La Russie interdit les anime isekai sur certains sites web

Voir le résumé Ne plus voir le résumé

En janvier dernier, la nouvelle selon laquelle les trois séries « Death Note », « Tokyo Ghoul » et « Inuyashiki » avaient été bannies de certaines URL en Russie a fait grand bruit. Aujourd’hui, un tribunal de la mégapole de Saint-Pétersbourg s’est penché sur un genre très spécifique : l’anime isekai.

Les anime Isekai encourageraient la croyance en la réincarnation.

Le 26 avril 2021, le tribunal du district de Saint-Pétersbourg a déclaré qu’après examen, il avait décidé d’interdire les anime Isekai « That Time I Got Reincarnated as a Slime » et « KonoSuba », mais uniquement sur certains sites web spécifiques. La décision est fondée sur la loi fédérale russe relative à la protection des enfants contre les informations préjudiciables.

Anime Après 13 ans, ils ont réussi ! One Piece l’a enfin fait avec ce dernier Chapitre

Afin d’être vraiment sûrs que ces animés représentent un danger, ils ont également consulté des « experts » familiers de la supervision éducative. Ceux-ci ont conclu que les deux séries encourageaient la croyance en la réincarnation.

Une déclaration a été faite : « Le tribunal a estimé que, par exemple, ‘KonoSuba’ encourage la croyance en la réincarnation en montrant à la série qu’il peut y avoir une vie plus complète et plus intéressante après la mort, libérée du contrôle parental. »

En outre, il a été expliqué que le monde après la mort y est présenté comme coloré et plein d’aventures, avec la possibilité d’une vie facile faite d’alcool, de relations sexuelles et d’activités illégales, alors que la vie réelle est décrite comme sombre.

L’interdiction s’applique à certains sites seulement

Cependant, il n’y a pas que les deux anime Isekai qui ont été frappés : Dans le sillage de cette affaire judiciaire, la série idolâtre « Zombie Land Saga », l’anime de harem « Princess Lover ! » et l’anime comique « NekoparA » ont également été ajoutés à la liste des œuvres interdites à certaines URL.

Manga One Piece : Les véritables intentions de Joyboy se reflètent à travers ces scènes de Gol D. Roger

Bien que le tribunal de district de Saint-Pétersbourg n’ait pas donné de raison spécifique à cette décision, une partie du matériel présenté dans les titres susmentionnés a été considérée comme pornographique.

L’interdiction ne s’applique pour l’instant qu’à quatre sites web qui, de toute façon, ne disposaient pas d’une licence pour la série. On ignore pour l’instant quelles mesures supplémentaires le Roskomnadzor, l’autorité de censure de la Russie, va prendre.

Via Know Your Meme News
© 2013 Natsume Akatsuki・Kurone Mishima/PUBLIÉ PAR KADOKAWA

Japanfm.fr est composé d’une jeune équipe de rédacteurs passionnés par tout ce qui touche l’Asie en général. N’hésitez pas à partager notre article si celui-ci vous a plu !

Donnez votre avis

Soyez le 1er à noter cet article


Vous aimez cet article ? Partagez !



JAPANFM est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :