PlayStation parie sur les grands jeux alors que le Game Pass gagne lentement une guerre de console

PlayStation parie sur les grands jeux alors que le Game Pass gagne lentement une guerre de console

Mais cet argument nous ramène simplement au problème principal ici, n’est-ce pas? Sony semble convaincu que les seuls jeux qui valent la peine d’être poursuivis (ou du moins ceux sur lesquels il vaut la peine de se concentrer) sont ceux qui coûtent «bien plus de 100 millions de dollars». Pourtant, tout comme les films d’horreur, nous avons vu de nombreux exemples de jeux à petit budget enregistrer des bénéfices records.

Minecraft était un jeu à petit budget qui est devenu le titre le plus vendu de tous les temps, Stardew Valley a été développé par une seule personne et occupe toujours une place de choix dans les graphiques de vente de plusieurs plates-formes, et même Ligue de fusée (que PlayStation a autrefois aidé à promouvoir via PlayStation Plus) est devenu un phénomène alors qu’il n’aurait coûté qu’environ 2 millions de dollars à faire et basé sur le type de projet raté que la stratégie rapportée de Sony aurait probablement conduit à leur abandon.

Oui, ce sont des exemples triés sur le volet, mais à leur manière, Sony est très sélectif dans la façon dont ils présentent leurs propres succès. Ils parlent du succès des grands jeux PS4 avec de gros budgets (tels que Dieu de la guerre et Spider-Man de Marvel), mais ils ne parlent pas nécessairement de la façon dont une partie des raisons pour lesquelles les budgets ont tellement explosé ces dernières années est que les studios continuent à chasser un type de jeu très spécifique qui coûte tellement cher à faire.

Voir aussi :  Critique de l'épisode 10 de la saison 4 de The Handmaid's Tale: un jugement brutal mais justice a-t-elle été rendue?

J’aime les jeux comme Homme araignée et Fantôme de Tsushima qui utilisent ce style de monde ouvert avec des éléments RPG pour lesquels les principales exclusivités PlayStation sont de plus en plus connues, mais ce ne sont pas les seuls jeux auxquels je veux jouer. Il est assez clair que ce qui n’est pas durable dans l’industrie du jeu vidéo, c’est le coût de leur fabrication et le coût que le processus de fabrication prend souvent pour les développeurs, même en temps «normal».

C’est en grande partie la raison pour laquelle nous voyons une poussée pour que les jeux à 70 $ deviennent la norme. L’ancien cadre de PlayStation, Shawn Layden, a déjà réclamé des jeux à 70 $, mais après avoir quitté la société, il a reconnu qu’une partie de la solution au problème des coûts de développement en constante augmentation pourrait être de mettre l’accent sur les jeux plus petits et de ne pas les fuir.

Ne prétendons pas non plus que les grands jeux ont atteint ce statut mythique de «trop gros pour échouer». Comme Cyberpunk 2077 montré, aucune quantité de pedigree et de promesse ne peut empêcher un gros jeu d’être un désastre au lancement. Ce jeu particulier peut finir par récupérer ses coûts de développement, mais nous constatons déjà que les coûts à long terme de Cyberpunk 2077 inclure un coup dur pour ses développeurs une réputation dont ils n’avaient clairement pas besoin s’ils veulent continuer à s’appuyer sur la force de leur nom pour promouvoir les versions majeures et poursuivre des projets à gros budget.

Voir aussi :  Les Irréguliers se terminant expliqués: Sherlock, Watson, Linen Man et The Rip

Japanfm.fr est composé d’une jeune équipe de rédacteurs passionnés par tout ce qui touche l’Asie en général. N’hésitez pas à partager notre article si celui-ci vous a plu !