Charter Communications met enfin à jour sa politique du travail à domicile

Technologie

Charter Communications met à jour sa politique sur le travail à domicile jeudi, à la suite de nombreux rapports d’employés qui ont déclaré que l’entreprise leur avait demandé de se présenter au travail en personne malgré la pandémie de coronavirus. La société a déclaré dans un communiqué à Le bord qu’il «offrirait la possibilité de travailler à distance aux employés qui, selon nous, peuvent rester productifs en dehors du bureau sans mettre en danger notre obligation de fournir des services essentiels».

Le géant de la câblodistribution et d’Internet a déclaré qu’il accordait également aux employés trois semaines supplémentaires de congés payés « à utiliser pour tout besoin personnel lié au COVID-19 » et qu’il développerait « des plans de distanciation sociale accrus dans nos centres d’appels et nos installations opérationnelles. « 

C’est après qu’au moins un employé de Charter a été testé positif pour COVID-19 et que d’autres s’inquiètent maintenant de l’exposition, TechCrunch rapports. Selon TechCrunch, La gestion de la charte prend normalement des décisions sur le travail à domicile au cas par cas.

Un ingénieur Charter au Colorado a démissionné après avoir envoyé un e-mail à la direction de l’entreprise au sujet de la politique

Charter et sa filiale Spectrum, qui comptent quelque 15 000 employés de bureau dans tout le pays, ont continué de décourager les employés de travailler à domicile dès cette semaine. Gizmodo ont indiqué que les employés travaillaient toujours dans des installations avec 100 personnes sur un étage à proximité. The Denver Post a rapporté qu’un ingénieur du Colorado a envoyé un e-mail à la direction de l’entreprise pour remettre en question la politique de Charter contre le travail à domicile et a fini par abandonner.

Le sénateur Ron Wyden (D-OR) a tweeté jeudi qu’il était « inadmissible » que la Charte « ignore les directives du CDC », ajoutant: « Il est clair que leur priorité absolue n’est pas la santé et la sécurité de leurs employés et de leurs communautés. »

Le service Internet se révélera d’une importance cruciale pendant la crise actuelle des coronavirus, les travailleurs et les étudiants se déplaçant presque entièrement en ligne pour achever leurs tâches professionnelles et scolaires. Avec d’autres fournisseurs de services Internet et des câblodistributeurs, Charter a signé l’engagement Keep Americans Connected de la Federal Communication Commission, qui demande aux entreprises de ne pas mettre fin aux services pour les clients et de renoncer aux frais encourus en raison de l’impact économique du coronavirus, et d’ouvrir le Wi-Fi public Fi hotspots à «tout Américain qui en a besoin».

La plupart des autres fournisseurs de services Internet ont déjà pris des mesures pour modifier au moins leurs politiques de travail à domicile en conséquence. Comcast a déclaré par courrier électronique à Le bord qu’il a «demandé à chaque employé capable de travailler à domicile de le faire», ajoutant qu’il a fait la transition «des milliers de représentants du service à la clientèle à travers le pays pour travailler à domicile».

AT&T a adopté une approche similaire en demandant aux employés «d’effectuer des travaux à domicile» jusqu’à nouvel ordre. T-Mobile a réduit ses effectifs et a déclaré qu’il n’exigerait pas que les détaillants soient dans les magasins, et Verizon a déclaré qu’il fermait les magasins de détail et élargissait également sa politique de travail à domicile.

Mise à jour le 19 mars, 15 h 35 HE: Charter a mis à jour sa politique de travail à domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *