Comment Hubris a défait les films de l’univers sombre

Comment Hubris a défait les films de l'univers sombre

En effet, les plans de l’univers sombre d’Universal mettent le chariot de franchise avant le cheval de l’intrigue proverbiale, puisque l’hypothèse selon laquelle La momie– la tête d’affiche de la liste A de marque Tom Cruise, dont le budget était exorbitant à 120 millions de dollars – lancerait dès le départ une vaste franchise interférant avec les éléments fondamentaux de l’atmosphère et de la narration. La faille n’est pas passée inaperçue par le public et les critiques contemporains, ce qui s’est traduit par un dérisoire brut intérieur de 80 millions de dollars, qui, bien que porté à un total mondial de 409 millions de dollars par une meilleure performance à l’étranger, est nettement inférieur au seuil de rentabilité de 450 millions de dollars. .

Images universelles

«Ce fut une expérience très étrange», dit Heisserer à propos du statut sans gouvernail de la coalition créative de l’univers sombre. «Il y avait certainement un grand cerveau des écrivains autour de la table. Vous aviez beaucoup de voix et aucune d’entre elles ne pouvait s’entendre sur beaucoup. Un peu comme quand je rendais visite à mes proches pour Thanksgiving et que tout le monde se disputait … Vous aviez des gens qui disaient: ‘Nos monstres devraient-ils tous être des méchants dans ces films ou peuvent-ils tous être des héros?’  »

Ainsi, même avec d’éminents producteurs Alex Kurtzman et Chris Morgan à la tête de la table, et des noms comme Noah Hawley, Aaron Guzikowski et Ed Solomon à bord, la salle de l’écrivain de Dark Universe – semblable à une bureaucratie – ne pouvait même pas venir à une base consensus sur la question de savoir si les monstres éponymes de chaque film seraient des héros ou des méchants. Par conséquent, en septembre 2017, à peine trois mois après La momieLa course désastreuse de Kurtzman et Morgan se sont inclinées, et la salle de l’écrivain de l’équipe de rêve autrefois propice se dissoudrait brusquement.

Pourtant, l’ambivalence qui a sombré La momie—Et, par procuration, l’univers sombre dans son ensemble — est compréhensible, puisque le film frénétique de 2017 a tenté d’avoir son gâteau et de le manger en se concentrant sur le protagoniste héroïque de Tom Cruise, le sergent de l’armée américaine Nick Morton, qui était face à une méchante dans Sofia Boutella’s sorcière enveloppée de bandage mort-vivant, Ahmanet (une version du classique Momie de Boris Karloff, Imhotep). Au risque de laisser tomber des spoilers de quatre ans, le film s’est terminé – bien sûr, après la défaite d’Ahmanet – avec Nick de Cruise devenant une sorte de momie après s’être poignardé avec le bijou magique le poignard de Set. Gauche doté du pouvoir de restaurer la vie, la quasi-momie héroïque Nick ressuscite correctement son acolyte comique tué et zombifié, Chris (Jake Johnson), mettant en place plus d’aventures cinématographiques qui pourraient à juste titre retenir La momie l’image de marque. Pourtant, aggravant la confusion sur l’objectif de la franchise, le Dr Henry Jekyll de Russell Crowe (qui a même pu montrer M. Hyde dans une séquence de bataille) a été mal positionné dans le film comme un personnage de type Nick Fury, préfigurant un Avengers-type crossover centré sur une société secrète de chasse aux monstres appelée Prodigium.

Bien sûr, rien de tout cela ne se concrétiserait, et même le site Web viral «Welcome to Prodigium» qu’Universal avait mis en place de bon augure pour susciter l’intérêt pour les plans à long terme de Dark Universe appelle maintenant ignominieusement une page de domaine non réclamée. C’est un état désolé résultant d’une dynamique dysfonctionnelle devenue trop courante dans l’industrie cinématographique, qui cède généralement à l’impatience et au manque de compréhension de la formule du film Marvel consistant à commencer petit (comme avec les années 2008). Homme de fer) avec des personnages convaincants suffisamment dignes de l’investissement continu du public avant de taquiner subtilement les plans de franchise disciplinés. Heisserer résume poétiquement le modus operandi maniaque de la chambre de l’écrivain Dark Universe, expliquant: «[S]quelqu’un d’autre dirait: «Nous pouvons construire l’avion quand nous le pilotons». Et c’est moi et Jon Spaihts à la table en train de dire: ‘C’est un terrible analogie. Nous ne voulons pas être dans cet avion. Que faisons-nous ici?' »

Ayant appris ses leçons de la débâcle de Dark Universe – sans parler de l’effondrement apparent du projet de Columbia Pictures de tourner le film 2020 Injecté de sang (qu’il a écrit,) dans un univers cinématographique Valiant Comics – Heisserer se concentre actuellement sur Ombre et os, qui adapte les romans grishaverse populaires de l’auteur Leigh Bardugo. La série Netflix ayant été largement saluée, nous pouvons supposer que cet avion proverbial a été construit en toute sécurité sur la terre ferme. Les huit épisodes de Ombre et osLa saison inaugurale de peut être diffusée sur Netflix dès maintenant.

Japanfm.fr est composé d’une jeune équipe de rédacteurs passionnés par tout ce qui touche l’Asie en général. N’hésitez pas à partager notre article si celui-ci vous a plu !

Written by SasukE

"L'Aube de la sorcière" fait l'objet d'une adaptation en anime

« L’Aube de la sorcière » fait l’objet d’une adaptation en anime

DC Pride met en lumière un nouveau flash et des héros et créateurs LGBTQ +

DC Pride met en lumière un nouveau flash et des héros et créateurs LGBTQ +