Des manifestants thaïlandais demandent au roi une réforme de la monarchie et un changement politique

Des milliers de manifestants anti-gouvernementaux se sont rassemblés pour un deuxième jour dimanche pour demander une réforme de la monarchie et un changement politique, soumettant une lettre ouverte au roi thaïlandais Maha Vajiralongkorn avant de se disperser pacifiquement.

La lettre contient trois demandes clés principales: la réforme de la monarchie, la démission du Premier ministre général Prayut Chan-o-cha et de son gouvernement, et la rédaction d’une nouvelle constitution plus démocratique pour remplacer l’actuelle rédigée sous le régime militaire.

Des personnes en quête d’une réforme monarchique se rassemblent dans une rue près du Grand Palais à Bangkok le 20 septembre 2020, lors d’un rassemblement antigouvernemental dirigé par des jeunes qui a attiré plus de 50000 personnes. (Kyodo)

Les manifestants dirigés par des étudiants, brisant un tabou de longue date sur la contestation ouverte de la monarchie, ont également installé une « plaque du peuple » sur une place à l’extérieur du Grand Palais, sur laquelle sont inscrits les mots « ce pays appartient à tout le monde, pas au monarque comme ils nous ont trompés. « 

Il remplace symboliquement celui qui a mystérieusement disparu de l’extérieur du palais en 2017, après que le roi Maha Vajiralongkorn a pris le trône, qui avait commémoré la fin de la monarchie absolue en 1932.

La lettre des manifestants, qui appelait également à la fin de la féodalité et de la dictature, a été remise en main propre au chef de la police métropolitaine de Bangkok, Pakkapong Pongpetra, après avoir abandonné leur demande de rencontrer un représentant du conseil privé du roi.

Les étudiants souhaitant une réforme monarchique tiennent une plaque déclarant que la Thaïlande « appartient au peuple » avant de l’intégrer sur une place près du Grand Palais à Bangkok le 20 septembre 2020, lors d’un rassemblement anti-gouvernemental dirigé par des jeunes qui a attiré plus de 50 000 personnes. (Kyodo)

Les manifestants se sont ensuite dispersés sans marcher vers la Maison du Gouvernement comme prévu auparavant.

Ils ont l’intention de faire valoir leurs revendications en se réunissant au parlement jeudi, deuxième jour d’un débat de deux jours sur les motions visant à amender la Constitution de 2017, avant de tenir un autre rassemblement de masse le 14 octobre.

Des personnes en quête d’une réforme monarchique se rassemblent dans une rue près du Grand Palais à Bangkok le 20 septembre 2020, lors d’un rassemblement antigouvernemental dirigé par des jeunes qui a attiré plus de 50000 personnes. (Kyodo)

Prayut, qui est au pouvoir depuis un coup d’État de 2014, a remercié les manifestants et la police pour leur conduite pacifique et a exhorté tous les Thaïlandais à s’unir pour surmonter les défis auxquels le pays est confronté, y compris le COVID-19.

La manifestation de deux jours a eu lieu au mépris d’un avertissement antérieur de Prayut selon lequel un grand rassemblement pourrait déclencher une deuxième vague de la pandémie de coronavirus en Thaïlande, qui enregistre de nouvelles infections de moins de 10 par jour. La plupart des manifestants portaient des masques.

Le groupe étudiant qui a dirigé la manifestation est le même que lors d’une précédente manifestation le 10 août, un manifeste en 10 points appelant à des réformes de la monarchie, y compris l’abolition de la loi lèse-majesté, qui rend la critique de la monarchie punissable par up à 15 ans de prison, et des enquêtes sur les meurtres de critiques de la monarchie.

De nombreux membres du groupe, appelé Front uni pour Thammasat et Manifestation, veulent que les pouvoirs exercés par le roi Vajiralongkorn, qui passe une grande partie de son temps à l’étranger, soient limités, les finances de son palais vérifiées et sa participation à la politique interdite.

Le rassemblement de samedi a attiré plus de 50 000 manifestants, dont des partisans de l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, le milliardaire populiste évincé lors d’un coup d’État militaire en 2006 et qui vit désormais en auto-exil à l’étranger.

Après une interruption due à la pandémie, les manifestations antigouvernementales sont revenues sérieusement à Bangkok en juillet.

(Tanyalux Watanapalin et Raveebhorn Chaiprapa ont contribué au reportage.)

Couverture connexe:

Le Premier ministre thaïlandais prévient que le rassemblement pourrait déclencher une deuxième vague d’infections à coronavirus

FOCUS: les efforts de la Chine pour renforcer ses liens avec l’ASEAN, l’Europe pourraient ne pas porter leurs fruits

La plus grande manifestation en Thaïlande depuis des années appelle à une réforme de la monarchie

  • La monarchie française Tome VII : 1515-1715 du Roi-Chevalier au Roi-Soleil - Philippe Erlanger - Livre
    Histoire de France - Occasion - Bon Etat - La monarchie française - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
    37,99 €
  • Le roi est mort ? Vive le roi ! Enquête au coeur de notre monarchie républicaine - Nicolas Guimier - Livre
    Document - Occasion - Bon Etat - Michalon GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
    3,97 €
  • Problèmes politiques et sociaux n°990 : Réforme de l'Etat et agents publics - Collectif - Livre
    Politique - Occasion - Bon Etat - Problèmes politiques et sociaux - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
    29,90 €

Written by Vegeta

Joel Kinnaman dit que l’équipe de suicide est «folle»

S’agit-il des voyageurs les plus stupides du monde?