Star Trek: Michael Chabon, le showrunner de Picard, promet apparemment plus de représentation LGBTQ + pour la saison 2

Technologie

Si Michael Chabon est quelque chose, il est très ouvert avec les fans et les détracteurs sur les choix créatifs avec Star Trek: Picard. Il a pris l’habitude de répondre aux questions des fans sur son Instagram.

Il a récemment été interrogé sur la représentation LGBTQ + dans la première saison de Picard.

En relation: Star Trek: le showrunner de Picard Michael Chabon explique le manque d’entrées de journal et de stardates

Un fan a demandé à Chabon: «Verrons-nous des représentants LGBTQ + manifestes en S1? j’adore le PIC, mais il y a un manque. Merci. »

Chabon a répondu en déclarant d’abord: « Vous avez raison, il y a eu un manque relatif d’accentuation là-bas. »

Il a poursuivi: « La sexualité de nos personnages, ou plutôt notre compréhension d’eux, a émergé et a évolué au cours de la saison, alors que nos acteurs se déplaçaient et commençaient à habiter leurs rôles. »

Il a ajouté: «C’était un processus organique et les références à l’identité sexuelle et à l’histoire se posent de manière moins explicite.»

Connexes: Star Trek: le showrunner picard Michael Chabon pense qu’il est impossible de recréer la prochaine génération – Star Trek doit évoluer

Enfin, Chabon a apparemment promis que la deuxième saison de Picard verrait les identités sexuelles des personnages plus établies. Il a répondu: «La saison prochaine, la compréhension jouera plus pleinement. « 

Vous pouvez voir sa réponse complète ci-dessous:

Les fans de Trek savent que le rôle de la représentation dans Star Trek est aussi ancien que la franchise elle-même.

Comme l’a rapporté Airlock Alpha, l’historien de Star Trek Mark Clark a déclaré à Alpha Waves Radio que NBC était responsable d’encourager Roddenberry à embaucher des minorités dès le départ. Clark a déclaré: «L’idée que Gene Roddenberry a fait face à une résistance massive de la part de NBC pour mettre une femme afro-américaine sur le pont de l’Entreprise, ou un homme asino-américain, alors qu’en fait, NBC encourageait Roddenberry à embaucher des minorités.»

Clark a ajouté: «Surtout à cette époque, NBC a été le premier réseau à devenir entièrement en couleur. Et en parallèle, il se présentait pour ainsi dire comme le «réseau de couleurs». »

Bien que Chabon affirme qu’ils veulent une approche organique de la représentation, un exemple notable de Picard qui vient à l’esprit qui ne crie pas organique est Seven of Nine. Lorsque Star Trek: Voyager a pris fin, elle et Chakotay ont quitté la série pour explorer une relation amoureuse. Avec Star Trek: Picard, nous constatons qu’elle est gay et il n’y a pas de mot sur Chakotay.

Je comprends ce que Michael Chabon essaie de dire, mais jusqu’à présent, ça a été un échec. Deep Space Nine a fait un meilleur travail sur ce problème avec Jadzia Dax ravivant une vieille flamme d’un hôte précédent. Vous pouvez consulter l’épisode «Rejoined» de la saison quatre. L’épisode aborde le thème de l’amour transcendant les corps et les formes.

Il semble que Chabon tente de retirer une pièce du livre Roddenberry en matière de représentation. Il met l’accent sur l’idée de construire les personnages afin que ces références à leurs identités sexuelles soient «organiques». Cette idée a fonctionné dans Star Trek. Cependant, compte tenu de la façon dont la série a traité Seven of Nines, les commentaires de Chabon sonnent un peu creux.

En relation: Michael Chabon, le showrunner de Picard, s’adresse si nous voyons un retour de la narration épisodique dans Star Trek

Que pensez-vous des commentaires de Chabon concernant la représentation LGBTQ +? Le croyez-vous? Ou pensez-vous que ses mots sonnent creux compte tenu de ce que nous avons vu jusqu’à présent en Picard?

Faites-le moi savoir dans les commentaires et sur Twitter!

(Visité 1 fois, 1 visites aujourd’hui)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *