in

Le Japon resserre ses critères d’exportation pour les centrales électriques au charbon

Le Japon a décidé jeudi de resserrer ses critères pour soutenir les exportations de centrales électriques au charbon au milieu des critiques selon lesquelles cette pratique va à l’encontre des efforts internationaux pour freiner le réchauffement climatique.

Le gouvernement soutiendra ces exportations à condition qu’un pays bénéficiaire poursuive la décarbonisation ou la réduction des émissions de dioxyde de carbone, après avoir reçu la technologie japonaise de production d’électricité à partir du charbon, selon des responsables.

L’aide sera également limitée aux pays qui n’ont d’autre choix que de se tourner vers la production d’électricité au charbon pour des raisons financières, ont déclaré les responsables.

Photo de fichier de janvier 2018 montre une centrale électrique au charbon dans le port de Sendai, dans le nord-est du Japon. (Kyodo)

Alors que certaines économies émergentes affirment que la promotion des énergies renouvelables coûte cher, d’autres ont du mal à se procurer du gaz naturel comme source d’énergie stable.

Si le Japon ne peut pas confirmer la politique d’un destinataire en matière de décarbonisation, entre autres facteurs, Tokyo ne fournira pas de soutien d’État en principe, selon les responsables.

Les critères plus stricts, qui comprennent une exigence numérique pour l’efficacité de la production d’électricité, sont inclus dans une nouvelle stratégie gouvernementale d’exportation des infrastructures pour les cinq ans à compter de 2021.

Cette évolution reflète l’ambivalence du Japon, qui souhaite contribuer aux efforts mondiaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre tout en poursuivant sa politique de stimulation des exportations.

« Nous avons pris une décision inhabituelle de ne pas étendre l’assistance en principe », a déclaré le ministre de l’Environnement Shinjiro Koizumi aux journalistes après une réunion d’un panel gouvernemental sur les exportations d’infrastructures. « Nous avons fait de grands progrès. »

Par ailleurs, Hiroshi Kajiyama, ministre de l’économie, du commerce et de l’industrie, a qualifié cette décision de première étape «réaliste» pour lutter contre le réchauffement de la terre.

Le Japon a soutenu des projets de production d’électricité au charbon dans des pays émergents comme l’Indonésie et le Vietnam via des entités telles que la Banque japonaise pour la coopération internationale et l’Agence japonaise de coopération internationale.

La nouvelle unité n ° 2 (R) de la centrale au charbon de Kyushu Electric Power Co. à Matsuura est dévoilée aux médias dans la préfecture de Nagasaki, dans le sud-ouest du Japon, le 16 décembre 2019. L’unité devrait être opérationnelle le 20 décembre (Kyodo)

La position conventionnelle du gouvernement est que si un pays étranger n’a pas d’autre choix que le charbon comme source d’énergie, Tokyo étendra son aide à l’installation d’installations de production d’électricité de pointe en fonction de la demande du pays.

Le Japon, qui manque d’énergie, est le seul pays du Groupe des Sept à pousser des centrales électriques au charbon.

Face aux critiques mondiales croissantes, le gouvernement jette un regard neuf sur sa forte dépendance à l’égard de la production d’électricité au charbon, qui est utilisée pour répondre à environ un tiers des besoins énergétiques du Japon, où la plupart des centrales nucléaires restent hors ligne après la crise de 2011 à la Complexe de Fukushima Daiichi.

L’Accord de Paris, successeur du Protocole de Kyoto de 1997, vise à maintenir la hausse des températures mondiales à « bien en dessous » de 2 ° C au-dessus des niveaux préindustriels. Les pays ont fixé des objectifs de réduction des émissions de CO2.

L’Europe intensifie ses efforts pour créer une société plus verte alors que la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne envisagent d’éliminer le charbon dans les années à venir.

Le Japon, pour sa part, envisage maintenant de fermer une centaine de générateurs à charbon qui sont vieux et émettent de grandes quantités de dioxyde de carbone d’ici à 2030, ont indiqué des sources plus tôt. Le pays compte 140 unités.

Ces dernières années, le Japon a cherché à saisir l’opportunité d’exporter des infrastructures de qualité au milieu d’une demande en plein essor dans les pays émergents d’Asie et au-delà, avec un objectif de commandes de 30 billions de yens (280 milliards de dollars) en 2020.

La Chine, dans le cadre de son initiative Belt and Road, s’efforce d’élargir sa sphère d’influence au-delà de ses frontières via des projets de développement d’infrastructures en Asie, en Europe et en Afrique.

  • TAAJ - Jaipure - Masque au Charbon 75ml
    La marque TAAJ connue pour ses produits aux propriétés ayurvédiques, a conçu le Masque au Charbon de la gamme Jaipure . Ses propriétés : libère la peau de ses toxines et de ses impuretés resserre les pores affine le grain de peau ravive l'éclat du teint Formulé avec un cocktail d'actifs (Charbon Végétal Actif
    16,95 €
  • TAAJ Masque au charbon
    Le Masque Charbon libère la peau de ses toxines et de ses impuretés, resserre les pores, affine le grain de peau et ravive l'écat du teint. Au cur de la formule, le charbon végétal actif, reconnu pour son excellente capacité d'absorption.
    19,99 €
  • HITACHI - HIKOKI Perceuse visseuse BL 18V (2 x 3.0 Ah) avec coffret d'accessoires
    Outillage Outillage électroportatif Perceuse, visseuse, perforateur, burineur, marteau-piqueur Visseuse et tournevis électrique, Perceuse visseuse Hikoki avec ses nombreux accessoires - DS18DBEL La perceuse visseuse Hikoki DS18DBEL est équipée d'un moteur sans charbon pour une performance et une
    293,22 €
Voir aussi  Les États-Unis cherchent à renforcer leurs liens avec le Japon alors que Suga s'apprête à succéder à Abe

Written by Vegeta

[Call of Duty Warzone/Multi] {Ps4} /! Fr /!

Coups de puissance | GQ France nomme un nouveau rédacteur en chef, Burberry embauche un responsable du prêt-à-porter chez Dior