Comment la série Star Wars Obi-Wan a redonné à Ewan McGregor l’impression d’être un enfant

Comment la série Star Wars Obi-Wan a redonné à Ewan McGregor l'impression d'être un enfant

Série Disney+ à venir Star Wars : Obi-Wan Kenobi est destiné à servir de pont d’action en direct entre la trilogie de films précédents de la franchise 1999-2005 et l’ère moderne livrée par Disney. Pourtant, pour la star Ewan McGregor, qui reprend son rôle hérité de ces films, une confluence surréaliste s’est créée autour de la présence d’une certaine armée monochromatique : les Stormtroopers. En effet, alors qu’il a passé sa part de temps à l’écran avec Cloner Soldats, il y a quelque chose à propos de la légion blindée de l’Empire qui fait que McGregor se sent enfant.

La star, qui a tourné Obi Wan Kenobi depuis le lancement de sa production retardée par la pandémie en avril dernier, il a fallu un certain temps pour participer à une Guerres des étoiles-centré « Acteurs sur Acteurs » Variété interview avec une autre star de la franchise dans Le Mandalorienc’est Pedro Pascal. Alors que les deux s’extasient devant leurs émissions respectives, McGregor – plus que Pascal – marche clairement sur une corde raide concernant ce dont il peut discuter, étant donné que le voile de secret de Disney masque toujours le plus petit des points de l’intrigue pour sa série. Cependant, en offrant une anecdote sincère et enthousiaste sur la présence de Stormtroopers de style Original-Trilogy sur le Obi Wan Kenobi ensemble, McGregor confirme un détail, même si ce détail était déjà généralement accepté comme un fait.

«Je dois être si prudent. Il n’y a pas de secret pour savoir quand cette série se déroule, mais j’ai dû passer devant deux Stormtroopers », raconte McGregor à Pascal. « J’ai réalisé que je n’avais jamais joué avec un Stormtrooper parce que les miens étaient des clones, tu vois ? C’était l’armée des clones. Donc, je n’avais jamais vu de Stormtrooper. Donc, je passais devant eux dans cette scène. Je me suis retourné et j’avais à nouveau 6 ans. McGregor ne fait pas que du battage médiatique, puisque son amour pour la franchise, qui est bien connu, remonte à la sortie de l’original de 1977. Guerres des étoiles, durant laquelle l’acteur écossais avait, comme il l’affirme, 6 ans ; un souvenir probablement amplifié par le fait que son propre oncle, Denis Lawson, a joué le rôle de pilote rebelle Wedge Antilles, couvrant la trilogie. Pourtant, malgré toute la renommée que McGregor a acquise en jouant la jeune version du maître Jedi âgé d’Alec Guinness dans les films précédents, son lien avec la franchise qu’il connaissait dans son enfance se sentait toujours quelque peu détaché. Par conséquent, son partage d’un ensemble avec le genre de Stormtroopers vu dans la trilogie originale était clairement une expérience enrichissante à cet égard.

Voir aussi :  Impraticable Jokers rêve d'un crossover Star Wars / Star Trek
Stormtroopers et Deathtroopers sur The Mandalorian.
Disney+

Pascal—dont Mandalorien le personnage Din Djarin a envoyé plus que sa part de Stormtroopers dans la série, bien que plus tard dans la Guerres des étoiles chronologie – pousserait McGregor sur ses sentiments pour ce moment particulier, amenant la star à offrir le puissant adjectif de «fou» à propos d’être en présence d’une brigade de têtes de seau mal tirées. « J’avais l’impression d’avoir encore 6 ans ou quelque chose comme ça, parce que je suis si proche d’un et j’ai eu peur, tu vois ? Tellement fou », poursuit-il. « Puis j’ai demandé à quelqu’un : « Y avait-il des Stormtroopers dans mes films ? » Parce que je ne pense pas avoir vu un Stormtrooper pour de vrai auparavant. Ils étaient comme ‘Non, ce n’étaient pas des Stormtroopers; c’étaient des clones. Et Jawas, j’ai eu une autre scène avec un petit Jawa.

Japanfm.fr est composé d’une jeune équipe de rédacteurs passionnés par tout ce qui touche l’Asie en général. N’hésitez pas à partager notre article si celui-ci vous a plu !