[INTERVIEW] eAeon retrouve le plaisir de la musique après avoir souffert et sort un album avec RM. RM de BTS's

[INTERVIEW] eAeon retrouve le plaisir de la musique après avoir souffert et sort un album avec RM. RM de BTS's

eAeon / Courtesy of Motmusic

Par Park Ji-won

Couverture de l’album « Fragile » (2021) par eAeon / Avec l’aimable autorisation de Motmusic

Depuis « Non-linear » (2004), fondateur et leader du groupe indé Mot, l’auteur-compositeur-interprète eAeon a tracé sa propre voie en créant de la musique assistée par ordinateur et en explorant le design sonore.

En tant qu’étudiant en ingénierie des fréquences radio à la prestigieuse université de Yonsei et membre de Mensa, il était obsédé par la conception de chaque son de haut en bas et habitué à ce processus, se décrivant même comme un « maniaque du contrôle ».

Ses albums, « Strange Season » (2007) « Ashcraft » (2016) par Mot, « Guilt-free » (2012) par eAeon et « The Last Night » (2018) par son groupe de projet Night Off, ont été largement catégorisés comme du rock moderne ou de la musique électronique, mais il est difficile de les définir car il est arrivé avec des sons originaux et expérimentaux, refusant d’utiliser des modèles existants et des sources musicales d’éléments musicaux ordinaires.

Les paroles de sa musique sont également différentes de celles des autres musiques qui parlent principalement d’amour. Il s’attache plutôt à exprimer le côté sombre de l’existence humaine, comme la dépression et la trahison. Certains ont même appelé sa musique « une réalisation de la dépression » et lui un « musicien de musicien » car de nombreux musiciens étaient fous de sa musique.

Cependant, le nouvel album « Fragile », sorti le 30 avril, est un peu différent de ce qu’il a fait dans le passé. Sous le sujet et le titre de l’album « fragile », l’album explore les moments délicats, les pensées des êtres humains et même l’amour avec quelques sons sympathiques pour le public. Dès le premier titre « Don’t », il demande à quelqu’un de ne pas le quitter. Mais dans le dernier morceau, il souligne un certain espoir et promet la solidarité en disant qu’il « sera là pour toi ».

Pour trouver des sons plus « naturels » et « bons » pour lui et le public, il a donc fini par utiliser davantage de synthétiseurs et d’effets low-fi. Il a également écrit des paroles simples pour que les gens puissent facilement s’identifier à sa musique. Il a notamment cherché activement à collaborer avec divers artistes tels que RM de BTS, les rappeurs Swervy et Jclef, ce qui était très nouveau pour lui.

« Mon premier album était axé sur la présentation de sons numériques rares que j’ai créés de toutes pièces. J’aimais faire intentionnellement des sons inconfortables et des paroles à plusieurs niveaux pour que le public puisse trouver des significations après les avoir écoutées à plusieurs reprises. J’étais obsédé par le fait de briser les cadres et de me différencier des autres. Mais cette fois, j’ai essayé d’être aussi minimal que possible. J’étais plus libéré de ces cadres et j’ai simplement écrit de la musique qui sonne bien et naturellement pour moi et probablement pour les autres aussi. J’ai utilisé beaucoup d’effets de synthétiseur et introduit des sons analogiques et low-fi, ce qui est populaire dans la vague rétro et nouveau pour nous ces dernières années. J’ai utilisé des sons typiques utilisés dans les genres synth pop et dream pop pour créer une nouvelle combinaison avec la musique trio hop et hip hop. J’ai également écrit des paroles simples pour que les gens puissent s’identifier et se concentrer sur ma musique », a déclaré eAeon lors d’une interview accordée au Korea Times dans son bureau de Séoul, lundi.

Grâce à ces nouveaux efforts et en partie grâce à la collaboration de RM de BTS, le premier titre de l’album, « Don’t », a déjà surpris la scène musicale en attirant environ 7,6 millions de vues sur YouTube à partir de jeudi. Elle est arrivée en tête du classement mondial des chansons iTunes aux États-Unis et dans au moins 77 autres pays, a déclaré un responsable de la société.

eAeon / Courtesy of Motmusic

« J’ai laissé quelques espaces dans la chanson de démonstration et j’ai demandé à Nam-joon (RM) de les remplir. Il m’a envoyé sa voix fredonnée enregistrée par son iPhone. J’ai dit que j’en étais satisfait. Mais quelques jours plus tard, il m’a envoyé un enregistrement parfait qui ne nécessitait aucun ajustement. C’était quelque chose au-delà de mes espérances. J’ai donc simplement utilisé la source telle quelle et j’ai terminé la chanson titre. »

Cette collaboration rare ne s’est pas faite du jour au lendemain. Les deux ont tissé des liens d’amitié pendant des années avant d’en arriver à collaborer l’un avec l’autre. En 2018, eAeon a collaboré sur « Badbye » de RM, un titre de « mixtape » (2018).

