Un classement définitif des scores de l’univers Aliens / Predator

Nous sommes de retour! La dernière entrée dans notre classement complet des partitions est ici, et cette fois, nous prenons les 12 longs métrages (au moment de la rédaction de ce document) de l’univers Aliens / Predator partagé!

N’hésitez pas à consulter nos classements précédents ici.

C’est vrai, au cas où vous ne le sauriez pas, les Xenomorphs (Aliens) et Yautja (Predators) existent dans un univers partagé, et il y a eu beaucoup de croisements. En plus de deux films réels, il y a eu décennies d’histoires de bandes dessinées avec les deux espèces jetant des insultes « yo mama » et même – haleter – recours aux coups de poing.

Mais c’est un énorme la franchise. Pas nécessairement en termes de nombre de films, mais en termes d’impact et d’influence culturelle? Hells ouais.

Le design Xenomorph de H.R. Giger est légendaire. Ellen Ripley de Sigourney Weaver est l’un des meilleurs héros d’action jamais conçu. Le rôle d’Arnold Schwarzenegger dans l’original Prédateur nous a bénis non seulement avec des biceps impressionnants, mais aussi avec des doublures qui ne vieillissent jamais: «Allez au choppa!» « Si elle saigne, nous pouvons la tuer » et « Vous êtes une horrible mère de pute. »

Et y a-t-il un meilleur slogan que «Dans l’espace, personne ne peut vous entendre crier»?

Mais qu’en est-il de la musique? Eh bien… ce n’est pas Guerres des étoiles. Au cours de 12 films, il y a eu 11 compositeurs. (Il y a également eu 10 réalisateurs différents.) Cela ne correspond pas vraiment à une sorte de cohérence de la voix, et honnêtement, cela se voit.

Aussi grand fan que je suis de la franchise, je reconnais volontiers que la qualité de ces films va du classique au genre à… assez mauvais. Mais gardez à l’esprit que nous ne sommes pas ici aujourd’hui pour parler des mérites des films eux-mêmes. Nous sommes ici pour parler de la musique.

Nous classons les partitions orchestrales – pas les films.

Alors sans plus tarder…

# 12: Alien vs Predator

  • composé par Harald Kloser (2004)
  • Ecouter: « Alien vs Predator Thème principal »,« Histoire du monde »,« La fin… ou peut-être pas »

Écoutez, moins on parle des films AVP, mieux c’est. D’accord? Cependant, la musique est l’une des grâces salvatrices du film. Bien que celui-ci arrive en bas de notre liste, c’est néanmoins une écoute intéressante. Bien plus orchestral et mélodique que les entrées plus haut dans la liste, la partition de Kloser capture un ton plus large que les autres. Ce qui est logique, car en ce qui concerne cette franchise, « balayer » n’est pas un mot que j’utiliserais. Ce sont des films intimes et étroits où l’horreur est personnelle.

# 11: Résurrection extraterrestre

  • composé par John Frizzell (1997)
  • écouter: «Ripley rencontre ses clones», «ils nagent…», «l’appel rencontre le nouveau-né»

John Frizzell aurait eu le luxe de passer du temps sur celui-ci. Sept mois de la conception à l’achèvement, son score pour le quatrième Extraterrestres le film s’adapte bien au ton de ce film. Mais est-ce bien? Meh. C’est certes sombre et intense, mais c’est tout à fait banal. Non seulement il n’est pas dans le même stade que ses trois prédécesseurs, mais il ne joue même pas le même sport.

#dix: Les prédateurs

  • composé par John Debney (2010)
  • écouter: «C’est l’enfer», «Hound Attack»

Debney a incorporé et entrecoupé les principaux thèmes d’Alan Silvestri des deux premiers Prédateur films tout au long de celui-ci, et toute la partition est une écoute utile, mais ce n’est guère celui que vous allez revenir encore et encore. La chose la plus remarquable à propos de cette partition est John Debney lui-même, qui semble pouvoir écrire de la musique pour n’importe quoi. C’est mec derrière Elfe, Sin City, Le journal d’une princesse, La passion du Christ, L’homme de fer 2, Le roi Scorpion, Jetsons: le filmet de nombreux autres films qui n’appartiennent à aucune liste.

# 9: Le prédateur

  • composé par Henry Jackman (2018)
  • écouter: «Découverte», «Rory», «Le bon soldat»

Henry Jackman n’est certainement pas étranger aux films de genre. Il a prêté son muscle musical à King Kong, Captain America, les X-Men, G.I. Joe, Kingsman et de nombreux projets Disney. Sa musique ici est propulsée par quelques thèmes qui se répètent tout au long. Des cordes tourbillonnantes et des cornes profondes et en marche établissent adéquatement le monde dur Le prédateur crée, mais ce n’est pas une bande sonore pour une écoute répétée. La répétition devient ennuyeuse à quelques titres près, mais elle est rythmée par des moments de diversité inattendue.

