Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016 : Epilogue et record de médailles !

JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016 : Epilogue et record de médailles !

Saga Japan FM 22:52 - 04 septembre 2016

Les Jeux Olympiques de Rio sont à présent clos et les Jeux Paralympiques vont débuter ce mercredi 7 septembre. Le Japon s’était bien illustré durant la seconde semaine de compétition et a terminé 6ème nation au classement des médailles avec un record total de 41 récompenses. Si vous n’avez pu suivre les festivités, voilà l’occasion de vous rattraper.

 

LUTTE : Comptes et légendes…


Que ce soit en Gréco-romaine ou en libre, la lutte japonaise a régulièrement apporté son lot de médailles. Rappelons que dans la gréco-romaine, seules l’utilisation des bras et les saisies au dessus de la ceinture sont autorisées alors qu’en lutte libre, l’emploi des jambes et les prises sous la ceinture sont possibles.

Les lutteurs masculins ont rapporté une médaille d’argent dans chaque style :

Shinobu OTA , chez les -59 kg en G-R

Rei HIGUCHI , chez les -57 kg en libre.

Les deux autres lutteurs, Tomohiro INOUE (-66 kg, G-R) et Sosuke TAKATANI (-74 kg, libre) ont pris respectivement la 5ème et 7ème place dans leur catégorie. Quant aux lutteuses en libres, elles n’ont pas fait dans la demi-mesure. Sur 6 médailles potentielles, le Japon en a obtenu 5, dont 4 en or et 1 en argent, soit 5 finales sur 6 possibles ! Et notons que la lutte est la seule discipline où le Japon n’a pas obtenu de médaille de bronze ! Si Eri TOSAKA (-48 kg), Risako KAWAI (-63 kg) et Sara DOSHO (-69 kg) sont les nouvelles reines olympiques de leur catégorie, il y a des légendes qui laisseront une trace indélébile dans leur discipline et dans le sport ! Elles se nomment Saori YOSHIDA et Kaori ICHO. YOSHIDA, c’est 13 titres de championne de monde, 3 titres olympiques de suite. Elle n’avait connu depuis 2002 qu’un seul métal, l’or. Pour la première fois, elle a dû se contenter de l’argent et rate la passe de 4. Sa compatriote ICHO a réussi à devenir la première femme à glaner 4 fois de suite un titre olympique !  Et avec 10 titres de championne du monde et 13 années d’invincibilité (depuis 2003, elle n’a connu qu’une seule défaite), elle compte devenir la première athlète à obtenir 5 fois de suite la médaille d’or dans 4 ans à Tokyo ! Superstars au Japon, leurs palmarès hors du commun et l’influence de Saori YOSHIDA ont pesé sur la décision quant au maintien de la lutte aux prochains JO.

 

Sara DOSHO, Kaori ICHO et Eri TOSAKA posant ensemble le soir de leur finale / Nippon.com

 

Kaori ICHO, quadruple championne olympique / Toshifumi KITAMURA / AFP

 

Risako KAWAI, ivre de bonheur ! / Reuters

 

Saori YOSHIDA, choquée, destituée de son titre / Nippon.com

 


SPORTS DE RAQUETTE


TENNIS : Du bronze sur le fil !

Kei NISHIKORI a décroché la médaille de bronze en simple messieurs face au champion olympique en double messieurs Rafael NADAL. Alors que le match tournait très nettement en faveur du joueur nippon avec le gain du premier set 6-2, l’ibère a trouvé les ressources pour pousser NISHIKORI, qui a pourtant servi 2 fois pour le gain du match, dans un troisième set assez stressant mais finalement remporté par le japonais. La dernière médaille remportée par le Japon en tennis remonte aux Jeux de 1920 ! Ichiya KUMAGAE était le seul tennisman japonais à glaner une médaille d’argent en individuel et en double avec Seiichiro KASHIO cette année là.

 

Kei NISHIKORI met fin à 96 ans de disette / @AFP JAVIER SORIANO

 


TENNIS DE TABLE : Bronze et Argent !

Les équipes féminine et masculine se sont illustrées derrière l’intouchable République de Chine ! Les femmes s’étaient invitées pour le seconde fois consécutivement  dans le dernier carré. Tombées face à l’Allemagne en demi-finale, Ai FUKUHARA, Kasumi ISHIKAYA et Mima ITO ont pris la mesure de l’équipe représentant Singapour dans la petite finale.

 

Kasumi Ishikawa, Ai Fukuhara, Mima Ito et leur entraineur Yasukazu Murakami après leur victoire sur Singapore.