« Il y a environ cinq à six ans, Nam-joon m’a envoyé un message via Twitter. J’ai trouvé intéressant de recevoir un message d’une idole de la K-pop car c’était la première fois pour moi et j’ai simplement pensé que ce serait amusant de me faire un nouvel ami idole. De plus, à l’époque, lorsque BTS n’était pas encore très connu, j’ai trouvé certaines chansons du groupe intéressantes, comme Run et I need you girl. J’ai donc décidé de le rencontrer en personne. J’ai découvert qu’il était une personne très intéressante, authentique et bien élevée. Depuis que nous avons appris à nous connaître, il est souvent venu chez moi et nous avons passé du temps ensemble de temps en temps. C’est aussi un grand amateur de musique qui écoute de nombreuses chansons du monde entier. Il se débrouille bien en tant qu’idole de la K-pop, mais il est très passionné par le métier de musicien et d’artiste. »

« Après la réaction explosive de Don’t dans le monde entier, nous nous sommes célébrés à travers Twitter et Kakaotalk. En fait, les vues dépassent mon imagination. Donc, je n’ai toujours aucune idée de la signification de ces chiffres. »

Cependant, il a fallu quelques années à eAeon pour revenir sur la scène musicale. Il a souffert d’un trouble panique à partir de la fin des années 2018 et la dépression l’a submergé, ce qui l’a presque conduit à abandonner sa carrière musicale, a-t-il déclaré.

« J’étais d’accord pour rester déprimé. Je pensais que c’était mon moi par défaut et c’est devenu une source d’inspiration pour faire ma musique également. Mais lorsque le trouble panique s’est manifesté chez moi, ce fut une expérience qui a détruit ma vie. Ce n’était pas similaire à la dépression. J’avais peur de me tenir devant les autres avec ma musique et de l’évaluation et de l’attention des autres. Je n’avais aucune confiance en moi. Je me disais : « J’ai fait quelque chose que je n’étais pas censé faire ». J’étais piégé dans un cadre que j’avais créé. Je pensais à arrêter la musique. »

« J’ai laissé la musique de côté pendant environ neuf mois. Mais un jour, le webcartooniste Yoon Tae-ho m’a demandé de réaliser l’OST de son œuvre South Pole, qui tourne autour de Yion, un personnage inspiré de moi, en Antarctique. C’était un tout nouveau projet qui m’a incité à me libérer pour adopter une nouvelle approche de la musique et m’a permis de créer quelque chose de nouveau. Je me suis naturellement rendu compte que faire de la musique était la chose que je devais faire et que j’avais besoin de faire. Et je suis devenu plus généreux en faisant de la musique typiquement bonne ».

Après ce hiatus, la souffrance l’a inspiré à faire un nouvel album sur le thème de la « fragilité » et à redécouvrir son identité de musicien. Il dit que la « fragilité » est quelque chose que nous avons tous et que nous devrions embrasser pour avancer dans la vie.

« Après avoir traversé une période fragile, j’ai réalisé que l’âme d’une personne est plus fragile que nous le pensons. Elle peut être facilement blessée et détruite. Mais nous devons continuer à vivre une vie avec cette fragilité et nous devons l’admettre. J’ai donc fait cet album pour faire face à cette faiblesse et aller de l’avant pour l’avenir. De plus, ce que je voulais dire à travers cet album, c’est que nous pouvons être détruits à nouveau et que notre âme peut ne pas être la même que maintenant. J’ai pensé à la façon dont la vie consiste à soutenir la fragilité de chacun. »


Japanfm.fr est composé d’une jeune équipe de rédacteurs passionnés par tout ce qui touche l’Asie en général. N’hésitez pas à partager notre article si celui-ci vous a plu !

Written by SasukE

ShonaKid

Dragon Ball : Vegeta obtient une nouvelle forme que même Son Goku n’a pas encore maîtrisée

L'animateur de talk-show américain Conan réagit à son apparition dans le dernier épisode de "Run BTS!" De BTS!

L’animateur de talk-show américain Conan réagit à son apparition dans le dernier épisode de « Run BTS! » De BTS!