Un capitaine suppléant, un chien et un accident de transporteur entrent dans un épisode – Star Trek: ponts inférieurs: « Beaucoup de bruit pour Boimler »

L’histoire de base du dernier épisode de Star Trek: ponts inférieurs eu une chance d’être un certain nombre de choses. Cela aurait pu être un épisode amusant sur un chien génétiquement modifié qui est secrètement un monstre d’un film d’horreur. Cela aurait pu être un épisode amusant sur Boimler affecté par un accident de transporteur et essayant de comprendre comment gérer. Cela aurait pu être un regard amusant sur Mariner à travers les yeux de son ancienne camarade de l’Académie.

Il ne s’agit finalement d’aucune de ces choses, ce qui est incroyablement frustrant.

[SPOILERS AHOY!]

Il y a une tonne de choses qui se passent dans « Beaucoup de bruit pour Boimler » – un titre étrange, car il y a très peu de bruit sur Boimler dans l’épisode, honnêtement – à commencer par une parodie de « Chaîne de commandement ». Freeman, Ransom et Shaxs sont envoyés en mission secrète tout comme Picard, Worf et Crusher étaient dans le célèbre La prochaine génération épisode, jusqu’aux mêmes tenues entièrement noires, apparemment pour planter des graines.

Remplissant pour ces trois sur le Cerritos sont le capitaine Amina Ramsey du U.S.S. Oakland et son équipe, qui comprend une femme vulcaine nommée Dirga, ainsi que deux autres extraterrestres nommés Warren et Pratchett. Sûr. Quoi qu’il en soit, Ramsey est également le meilleur ami de Mariner de l’Académie, et Mariner passe de la peur du capitaine remplaçant à être ravi de la réunion.

En plus de cela, Tendi a créé un chien génétiquement modifié, qu’elle a nommé «The Dog». Le chien semble être un chien joyeux et joueur, mais chaque fois que Tendi ne la regarde pas droit, le chien changera de forme et agira de manière très étrange et semblera être une sorte de monstre.

Au dessus de cette, Rutherford a bricolé le transporteur pour le rendre plus rapide. Il a besoin de le tester, et Boimler se porte volontaire – mais le transport le met hors de phase et il y a aussi un grand bruit qui l’accompagne partout où il va. Rutherford trouve comment se débarrasser du bruit, mais le Dr T’Ana ne peut pas le guérir.

Donc, Boimler et The Dog sont tous deux envoyés dans la division 14, qui résout d’étranges problèmes scientifiques qui arrivent aux gens. Ils partent sur un bateau, où ils sont entourés de «monstres» qui déplorent les choses horribles qui leur arrivent. De plus, le navire est sombre et le capitaine ricane diaboliquement.

Le meneur des passagers est un officier qui a été mordu par un cheval extraterrestre et maintenant la moitié de son corps vieillit tandis que l’autre moitié est en train de vieillir. Il dit à Boimler que, contrairement à ce que T’Ana lui a dit, ils ne vont pas à «la ferme», ils sont juste embarqués sur ce bateau pour rester à l’écart de tout le monde.

Crédit: CBS

Toute cette partie de l’intrigue sonne à cent pour cent faux. L’ensemble point de Star Trek à peu près du saut a été qu’il n’y a pas de «monstres», que tout le monde mérite une chance de vivre sa vie, peu importe à quoi il ressemble. C’est pourquoi la série originale nous a donné un équipage d’une Terre unie, pour montrer que nous pouvons, et devons, regarder au-delà de nos ridicules préjugés.

Mais mis à part Tendi disant que la configuration de la Division 14 telle que décrite par les passagers – qui se mutinent, leur tentative de prise de contrôle bloquée par Boimler bavardant avec le capitaine – n’est pas très Starfleet, on nous présente ce navire plein de gens qui ont été transformés ou blessés ou certains de ceux qui sont convaincus d’avoir été écartés par l’amirauté pour éviter l’embarras.

Et puis, bien sûr, la grande «torsion» à la fin est que T’Ana avait raison en premier lieu. «La ferme» est vraiment un établissement médical où vous êtes bien traité. Sauf que ce n’est pas du tout une torsion, c’est ce que cela aurait dû être depuis le début, et l’idée que quiconque pensait autrement n’a aucun sens.

Oh, et le capitaine glousse diaboliquement juste parce que c’est comme ça qu’il rit. Ce qui est l’un des nombreux anticlimats. Boimler cesse d’être en phase parce que… euh, l’effet s’estompe. Et The Dog est comme elle est, non pas parce que Tendi a foiré son génie génétique ou parce que c’est une créature ici pour nous tuer dans notre sommeil, mais parce que Tendi pensait vraiment que les chiens pouvaient changer de forme et parler et tout. (Elle rencontre plus tard un vrai chien et est dégoûtée quand il la lèche.) Et comme il est de retour en phase, Boimler est «normal» maintenant, donc il ne peut pas rester à la ferme même si c’est un paradis.

Et puis il y a le complot Mariner-Ramsey. Au début, ce sont des retrouvailles heureuses, mais il devient vite clair que Mariner n’a pas changé (ou peut-être a changé) par rapport à ce qu’elle était à l’Académie. Son rattrapage avec Ramsey implique principalement des farces, etc. Ramsey a grandi et est devenu capitaine, et Mariner n’a rien fait de tel (comme nous l’avons vu ad nauseam à travers cette série). Ramsey est de plus en plus frustré, surtout lorsque Mariner se révèle incapable d’accomplir même les tâches les plus simples (faire fonctionner correctement une combinaison EVA, se souvenir d’emporter les tricorders pour le travail d’équipe à l’extérieur).

