Un collectionneur japonais a complété la ludothèque Famicom après presque 10 ans

Famicom
@corner_mask sur Twitter

Il ne faut jamais sous-estimer la patience et l’abnégation des collectionneurs, surtout dans le domaine du jeu vidéo. Que l’on soit amateur de curiosités bien spécifique ou simple enthousiaste prêt à dépenser des milles et des cent dans sa franchise favorite, construire une collection de jeux retro est toujours une tache difficile – encore plus aujourd’hui avec l’inflation des prix observées depuis plus d’une dizaine d’années.

Et si certains entretiennent une culture de la spéculation en recelant les cartouches les plus rares, d’autres cultivent simplement un gout de l’archivage et de la préservation de patrimoine, ou d’un simple plaisir personnel.

C’est ce dernier qui a motivé l’utilisateur japonais de Twitter @corner_mask qui a réussi l’exploiter de collectionner l’entiereté de la ludothèque Famicom après presque 10 ans de travail.

Presque 10 ans de travail

La Famicom est sans nul doute la console la plus célébrée de l’histoire du jeu vidéo japonais et tiens encore une place importante dans la culture populaire du pays. Connue chez nous sous son redesign NES, la Famicom compte un important catalogue de jeux – 1053 titres précisément, et ce collectionneur japonais a réussi l’exploit de non seulement acquérir chacun de ces titres, mais en état complet avec boîte et manuel de jeu.

C’est le fruit d’un dur labeur qui n’aura pas couté si cher que ça comparativement aux prix des jeux européens ou américains : la collection a pu ainsi être complétée pour une somme avoisinant les 3 millions de yens, soit un peu plus de 23.000€, les jeux Famicom n’ayant pas encore été touchés par une inflation aussi importante que leurs homologues NES.

Le Disk System dans l’horizon

Maintenant que la ludothèque cartouche de la Famicom est complétée, @corner_mask compte bientôt s’attaquer à celle du Famicom Disk System – l’add-on de la console qui permettait de lire des jeux au format disquette. Jamais sorti en occident, cet add-on compte pourtant bien des jeux cultes dans son catalogue – à commencer par The Legend of Zelda et Zelda II: The Adventure of Link, les deux premiers épisodes de la célèbre saga de jeux d’action-aventure.

Mais c’est également une ludothèque assez difficile à compléter : lors de sa mise en service en 86, il était possible de télécharger d’autres titres sur les disquettes de jeu dans des bornes dédiées disponibles un peu partout au Japon… On peut facilement se retrouver avec une boite de jeu comprenant un tout autre titre sur la disquette.