Star Trek: Discovery Saison 3 Episode 12 Critique: Il y a une marée…

Star Trek: Discovery Saison 3 Episode 12 Critique: Il y a une marée…

Ce n’est pas ce qui se passe. Au lieu de cela, il semble qu’Osyraa soit simplement un autre despote en herbe de la liste C qui veut juste accéder à des marchés plus larges tout en évitant de rendre des comptes pour les nombreuses choses terribles qu’elle a faites à ceux qui ont moins de pouvoir qu’elle. Certes, elle n’est pas la première dirigeante à parler d’aider les moins fortunés, mais ne s’intéresse à rien d’autre que son propre pouvoir. Mais je voulais qu’elle et sa chaîne d’émeraude soient quelque chose de différent – quelque chose de plus significatif et de plus complexe qu’il n’y paraît.

En tant que franchise, Star Trek est particulièrement bien placé pour lutter contre des problèmes moraux complexes et des choix difficiles. Dans quelle mesure devrions-nous nous permettre d’interférer avec d’autres cultures ou civilisations? Comment définissons-nous quels êtres méritent le droit à leur propre autodétermination? Les besoins du plus grand nombre l’emportent-ils toujours sur ceux de quelques-uns?

«Il y a une marée…» traite de concepts légèrement plus petits, mais non moins significatifs. Les fins justifient-elles vraiment les moyens? Si Osyraa est un monstre, mais s’allier avec elle et The Emerald Chain contribuerait grandement à améliorer la vie de centaines de millions de personnes, n’est-ce pas un choix que la Fédération devrait sérieusement envisager? Cela aurait-il fait une meilleure histoire ici s’ils l’avaient fait?

Ailleurs, la dépendance excessive de l’épisode à Michael Mourir dur– faire le tour du navire pour sauver la situation est plus ennuyeux que jamais, en particulier parce que pendant une grande partie de l’heure, cela ne nous montre pas vraiment grand chose de nouveau. Jusqu’à ce qu’il le fasse.

Sa confrontation de fin d’épisode avec Stamets, dans laquelle elle l’assomme non seulement avec une pincée de nerf Vulcain, mais elle le jette au loin Découverte contre sa volonté afin qu’elle puisse empêcher Osyraa d’accéder au lecteur de spores, ce n’est pas seulement un geste de boss. C’est aussi la décision tout à fait correcte, même si c’est celle qui trahit l’un de ses plus chers amis et peut en laisser plusieurs autres mourir. (Ce ne sera probablement pas le cas, et nous le savons tous. Mais en tant qu’expérience de pensée, c’est certainement une expérience intéressante.)

Written by SasukE

Les jeux gratuits PlayStation Plus de janvier incluent Shadow Of The Tomb Raider, Greedfall, etc.

Les jeux gratuits PlayStation Plus de janvier incluent Shadow Of The Tomb Raider, Greedfall, etc.

Anime2You

Date de début de « Aria the Crepusculo » + teaser