Fear the Walking Dead Saison 6 Episode 9 Critique

Fear the Walking Dead Saison 6 Episode 9 Critique

Bien que Morgan protégeant la Virginie puisse étirer un peu la crédibilité, au moins cela se traduit par des moments intéressants. Après tout, ces deux-là peuvent être opposés en théorie, mais la froide réalité est qu’ils se ressemblent plus que Morgan voudrait l’admettre. Les deux ont fait des choses indescriptibles au nom de la sécurité de leurs proches. Mais alors que Virginia a démontré une remarquable capacité à compartimenter ces actes sombres, Morgan en a marre de se salir les mains. Leurs différences se feront sentir plus tard, mais entre-temps, Morgan devient un confident improbable pour son oppresseur.

Ce qui nous amène à une intrigue significative sur le fait que Virginia est en fait la mère de Dakota. Minifie brille en ce moment, rendant le chagrin et la vulnérabilité de Virginie si crédibles. Comme Morgan, c’est une personne conduite par ses démons. Contrairement à Morgan, cependant, son incapacité à vaincre ses démons a entraîné beaucoup de mauvais sang. Du sang répandu aussi. Comme le dit Virginia, Lawton et ses règles draconiennes existent uniquement pour assurer la sécurité du Dakota. C’est assez ironique, vu que sa propre fille veut sa mort. C’est cette vérité amère qui fait tomber les écailles des yeux de Virginie. Ses meilleures intentions ont chassé la personne qu’elle aimait le plus au monde.

Sur le papier, c’est un moment important de clarté et d’objectif. Enfin, Virginia décide de dire la vérité à Dakota. Mais Peur ne peut pas avoir les deux en ce qui concerne leur grand méchant. Sommes-nous censés la défendre ou contre elle? Nos différentes factions sont également confuses quant à son sort. Beaucoup de gens veulent sa mort, y compris Virginia elle-même! Elle préfère mourir plutôt que de dire la vérité à Dakota. Mais alors, beaucoup de gens veulent soudain que Virginia vive – y compris Virginia elle-même!

Voir aussi :  10 meilleurs mondes Kingdom Hearts qui capturent la magie de la franchise

Je suis d’accord avec l’argument passionné de Morgan selon lequel un monde nouveau et plus pacifique ne peut pas être construit sur une base de violence. En effet, l’exécution potentielle de la Virginie par Morgan offre un dilemme philosophique convaincant auquel sont confrontés ceux qui prétendent abhorrer la tyrannie. Lennie James vend certainement ce moment. Morgan est à un carrefour important – pour lui-même et pour la colonie. Pour moi, dans cette scène, il devient un vrai leader. Sa mission de répandre la bonne volonté et l’eau en bouteille était vraiment plus d’aider les autres, pas de leadership en soi. Planter sa hache dans le sol est un monument approprié à ce que la colonie peut devenir. Morgan n’est pas un pacifiste, c’est un humaniste.

Juin, cependant, pas tellement.

Il est étonnant qu’il y ait très peu de réaction à la mort de John. Seuls June (Jenna Elfman) et Morgan reconnaissent son absence de manière significative. Bien sûr, si June n’avait pas sauvé Virginia dans «Damage from the Inside» de cette saison, ou n’avait pas choisi de travailler dans le nouvel hôpital de Lawton, on pourrait dire que John était peut-être encore en vie. Peut-être que June elle-même le sait, c’est pourquoi elle est un bourreau si impitoyable.

Japanfm.fr est composé d’une jeune équipe de rédacteurs passionnés par tout ce qui touche l’Asie en général. N’hésitez pas à partager notre article si celui-ci vous a plu !