposés à l’espace Densan ©2019 Japan FM.

 

Introduit dans la province de Higo, aujourd’hui département de Kumamoto, il y a plus de 400 ans au début de l’époque Edo, c’est un artisanat dont le savoir n’est détenu aujourd’hui que par 10 maîtres et il reste moins d’une centaine d’apprentis qui ont été formés à cet artisanat et qui sont en mesure de nos jours de l’enseigner à leur tour. Raison pour laquelle, Akiko SAKAMOTO, qui ne porte pas encore le titre de maître, est affiliée à l’association Kumamoto Handicrafts, permettant alors de faire des démonstrations régulières et d’exposer des objets artisanaux dans les locaux de l’association.

 

Onigawara à l’espace Densan ©2019 Japan FM.

 

Outre la démonstration d’Higo zogan, il y a eu également la présentation des artisanats d’Onigawara et de Takaoka-dori.

Informations pratiques de l’exposition dans votre agenda.

 

 

Photo : ©2019 Japan FM.

Laissez un commentaire


© 2019 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company