REUTERS/Alkis Konstantinidis

 

Chez les hommes, Jun MIZUTANI ( 1er médaillé japonais en individuel ), Koki NIWA et Maharu YOSHIMURA ont offert au Japon sa première médaille en tennis de table par équipe. Ils se sont inclinés face aux chinois, quasiment intouchables. Si MIZUTANI a pu maintenir un temps l’espoir en décrochant une victoire face à Xin XU, les 2 autres pongistes japonais ont été impuissants devant la maîtrise chinoise. Le bilan est tout de même positif avec 3 médailles obtenues durant cette olympiade.

 

Jun MIZUTANI, Koki NIWA et Maharu YOSHIMURA argentés

 REUTERS / Crédit: Matt Kryger-USA TODAY Sports

 


BADMINTON : No woman, no medal !

Le Japon est reparti de Rio avec 2 médailles supplémentaires. La paire féminine composée de Misaki MATSUMOTO et de Ayaka TAKAHASHI décroche le titre olympique face à la paire danoise. Elles font mieux que leurs aînées de Londres qui avaient obtenu la médaille d’argent en 2012.  En individuel, Nozomi OKUHARA s’octroie la médaille de bronze après avoir battue en quart de finale sa compatriote Akane YAMAGUCHI. Quant aux hommes, ils sont rentrés une fois de plus sans récompense !

 

Misaki MATSUMOTO et Ayaka TAKAHASHI après le volant de match

 

Nozomi OKUHARA (à droite) posant sur le podium / GETTY IMAGES

 

 

ATHLÉTISME


RELAI 4x100 H : Le collectif paie !

Devant, la Foudre et la Jamaïque ! Ensuite, ça se bouscule un peu ! Le Japon ne fait pas beaucoup de bruit sur le plan individuel mais l’équipe constituant le relai est équilibrée et peut réaliser de bonnes performances comme cette année. CAMBRIDGE, KIRYUU, YAMAGATA et IIZUKA ont terminé à la 2ème place de la finale avec un nouveau record d’Asie en 37.60, devant les Etats-Unis qui ont été finalement disqualifiés pour un passage de témoin hors zone. Le Canada complète le podium. Le Japon a démontré une fois de plus qu’avec un bon collectif, elle peut rivaliser avec les meilleures nations du sprint !

 

Les relayeurs argentés japonais / Nippon.com


MARCHE 50KM : Les forçats de la route !

C’est sous un soleil de plomb, malgré un départ matinal, que s’est déroulé le 50Km Marche. La “course” a réservé des retournements bouleversants à la limite du dramatique. Abandons et disqualifications sont monnaie courante dans cette épreuve où les participants sont toujours à la limite de la marche et du pas de course. Hirooki ARAI décroche au courage la médaille de bronze en résistant au retour du canadien DUNFEE dans un final où les 2 protagonistes vont s’accrocher dans l’ultime boucle. En effet, après avoir été rejoint puis dépassé par le canadien, ARAI surprend son prédécesseur en le dépassant non pas par le côté le plus large de la route, mais par la corde. DUNFEE tente de se rabattre sur sa gauche et percute le japonais qui arrivera tout de même à passer. Cette manoeuvre va désorganiser la marche du canadien qui ne pourra plus rattraper son retard. Le japonais est même un temps  disqualifié par les instances suite à une réclamation du Canada mais le Japon fait appel de cette décision et ARAI récupère définitivement sa médaille de bronze. Takayuki TANII et Kôichirô MORIOKA terminent 14ème et 26ème. En revanche, la médaille de l’organisation ne reviendra pas au pays hôte. A la fin de la course, de nombreux concurrents se sont retrouvés dans des états critiques de déshydratation, dont notamment le français Yohann DINIZ, hospitalisé quasiment immédiatement après l’arrivée. Doit-on mettre en péril la santé des athlètes, très entraînés pourtant, pour satisfaire les audiences des média ou pour montrer le côté “carte postale” des lieux ?

 

Hirooki ARAI, terminant avec le 50km marche / AFP / Jewel Samad

 


NATATION SYNCHRONISÉE : Duo et équipes bronzés sous le soleil austral !

Discipline olympique depuis 1984, la natation synchronisée a presque toujours apporté au moins une médaille. Cette fois, le Japon remporte la médaille de bronze dans les 2 catégories :  duo avec Yukiko INUI et Risako MITSUI et par équipe. Le pays du soleil levant attend toujours son premier premier titre olympique dans cette discipline. Peut-être à Tokyo dans 4 ans ? Patientons jusque là !

 

Risako MITSUI et Yukiko INUI fraichement médaillées / © CHRISTOPHE SIMON - AFP

 

L'équipe japonaise bronzée de Rio / Swim.org.jp

 

 

 Source photo : LeMonde.fr

 

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company