Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Une pétition veut mettre fin au diktat des cheveux noirs

Une pétition veut mettre fin au diktat des cheveux noirs

15:04 - 31 juillet 2019

Une pétition protestant contre l’obligation pour les collégiens et les lycéens de se teindre les cheveux en noir a réuni plus de 19 000 signataires et a été envoyée à la Gouverneure de Tôkyô. Un pas vers la fin d’une discrimination ?

Tout commence en octobre 2017, à Ôsaka. Une lycéenne de 18 ans attaquait en justice le département d’Ôsaka pour avoir été obligée de se teindre les cheveux en noir au lycée ! Elle recevait en 2015 un ultimatum de son établissement scolaire parce que la jeune fille est dotée naturellement de cheveux châtains. Une exigence à laquelle elle se plie, en vain. Car malgré ses efforts, chaque fois que la couleur s’estompait, l’établissement lui imposait de refaire sa couleur. Un véritable harcèlement croissant puisqu’elle a été privée de voyages scolaires et même des fêtes du lycée à cause de sa couleur naturelle de cheveux. Au cours de sa deuxième année dans cet établissement, il lui a été imposé de se teindre les cheveux tous les 4 jours sinon elle était priée de ne plus revenir dans son lycée ! Ce qu’elle a fini par faire en 2016 souffrant d’irritations du cuir chevelu et constatant des dégâts sur ses cheveux en raison de l’emploi chronique de produits de coloration.  Cette lycéenne réclamait alors 2,2 millions de yens en dommages et intérêts. Cette affaire, toujours en cours, avait alors été très relayée par la presse à travers le monde. Pourtant, il est en théorie interdit aux élèves de se colorer les cheveux au Japon. Mais, cette règle semble ne pas concerner les élèves nés avec une autre couleur de cheveux. Pour toutes celles et ceux qui n’auraient pas naturellement une chevelure d’ébène, il leur est ainsi exigé un certificat de couleur naturelle de cheveux ! Dans d’autres cas, malgré la détention d’un tel certificat, il leur est quand même ordonné de se teindre les cheveux en noir. Une discrimination pour les élèves qui n’ont pas naturellement une chevelure noire et un règlement incompréhensible pour de nombreux élèves qui s’en sont plaint sur les réseaux sociaux après la médiatisation de cette histoire. C’est dans ce contexte qu’une campagne a vu le jour en mars dernier, initiée par Pantene, appelée «  #HairWeGo What’s wrong with my hair ».

 

 

La marque effectuait un sondage sur environ 600 élèves ou anciens élèves ainsi que des enseignants de lycée et de collège pour réaliser un état des lieux de la coloration, pointant au passage l’absurdité de certains règlements internes des lycées. Il en a résulté qu’1 élève sur 13 a affirmé avoir été forcé de se teindre les cheveux en noir. Du côté des enseignants, 87% d’entre eux estimaient que les établissements scolaires devraient revoir leur règlement intérieur concernant les cheveux des élèves. Puis, au mois d’avril, une pétition en ligne initiée par le directeur d’une association appelée Florence et d’anciens élèves concernés par le passé et inspirée par cette campagne a vu le jour. Elle demandait au Conseil d’éducation de la métropole de mettre fin à cette obligation pour les élèves de se teindre les cheveux en noir alors qu’ils sont naturellement plus clairs. D’autant plus que cette obligation d’avoir les cheveux noirs peut concerner également les hâfu (soit les métisses) et les étrangers ! La pétition rapporte que le lycée de la jeune fille d’Ôsaka affirmait que « même les élèves étrangers en échange scolaire qui sont naturellement blond seraient tenus de se teindre les cheveux en noir selon le règlement ».  Or, la pétition souligne que le Japon compte actuellement 400 000 mineurs étrangers, soit 1/50 des mineurs. Ce 31 juillet, cette pétition signée par 19 065 personnes a été remise au Conseil de l’éducation de la métropole de Tôkyô et à la Gouverneure de Tôkyô afin que ce sujet fasse l’objet d’un débat.

 

Mais cette demande n’a pour l’instant été remise qu’à Tôkyô, et non le pays entier. Mais Tôkyô étant la ville d’accueil des prochains Jeux Olympiques, et où certains établissements scolaires imposent toujours de se teindre les cheveux en noir lorsque ce n’est pas la couleur naturelle des élèves, c’est un premier pas si cette revendication est entendue pour que les autres villes du Japon cessent d’obliger ses élèves à se teindre les cheveux juste pour se conformer à une uniformisation des élèves. Si la pétition a déjà été remise à la métropole de Tôkyô, elle reste disponible en ligne et les internautes peuvent toujours la signer et ainsi apporter leur soutien à cette cause.

 

 

Sources : Mainichi Shimbun, site officiel Konokami, pétition en ligne.

 

Photo : via site officiel du projet Konokami.

Laissez un commentaire


© 2019 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company