Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Première visite officielle d’Emmanuel MACRON au Japon

Première visite officielle d’Emmanuel MACRON au Japon

14:09 - 27 juin 2019

Le Président de la République Française effectue sa première visite officielle au Japon, sur invitation du Premier ministre japonais, quelques jours en amont du G20 à Ôsaka. Arrivé mercredi à Tôkyô, il y a rencontré la communauté française mais aussi le nouvel Empereur.

Le sommet du G20 à Ôsaka ne commence que demain, pour une durée de deux jours, mais le Président Emmanuel MACRON a été invité par le Premier ministre Shinzô ABE à séjourner au Japon un peu plus tôt, dès ce mercredi, pour effectuer sa première visite officielle en qualité de chef d’état. Après une rencontre bilatérale avec le Premier ministre, un nouveau partenariat d’exception sur cinq ans entre les deux pays a été acté, pour un plan de coopération dans les domaines de l’économie, de l’environnement, de la sécurité, de la culture et de l’éducation.  Sur ces derniers points, il a été décidé un renforcement de l’enseignement de la langue japonaise en France et de l'enseignement de la langue française au Japon, une coopération cinématographique entre CNC et Unijapan,  ou encore un renforcement des échanges via le visa vacances-travail. Il a été également question de la saison de la France au Japon en 2021, en réponse à Japonismes 2018, assurant que cet évènement sera « un temps fort de la coopération culturelle franco-japonaise et de liens entre créateurs des deux pays ».

 

Ce fût également pour le chef d’état français l’occasion de rencontrer des membres de la communauté française installée au Japon. Parmi ces rencontres, l’une a été particulièrement attendue puisque le Président français a rencontré des pères français privés de leurs enfants franco-japonais. Il faut dire que ces derniers mois ces parents français ont été très actifs pour évoquer leur cause dans les deux pays, à travers un débat au Sénat grâce au soutien du Sénateur Richard YUNG en France au mois de mars dernier, et un mois plus tard au Japon à travers une conférence de presse en présence de deux pères concernés, d'un avocat, d'une psychologue et professeur à l'Université de Tôkyô et d'un membre de la Chambre basse au Japan National Press Club à Tôkyô. Puis, à l’occasion d’une visite officielle du Premier ministre japonais en France quelques jours après cette conférence, une lettre ouverte de Sauvons Nos Enfants Japon interpelait le Président Emmanuel MACRON pour lui faire part de leur détresse et le sensibiliser à leur cause. Ainsi, au lendemain de cette rencontre avec des pères français, le Président s’est engagé devant la presse à agir pour ces parents privés de leurs enfants. Il y a également évoqué la disparition de Tiphaine VERON, assurant d’une coopération entre les deux pays et que l’enquête continuerait pour résoudre cette affaire. Il a bien entendu évoqué le cas de Carlos GHOSN, et donc l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, qui avait quelque peu assombri les relations franco-japonaises. Il a alors déclaré ne pas vouloir s’immiscer dans la justice japonaise concernant l’ancien homme fort de l’alliance, mais il a clairement affirmé l’attachement de la France à Renault-Nissan-Mitsubishi invitant celle-ci à se renforcer. Une déclaration qui intervient au lendemain de l’assemblée générale de Nissan où a été votée une nouvelle forme de gouvernance. Ce jeudi, le Président et son épouse ont été reçus au Palais impérial pour déjeuner. Rappelons néanmoins que s’il est le deuxième chef d’état à rendre visite au nouvel Empereur du Japon après Donald TRUMP, ce n’était pas sa première rencontre puisqu’à l’occasion de Japonismes 2018, celui qui était encore le Prince héritier s’était rendu en France et avait été reçu par le Président au château de Versailles.

 

Après Tôkyô, Emmanuel MACRON s’est rendu ce jour à Kyôto, la capitale culturelle, en Shinkansen pour y rencontrer un Trésor National Vivant du yûzen (technique de teinture sur kimono), Kunihiko MORIGUCHI avant un dîner en compagnie d’architectes japonais dont les noms n’ont pas été révélés. Il se rendra ensuite à Ôsaka pour le sommet du G20 vendredi et samedi. Il quittera le Japon aussitôt d’après l’agenda de l’Elysée, pour assister au sommet européen extraordinaire à Bruxelles ce dimanche, mais il retrouvera Shinzô ABE très prochainement puisque la France accueillera le prochain sommet du G7 à Biarritz à la fin du mois d'août.

 

 

Sources : sites de l’Elysée, de l’ambassade de France au Japon, Mainichi Shimbun, Le Figaro.

Photo : via Twitter @JPN_PMO.

Laissez un commentaire


© 2019 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company