# 8: Prométhée

  • composé par Marc Streitenfeld (2012)
  • écoutez: «Going In», «Life», «Weyland», «We Were Right»

Streitenfeld et le réalisateur Ridley Scott sont de fréquents collaborateurs, et Prométhée était en fait leur cinquième fois à travailler ensemble (auparavant sur A Good Year, American Gangster, Body of Lies, et Robin des Bois). Heureusement, la musique de Streitenfeld pour Prométhée est un peu plus cohérent que le film de Scott, qui – honnêtement – ne dit pas grand-chose. Néanmoins, la partition ici est morose, dramatique, éclectique et donne certainement le ton vers lequel le film s’efforçait.

Il convient également de noter que la musique de Streitenfeld est composée de deux pistes composées par Harry Gregson-Williams, qui était à l’origine sur le pont pour marquer la suite, Alien: Covenant. Ses deux morceaux sont remarquablement différents de la musique environnante (tous deux recommandés ci-dessus), et il aurait été intéressant de voir ce qu’il aurait fait avec une partition complète.

#7: Aliens vs Predator: Requiem

  • composé par Brian Tyler (2007)
  • écouter: «Proclamation de décimation», «Arrivée des prédateurs», «Éveil extraterrestre»

Surprise! Vous vous souvenez de ce que j’ai dit à propos de la musique comme l’un des rares points lumineux des films AVP? L’entrée de Brian Tyler est remplie de repères d’action mémorables, et AVP: R est en fait un score solide. Bien qu’il intègre quelques thèmes d’Alan Silvestri de Prédateur, ce n’est pas une simple refonte d’une bande originale. Tyler – qui n’est pas étranger aux films d’action, ayant marqué les cinq Rapide furieux des films avec des bandes sonores instrumentales et de nombreux autres films aux vues similaires – semble parfaitement à l’aise dans ce genre. En effet, AVP: R est décidément un score d’action plutôt qu’une horreur, mais ce n’est pas une grève contre lui. C’est incroyablement écoutable, même si je suis choqué, c’est si haut dans ce classement.

# 6: Prédateur

  • composé par Alan Silvestri (1987)
  • écoutez: « Qui a fait ça? » «Au revoir», «Fin des crédits»

Étonnamment – en particulier pour une partition d’Alan Silvestri – il n’y a pas eu de sortie officielle de la bande originale pour Prédateur jusqu’en 2003. Bien que la musique soit évidemment musclée et énergique, elle fait plus que faire allusion aux propres partitions de Silvestri pour Retour vers le futur trilogie. Il y a des moments dans le Prédateur bande-son que vous attendez à moitié de Doc Brown à traverser la jungle et proclamer sauvagement: «Ce sont vos enfants, néerlandais! Il faut faire quelque chose pour vos enfants! »

# 5: Predator 2

  • composé par Alan Silvestri (1990)
  • écoutez: «Bienvenue dans la jungle», «Vraiment mort», «Plus d’un»

Je vais juste le faire. Bien que le film réel ne soit pas aussi bon, le score de Silvestri pour Predator 2 est supérieur – et beaucoup plus intéressant – que son score pour l’original. Il est dominé par des sons de «jungle» – percussions optimistes, tambours africains, staccato et cors dissonants – qui peuvent être source de division parmi les fans et les auditeurs, mais je dois reconnaître que Silvestri a pris des risques et pas seulement ressassé sa partition précédente.

# 4: Alien3

  • composé par Elliot Goldenthal (1992)
  • écoutez: «Lento», «Explosion and Aftermath», «Adagio»

Contrairement au score hyper précipité de James Horner pour Extraterrestres, Elliot Goldenthal avait le luxe de une année entière pour fabriquer son score pour Alien3. Pourquoi la différence? Et pourquoi Extraterrestres toujours mieux classé? L’un était James Horner au sommet de sa carrière légendaire; l’autre était Elliot Goldenthal travaillant sur son premier long métrage grand public (il avait déjà marqué Pharmacie Cowboy et Séminaire pour animaux de compagnie). Ce n’est pas juste.

Néanmoins – et malgré la réputation du film – le score de Alien3est étonnamment riche et luxueux. Je peux me tromper (je ne pense pas que je le suis), mais c’est la seule partition de la franchise à inclure des voix et des morceaux choraux honnêtes à la bonté. Le son «d’horreur» plus traditionnel alterne avec des orchestrations lyriques. Aussi sombre et sombre que le film soit, la musique fait une embardée à gauche et est, par moments, pratiquement optimiste.