Mais quand ils répondent à un appel de détresse du U.S.S. Rubidoux, et ils découvrent bientôt qu’il y a une créature extraterrestre à bord qui prend le dessus, Mariner antes se lance et devient l’officier extrêmement compétent dont Ramsey se souvient de l’Académie. Il a déjà été mentionné que Mariner était une grande officière et que son retour à un insigne insignifiant est entièrement de son choix, et nous le voyons clairement dans cet épisode. Quand il y a une crise, Mariner est meilleur que quiconque, comme nous l’avons déjà vu à plusieurs reprises, et nous le revoyons ici. Mais une fois la crise passée, elle revient à l’auto-sabotage.

Chacune de ces histoires aurait pu être prometteuse, mais les entasser toutes dans la demi-heure ne leur rend pas service et elles se sentent toutes incomplètes. J’avais de grands espoirs de voir plus de The Dog et peut-être d’avoir plus d’informations sur Mariner. Mais l’épisode n’a fait que confirmer le sous-texte qui était déjà là, il n’a pas du tout avancé. En fait, c’était exactement le même arc de personnage que celui que nous avions déjà dans « Moist Vessel ».

Oh, et le point culminant était aussi stupide. Pour une raison quelconque, Mariner pense que le transporteur gonflé de Rutherford – qui ne fonctionne que plus vite – est préférable de téléporter l’équipage du Rubidoux et l’équipe à l’extérieur de ce dernier navire. Mais la vitesse n’est pas le problème, c’est la possibilité de transmettre autant de personnes à la fois. Alors pourquoi utiliser le transporteur de Rutherford (qui met tout le monde hors de phase et fait le terrible bruit)?

Aussi, pourquoi personne ne s’inquiète-t-il du fait que le Rubidoux a été détruit par une entité extraterrestre malveillante?

Cela aurait pu être un grand épisode, et il ne peut même pas être un bon épisode.

Crédit: CBS

Pensées aléatoires:

  • Le capitaine du navire Division 14 est de la même espèce que le lieutenant Arex de la série animée – soit un Edoan ou un Triexian ou un Edosian, selon le matériel lié que vous lisez. En tout cas, il a la tête allongée, trois bras et trois jambes. Je suis, pour mémoire, tout pour ramener autant d’extraterrestres de la série animée que possible, merci et merci! Nous avons déjà un Caitian (T’Ana) et un Vendorian (dans « Envoys »). J’adorerais particulièrement voir les Nasats (le nom que nous avons donné à l’espèce de M3 Green dans «The Jihad» dans le Corps d’ingénieurs de Starfleet série) et les Skorr (également de «The Jihad») et les Pandroniens (de «Bem»).
  • Il y a aussi une référence à l’épisode de la série originale «The Menagerie», car plusieurs des passagers du navire Division 14 ont été touchés par des rayons delta, et ils sont coincés dans des fauteuils roulants qui ne peuvent communiquer que via des bips, tout comme Pike dans ces deux- épisode partiel.
  • Au cas où nous n’aurions pas obtenu la référence à TNG«Chaîne de commandement» avec un nouveau capitaine prenant le relais tandis que trois des cadres supérieurs partaient en mission secrète tout en noir, Mariner se réfère au remplaçant imminent comme «un type de baby-sitter Jellico», faisant référence au capitaine qui a succédé de Picard dans cet épisode en deux parties.
  • La créature extraterrestre qui prend le relais et transforme le Rubidoux ressemble beaucoup aux créatures que nous avons vues à l’apogée de TNGPremière de « Encounter at Farpoint ».
  • J’espère que le chien reviendra. Je veux la voir davantage.

Keith R.A. DeCandido a fait tout un désordre de programmation au Dragon Con virtuel plus tôt ce mois-ci, et la majeure partie est archivée sur YouTube! Cliquez ici pour toutes ses affaires.

  • Peugeot CARAFE PEUGEOT Capitaine
    Son nom CAPITAINE trouve ses origines dans le monde marin : grâce à son large fond plat, c'était la seule carafe qui pouvait tenir sur un bateau. Sa forme généreuse favorise le contact du vin avec l'air et accélère la libération des arômes. Verre soufflé à la bouche Capacité : 75 cl Hauteur : 26 cm Gamme :
    49,99 €
  • Cibdol Huile de CBD 4% pour chiens (Cibapet)
    Donnez facilement du CBD à votre chien grâce à l'huile de CBD 4% de la marque Cibapet contenant un extrait de chanvre dilué dans de l'huile de poisson très appréciée par les chiens, ce qui facilite fortement l'administration du CBD (Cannabidiol). Cette huile de poisson ...
    34,90 €
  • Eyeslipsface "Spray antiparasitaire Chien-250ml -ANIBIOLYS (11251009) 250"
    "La fonction insectifuge du géraniol protège des insectes et parasites tel que puces, tiques et acariens.Le spray antiparasitaire chien est à utiliser sur les chiens ainsi que dans les lieux de vie (niche, coussin, tapis, panier.)En complément de la première étape du protocole antiparasitaire (pipettes et
    10,20 €

Written by SasukE

Épidémie de coronavirus au plus tard: 17 septembre 2020

Indignation de CQ pour la collecte des données des électeurs