# 3: Extraterrestres

  • composé par James Horner (1986)
  • écoutez: «Titre principal», «Combat Drop», «Futile Escape», «Bishop’s Countdown», «Resolution and Hyperspace»

Je t’entends. Le fait que ce score de James Horner nominé aux Oscars soit aussi bas que # 3 m’a même surpris. Le travail de Horner sur Extraterrestres a été semé d’embûches dès le début, et il est franchement remarquable qu’il ait pu créer une partition – et encore moins une de cette qualité. Des problèmes de production et de personnel sur le film ont abouti à ce qu’aucune note ne soit écrite aussi près que SIX SEMAINES de la sortie en salles. Par conséquent, la partition de Horner a été précipitée, réécrite, réécrite et coupée en morceaux. Et il n’en a jamais été satisfait. Horner et le réalisateur James Cameron ont connu une rupture si importante qu’ils ne travailleront plus ensemble pendant plus d’une décennie (en 1997 Titanesque).

Pourtant, c’est un sacré score. Les cuivres haut de gamme de Horner (ainsi que d’autres indices) rappellent fortement sa musique de Star Treks II et III. C’est aussi beaucoup plus atmosphérique que vous ne le pensez – conformément à la partition minimaliste obsédante de Jerry Goldsmith par rapport à l’original – à l’exception évidente de la musique éclatante des Colonial Marines (qui est probablement la musique dont vous vous souvenez du film). Il nous a également donné le «compte à rebours de Bishop», qui a trouvé sa place dans douzaines de bandes annonces de films dans les années qui ont suivi.

# 2: Alien: Covenant

  • composé par Jed Kurzel (2017)
  • écouter: «The Covenant», «The Med Bay», «Dead Civilization», «Chest Burster»

C’est probablement un sacrilège de classer Jed Kurzel au-dessus de James Horner, mais nous y voilà. Alors que Horner travaillait avec un shoot-em-up rapide de James Cameron qui est une attaque contre les sens, Kurzel était avec l’original Extraterrestre réalisateur Ridley Scott et a réussi à créer une partition qui capture parfaitement un sentiment troublant de pressentiment… et de terreur pure et simple.

Avec des échos des deux Extraterrestre et Extraterrestres (plus que de simples échos de l’ancien puisque Kurzel cite directement Goldsmith à plusieurs reprises), cette partition bénéficie d’un traitement et d’une sensibilité modernes. Comme je l’ai mentionné ci-dessus dans Prométhée, il aurait été intéressant de voir ce que Harry Gregson-Williams avait fait avec ce film, mais Kurzel a gagné sa place dans la franchise ici.

La musique à Engagement prend le meilleur de ses prédécesseurs, lui donne une nouvelle tournure fraîche et effrayante, et vous fait vous demander ce que tous ces autres compositeurs faisaient de leur temps.

#1: Extraterrestre

  • composé par Jerry Goldsmith (1979)
  • écoutez: «The Landing», «The Droid», «End Title»

Mais bien sûr. Tout comme le film d’horreur de science-fiction original de Ridley Scott a établi la norme pour la franchise (et le genre) qui allait suivre, le score de Jerry Goldsmith a établi le ténor et le son largement dissonant de la franchise. C’est la référence par laquelle chaque score de cette liste est mesuré… avec, bien franchement, de nombreux autres films qui seront inévitablement comparés à Extraterrestre.

Bien que vous ne puissiez pas le deviner à partir de la bande originale du film (la musique a été considérablement coupée dans la coupe finale), mais c’est l’une des partitions les plus complexes de Jerry Goldsmith et a nécessité un effort herculéen en 1979 pour enregistrer: grand orchestre, plus des joueurs sur les serpents, les didgeridoos et les coquilles de conques. Goldsmith a également utilisé des techniques d’enregistrement peu orthodoxes avec un échoplex sur scène pour obtenir des sons de réverbération uniques des cordes.

(Écoutez sans aucun doute la bande sonore «complète» étendue d’Intrada liée ci-dessus.)

Pour cette raison, de nombreuses pistes ont des échos du score de Goldsmith pour 1968 Planète des singes, et ce ne serait pas exagéré de mettre celui-ci dans la même case que son score pour Star Trek: le film, qui est sorti la même année.

Tout simplement divin.

  • Mugler Alien Eau De Parfum Ressourçable
    Entrez dans l'extraordinaire univers d'Alien de Mugler... Un parfum solaire qui éveille des émotions fortes et révèle l'éclat et la splendeur de chaque femme. Née d'accords lumineux, mystérieux et réconfortants, lEau de Parfum Alien diffuse une énergie bienveillante dans son sillage sensuel. Le flacon Alien
    29,00 € 36,90 € -21%
  • Mugler COFFRET ALIEN MAN Eau de Toilette
    Pour la fête des pères, redécouvrez l'univers d'Alien Man. Moitié dieu, moitié homme, le coffret Alien Man est rempli de force et d'extraordinaire. Une alliance entre la sérénité et la force qui se traduit par une fragrance affirmée et addictive. Un flacon masculin aux notes de Cuir, Bois de Cashmeran avec
    61,50 €

Written by SasukE

La plus petite prison du monde? La minuscule prison de l’île anglo-normande de Sark avec seulement deux cellules

LA STRATÉGIE D’ÉVASION SECRET SUR LA WARZONE! | COD Modern Warfare Gameplay & Funny Moments!